1er prototype d’écran révolutionnaire Samsung-Liquavista

Les premières conséquences du rachat de Liquavista par Samsung

Il y a quelques mois, l’annonce faisait grand bruit : Liquavista, le concurrent naturel des écrans Mirasol dont on parle tant, a été racheté par Samsung, qui démontre ainsi ses ambitions dans le domaine des technologies d’écrans adaptées à la lecture. Le premier prototype issu de cette acquisition vient d’apparaître : prometteur…
Le SID (Society fr Information Display) de Los Angeles s’arrête aujourd’hui, et aura été l’occasion de pas mal d’annonces. Mirasol et Liquavista n’y auront pas fait exception.
.
Si l’écran Mirasol aura retenu l’attention en montrant son écran sur un smartphone, ce n’était qu’une maquette, avec un faux écran couleur dessus. Le prototype n’est-il pas encore au point ? Ou plus simplement, la marque se protège t-elle contre le regard de la concurrence ?
.
Difficile à dire, mais cela montre que les projets de Mirasol concerneront aussi les smartphones, et pas seulement le lecteur d’ebooks aperçu lors du dernier CES.
.
Mirasol vient d’ailleurs il y a quelques jours de montrer son système d’éclairage frontal de l’écran qui permettra aussi de lire dans le noir, et d’annoncer un nouveau report des premiers produits équipés de leurs écrans.
.
Les vraies nouveautés sont donc venues de Liquavista, désormais sous le nom de Samsung, qui propose une technologie concurrente peu connue, que l’on peut enfin découvrir grâce à la présence entre autres d’Engadget sur place qui a réalisé les deux vidéos ci-dessous.
.
L’écran 6,2 pouces proposé par Samsung utilise la technologie dite d’électromouillage, où une huile aux propriétés spéciales permet d’afficher une image sans avoir besoin de rétro-éclairage. C’est le même principe que la technologie proposée par Mirasol, mais avec des composants différents pour générer l’affichage.
.
A droite, un prototype du Peeble, pris par Engadget, il y a déjà quelques temps…
.
Et les résultats sont à la hauteur des attentes, puisque Liquavista devrait pouvoir proposer 16,7 millions de couleurs bientôt. Le prototype présenté n’affiche que 4096 couleurs, peut-être pour ne pas dévoiler toute la technologie aux concurrents. L’écran propose aussi un mode noir et blanc avec non pas 16 niveaux de gris, comme on rencontre couramment pour l’encre électronique, mais 256 niveaux de gris, et ce en mode « économique ».
.
Sur la première vidéo, on peut voir le mode couleur, très limité pour l’instant (à 4096 couleurs), mais qui contrairement à l’encre électronique est capable de proposer un changement de page instantané.
.
.
Sur la seconde vidéo, on peut apercevoir le mode « Basse fréquence », un mode économique (on voit sur le vidéo le passage de 60 à 15 du compteur rouge qui indique une consommation divisée par 4 sans différence importante visuellement). Dans ce mode, on peut quand même profiter de pas moins de 256 niveaux de gris. Pour le prototype dans la vidéo, on est « seulement » à 32 niveaux de gris.
.
.
Et tout cela est disponible sur un seul et même écran, capable donc de faire beaucoup mieux que l’encre électronique et sur la couleur, et sur le noir et blanc, sur la vitesse, le tout avec une consommation réduite, et, comme pour l’encre électronique, une visibilité parfaite en extérieur, et une fatigue oculaire moindre.
.
La guerre Mirasol / Liquavista a bien démarré, entre deux géants : Qualcomm et Samsung. On attend maintenant de voir si l’écran en version finale, avec 16,7 millions de couleurs au lieu de 4096 et 256 niveaux de gris au lieu de 32 tiendra ses promesses. Samsung réussira-t-il a faire mieux que Mirasol et à sortir son écran avant ? Suspense…
.
Source : Engadget

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *