Skiff : la démonstration de force du Groupe Hearst

Le skiff est le lecteur de magazines et journeaux du groupe Hearst, un des plus gros groupements de médias au monde, incluant magazines, journaux, radios, télévisions, sites internet….

Le Skiff reader démontre la capacité d’un groupe qui n’est ni Amazon, ni Sony, ni un des spécialistes du secteur à faire aussi bien sinon mieux, et à prendre tout le monde de vitesse.

Hearst arrive donc à se trouver là où on ne l’attendait pas.

Skiff : des spécifications techniques impressionnantes

Alors que la plupart des lecteurs sont petits, avec des spécifications techniques basiques, Hearst propose avec le Skiff un lecteur ultra-fin, grand (le plus grand au monde), superbe, dôté d’un écran flexible composé de feuilles à base de métal (si, si), d’un cadre en magnésium, et d’une définition 4 x supérieure à ce qui se fait en général.

Alors que propose exactement ce lecteur :

  • La possibilité de lire des magazines et la presse, mais aussi les blogs et les ebooks
  • L’accès au Skiff Store, un magasin qui proposera une énorme gamme de contenus
  • Une semaine d’autonomie en usage normal
  • 2 à 3 heures pour une charge pleine
  • Ecran tactile LG ‘metal-foil’, résistant et supportant navigation au doigt ou au stylet
  • 22 cm de large pour 28 cm de long
  • 29 cm de diagonale (le plus grand à ce jour)
  • Moins d’un centimètre d’épaisseur (6,8 mm pour être précis)
  • Résolution de 1200 x 1600 pixels
  • 174 ppi
  • 498 grammes
  • Un processeur de chez Marvell
  • Fonctionnement au stylet ou au doigt
  • 4 Go de stockage interne
  • Port SD
  • Prise casque standard 3.5 mm
  • Port mini-usb
  • Wifi
  • 3G

Pour les formats pris en charge par le Skiff Reader, rien n’a été communiqué pour le moment. L’article sera mis à jour dès que l’information sera disponible.

Skiff : Un modèle économique bien en place

En sortant le Skiff Store, Hearst choisit de constuire une plateforme de contenus, le nerf de la guerre des lecteurs actuellement. Avec son réseau de médias, cela ne devrait pas poser de problèmes.

Mais là où Hearst fait très fort, c’est en s’affranchissant de l’internet ‘traditionnel’, et en proposant sa propre plateforme de publicité. Ainsi, tous les contenus présentés sur le Skiff seront optimisés, tout comme le Skiff lui-même, pour intégrer de la publicité.

Reste à savoir quel sera son prix, ses partenariats opérateurs, et si il sera distribué en Europe. Mais nulle doute que ceci va devenir un véritable modèle.

.

La presse en général pourrait avoir trouvé là une bonne méthode pour retrouver une santé financière mise à mal entre autres par Google avec Google news. Alors qu’il devient presque impossible de monétiser des contenus sur internet, le faire sur le Skiff via le paiement dans le skiff store, et via la pub, est apparemment la bonne solution….

De plus, un tel magasin s’ouvre aux les auteurs, éditeurs, annonceurs, mais aussi des partenaires plus importants qui pourront y proposer leurs contenus et leurs publicités.

Skiff Store : bien plus qu’un reader

Pour ceux qui voudraient accéder à l’offre de Hearst sans le Reader, pas de soucis, le Skiff Store sera disponible via les lecteurs compatibles (ce qui sous-entend d’autres partenariats possibles), sur les smartphones (iphone, smartphones sous androïd…), les netbooks, pc’s et autres tablettes qui arrivent.

Bref, une vision globale et évolutive qui pourrait être à l’image de ce qui sera proposé dans le futur.

5 réponses à to “SKIFF : le lecteur surdoué du groupe Hearst”

NOUVEAU : NEWSLETTER

Entrez votre adresse email

SUR FACEBOOK
calendrier
janvier 2010
L Ma Me J V S D
« nov   fév »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031