Elle n’aura pas été longue !

Je me demandais hier (ici) si Amazon n’allait pas oser transformer son « Amazon pour le Web » en solution de lecture. L’outil récemment sorti permettait en effet de lire des extraits directement en ligne, et la technologie était donc déjà en place pour proposer la même chose que Google Ebooks…


Confirmation officielle que l’outil permettra la lecture intégrale

On peut se demander si Amazon n’a pas simplement été pris de cours dans son annonce, tant il semblait logique que la lecture des extraits soit étendue à l’ouvrage intégral après paiement. C’est donc chose faite, officiellement.

Comme le précise d’ailleurs Amazon dans son communiqué de presse (en anglais), les utilisateurs pourront désormais lire en ligne les textes intégralement, sans avoir besoin ni d’un appareil spécifique, ni d’aucune application de lecture.

L’outil est particulièrement intéressant pour Amazon, car tout site internet pourra facilement intégrer des widgets permettant de lire des extraits d’ebooks, et les acheter. Amazon va donc pouvoir étendre sa présence de manière très importante et à moindre frais.

Pour les sites internet, voilà un nouveau moyen de monétiser leur audience.

Et pour l’utilisateur, il est possible d’acheter directement, et maintenant, de lire depuis son navigateur.

Demain, la guerre des « applications Web » ?

Je pense que c’est un vrai virage de fond pour l’ebook aussi, et que tout le monde va se lancer.

Apple prépare des choses aussi concernant la musique, la vidéo, et cela pourrait donc un jour concerner iBooks.

Avec cette approche, n’importe quel appareil équipé d’un navigateur sera capable de lire tout type d’ebook, ceux d’aujourd’hui, mais aussi ceux de demain, car un navigateur est facile à mettre à jour. Il reste le problème de pouvoir lire hors ligne, mais des solutions sont à l’étude.

C’est aussi une énorme opportunité pour les distributeurs et pour les éditeurs, qui ne peuvent pas se permettre de la manquer.

Après la guerre des appareils, puis celles des applications, le nouvel enjeu sera donc le navigateur. Cette philosophie désirée par Google depuis toujours va encore prendre de l’ampleur avec l’arrivée de Chrome OS, dont la plupart des fonctions reposent justement sur le navigateur.

Amazon pousse d’ailleurs plus concrètement dans ce sens, puisque l’entreprise a déclaré être partenaire du lancement de Chrome OS. Elle est aussi à la pointe de cette approche depuis longtemps, et propose même de nombreux services « cloud » aux webmasters.

Nous aurons certainement une guerre des interfaces rapidement, pour proposer l’expérience la plus agréable lors de la lecture. En effet, ce qui est proposé pour l’instant en version en ligne est vraiment très fade par rapport à ce qui est proposé par les applications.

Sur ce point, Amazon comme Google ont du travail…

Images : Amazon et Google

3 réponses à to “La réponse d’Amazon à Google Ebooks…”

  • YKastell:

    Oui mais…

    Kindle for the web permettra t'il de lire des ePub (avec ou sans DRM) ou les lecteurs seront-ils toujours obligés d'avoir une partie de leur bibliothèque chez Amazon, et une autre partie ailleurs (chez Google ou Apple pour les titres non disponibles chez Amazon ?)

  • Bonjour,

    N'ayant pas trouvé de moyen de vous contacter sur le site lui-même, je laisse un commentaire. Vous pourrez l'effacer par la suite.

    Je suis lecteur de votre site et souhaitais vous informer de cet évènement : http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/anx_au

    A bientôt

    David

    Responsable technique Labo BnF

NOUVEAU : NEWSLETTER

Entrez votre adresse email

SUR FACEBOOK
calendrier
décembre 2010
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031