Lendle est hors-service suite au blocage d’Amazon

Le prêt d’ebook n’est pas encore en France mais était un des aspects les plus prometteurs dans les mois qui viennent concernant les ebooks. Mais Lendle, un des services qui propose ce prêt vient de se voir refuser l’accès à l’API d’Amazon, le système qui permet de connecter les deux services. Erreur, problème particulier ou nouvelle politique d’Amazon ?

Mise à jour : Le site Lendle a été rétabli : Voir les explications ici.

Difficile pour l’instant de tirer l’histoire au clair, mais une chose est sûre. Le site Lendle, un des sites qui facilite le prêt d’ebooks des ouvrages d’Amazon vient de se voir refuser l’accès à l’API d’Amazon. Le site est donc HS, pour une durée indéterminée.

Pour le créateur du site, la situation est incompréhensible, et Amazon aurait simplement répondu que le site Lendle « ne servait pas le but principal qui est de générer des ventes de produits et services pour le site Amazon ».

Voici une explication pour le moins étonnante et sujette à toutes les interprétations possibles, interprétations qui effraient certains des autres sites, qui se demandent, tout en ayant pour leur part encore accès pour l’instant aux bases de données d’Amazon si ils vont être traités de la même manière.

En effet, ces plateformes à la mode fonctionnent toutes sur le mode de l’affiliation. J’en avais parlé dans « le nouveau business du prêt d’ebooks« . Ces plateformes proposent, chacune à leur manière, des liens pour acheter des ebooks chez Amazon, et ainsi pouvoir les partager par la suite. Et dans le cas de la réponse donnée au site Lendle, cela pourrait alors s’appliquer à tous les sites…

Des sites comme BookLending ou Books for my Kindle, tous deux spécialisés eux aussi dans le prêt exclusivement pour les ebooks ont donc de quoi s’inquiéter. D’autres sites proposent aussi le prêt vers les ebooks de Nook, et donc ont une roue de secours en cas de « démarche généralisée ».

La liste des sites qui proposent le prêt d’ebooks :

Les hypothèses…

On peut manifestement exclure l’erreur vu le courrier reçu par les reponsables du site de la part d’Amazon.

Une des hypothèses est que Lendle était peut-être seul à utiliser l’API d’Amazon, qui ne veut pas interdire ces plateformes, mais qui n’autorise pas non plus les utilisations de son API pour cela. Mais pour le savoir, il faudrait savoir si les autres acteurs ont utilisé ou non l’API de Kindle. Il semble assez peu probable que Lendle ait été le seul service à utiliser l’API.

Autre hypothèse, Lendle a fait une erreur ou n’a pas respecté l’une des conditions générales de l’API. Amazon s’en est rendu compte et a sanctionné.

Dernière hypothèse, celle qui fait trembler les autres plateformes de prêt : Amazon n’a pour l’instant appliqué cette mesure qu’à Lendle, et compte l’étendre aux autres acteurs.

Dans tous les cas, l’attitude d’Amazon démontre que l’entreprise n’a pas besoin ni apparemment d’affection particulière pour ces nouvelles plateformes.

Ce nouveau phénomène sera t-il étouffé aussi vite qu’il est né ? On le saura assez vite, mais dans ce cas, le prêt sera juste organisé différemment, et continuera de s’organiser sur les forums…Même le site Lendle envisage de continuer sans connexion à l’API, ce qui est manifestement possible selon le créateur du site.

Source : Teleread

Une réponse à to “Amazon bloque un des principaux sites de prêt d’ebooks”

  • Dém:

    Ça montre surtout qu’il faut éviter d’acheter un lecteur lié à un diffuseur de livres électroniques. Le lien entre les 2 fait dépendre l’utilisateur du bon vouloir du diffuseur, ce qui limite la liberté d’utilisation de lecteur, et annule la concurrence entre diffuseurs. Si les gens ne luttent pas contre ça, Amazon, Apple et les autres ne vont pas se gêner pour nous presser comme des citrons.

NOUVEAU : NEWSLETTER

Entrez votre adresse email

SUR FACEBOOK
calendrier
mars 2011
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031