Ectacto Jetbook color au CES 2012 : désormais accessible à tous.

Avec ce dernier CES à las Vegas, on a pu « découvrir » un nouveau modèle de reader avec écran à encre électronique couleur, le JetBook Color et son écran Triton de l’incontournable E-Ink, un écran primé à plusieurs reprises l’année dernière.

Rien de très nouveau avec ce modèle, car on pouvait apercevoir le même appareil au CES 2011, mais sous le nom de Hanvon. Ectaco a en effet travaillé à partir du même appareil, et l’a modifié uniquement sur le plan logiciel pour le distribuer dans un environnement éducatif.

Mise à jour : L’appareil d’Ectaco est désormais disponible pour tous sur le site internet de la marque. L’Ectaco JetBook Color est donc le premier à être commercialisé à l’international auprès des professionnels comme des particuliers. J’ai développé l’information plus en détails sur Cnet.

Où sont passés les concurrents et leurs prototypes ?

Les prototypes couleur qui étaient apparus fin 2010-début 2011 ne sont plus présentés, malgré certains qui semblaient plus convaincants que l’écran Triton. Ont-ils disparu ? Attendent-ils en embuscade ?

Il semble qu’entre le succès des tablettes, l’arrivée de technologies comme Mirasol, et la présence sur le marché de l’écran Triton de E-Ink, déjà en contrat avec tous les grands acteurs du marché, se lancer dans l’encre électronique couleur soit un pari impossible pour les concurrents.

Et pour le grand public, ce sera pour quand ?

L’appareil de Hanvon reste pour l’instant distribué exclusivement sur le marché Chinois, alors que l’appareil d’Ectaco est dédié au marché éducatif, pour l’instant aux Etats-Unis. Rien ne semble annoncer un appareil grand public imminent.

Mise à jour : le JetBook Color est désormais disponible pour tous depuis le site internet d’Ectaco, comme me l’a soufflé « Nebur » en commentaire. Et il est aussi disponible sur le marché russe depuis quelques temps.

Un vrai casse-tête pour les fabricants

Tout l’intérêt d’un eReader couleur est de pouvoir élargir les usages. Il faut donc un appareil bien équipé, rapide, et de grandes dimensions afin d’offrir un écran confortable pour la BD numérique ou les magazines, tous deux directement concernés par la couleur.

Tous les acteurs qui travaillent sur l’encre électronique couleur ont d’ailleurs proposé des écrans plus grands que les 6 pouces habituels, à quelques exceptions près.

Et qui dit couleur, rapidité et grand écran dit prix élevé. Avec des consommateurs qui veulent des prix très bas, et qui sont aussi attirés par les eReaders de type Mirasol ou par les tablettes, la marge de manoeuvre est étroite.

L’encre électronique couleur en remplacement des modèles actuels

Le scénario qui se dégage est à mon avis le suivant. Les acteurs qui tiennent le gros du marché (Amazon, Barnes & Noble, Nook et peut-être Sony) pourraient proposer une prochaine version de leurs appareils en couleur, pour relancer les ventes de leurs eReaders, concurrencés par les tablettes (et parfois leurs propres tablettes).

J’imagine que les appareils noir et blanc seront offerts contre des souscriptions (ça a commencé), et qu’on verra arriver une nouvelle version des appareils en couleur et au format 6 pouces, et pourquoi pas une version en couleur en 9,7 pouces, le tout avec des prix attractifs. Chez Kindle, on pourrait par exemple avoir le Kindle Color, et le Kindle DX color.

6 réponses à to “L’encre électronique couleur, c’est pour quand ?”

  • Lors de mon stage de fin d’étude en 1991 (il y a 20 ans ! ), je m’intéressais déjà à l’encre électronique de Jacobsson.
    C’est essentiellement pour des raisons de lobbies de fabricants d’écran que ce type de produit n’a toujours pas (pas encore) décollé.
    Mais un iPad-like avec écran de type eInk me semble aujourd’hui une évidence, et même la seule conduite à tenir sur le long terme : grande longévité, économique en énergie, et même en passe de devenir extensible (dépliable).
    Combien de temps devrons-nous encore attendre pour un multi-pages interactif ?

    M.

  • Les grandes tailles arrivent aussi, avec leurs modèles éditoriaux et économiques spécifiques: htpp://papierelectronique.blogspot.com

  • trucmuche:

    L’analyse est peut être aussi la suivante, est-ce la peine d’aller au front et concurrencer directement les tablettes alors qu’un certain nombre d’acteurs se sont déjà cassés les dents contre l’ipad. Et alors que pour la plupart des gens qui utilisent des ebooks readers pures et dures la couleur n’est finalement qu’un accessoire et certainement pas ce qui les fera sélectionner un e-reader plutôt qu’un autre. Bref, est-ce qu’en état actuel des choses l’investissement en vaux la peine ou pas, je doute.

    A terme les tablettes vont rétrécir et s’alléger (il suffit de regarder les 1er ipod par rapport aux ipod actuel) et le marché des un rejoindra sans doute celui de l’autre.

NOUVEAU : NEWSLETTER

Entrez votre adresse email

SUR FACEBOOK
calendrier
janvier 2012
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031