La couleur est un des enjeux pour 2012 dans le domaine du livre numérique. Alors que les eReaders noir et blanc commencent enfin à percer en France, la couleur est la prochaine étape, nécessaire pour faire face à des tablettes dont les tailles et les prix réduisent.

L’encre électronique couleur : un premier appareil grand public

Ectaco a lancé il y a quelques mois de cela le JetBook Color, à destination exclusive du monde éducatif. Le bon accueil réservé à l’appareil dans les médias, et le prix reçu récemment le prix de l’innovation 2012 du CEA (Consumer Electronics Association) ont peut-être donné d’autres ambitions à Ectaco qui a donc décidé de proposer son appareil à tous. Il est donc désormais possible d’acheter l’Ectaco JetBook Color sur le site Ectaco, avec une livraison à l’international. Entre les différents frais de douane et de transport, comptez un prix final entre 450 et 500 €. Pour plus d’infos sur cet appareil, rendez-vous ici.

Je pense que c’est le premier appareil, mais qu’on verra certainement quelques appareils supplémentaires dans le courant de l’année, mais surtout une « mise à jour » massive vers la couleur pour les principaux acteurs dans leur prochaine gamme. L’entreprise la mieux placée pour équiper tout le monde est, une fois n’est pas coutume, E-Ink, avec son écran Triton, primé à plusieurs reprises.

Les écrans Mirasol mis sur orbite avec le CES 2012

Le CES 2012 a été l’occasion de présenter 2 nouveaux appareils après le Kyobo eReader lancé il y a peu de temps en Corée. Les deux nouveaux appareils, le Bambook Sunflower et le Hanvon C18, basés sur le même hardware, sont destinés à la Chine.

Les prix varient d’un modèle à l’autre, et rien ne prouve qu’une version proposée en Europe ne serait pas beaucoup plus chère. Mais on pense qu’il est en tout cas possible de proposer des appareils dans une gamme de prix inférieure à 250 €, ce qui est absolument nécessaire alors que les tablettes 7 pouces sont elles proposées à moins de 200 $.

Liquavista : en embuscade ?

Le 3ème grand acteur dans le domaine était Liquavista, racheté par Samsung. Depuis qu’on a pu apercevoir l’énorme potentiel des écrans développés depuis l’acquisition par Samsung, lors du SID en mai 2011, plus de nouvelles. Les progrès réalisés par Liquavista, et la vision de Kurt Petersdorff, le directeur commercial laissent espérer que de grandes choses se préparent chez Samsung dans ce domaine.

L’écran Liquavista peut en effet adapter son fonctionnement (économique, noir et blanc, couleur…) avec un rendu, des définitions, une gamme de couleurs (16,7 millions en mode réflectif annoncés) et un taux de rafraîchissement qui font rêver.

On peut voir ici un petit exemple des dernières possibilités de l’écran Liquavista, limité à 4096 couleurs dans l’exemplaire de démo, mais avec une promesse de 16,7 millions de couleurs pour la production de masse, dont on ne connaît bien sûr pas la date prévue.

Et Pixel Qi ?

L’entreprise a annoncé avoir fait des progrès au CES 2012 en ce qui concerne les couleurs lorsque l’écran est utilisé sans rétro-éclairage. En l’absence de grands partenariats, Pixel Qi, qui a un énorme potentiel dans le domaine des tablettes, ne se mêlera pas à la bataille dans le domaine des eReaders.

Mais les tablettes 7 pouces sont une des composantes importantes de la bataille pour la couleur dans le domaine des ebooks. Bien que les écrans utilisés sont les moins confortables pour l’oeil à cause du rétro-éclairage, ce sont aussi les plus capables pour la couleur pour l’instant, et de loin. Et ils sont aussi très capables dans le domaine des ebooks enrichis, une des directions importantes aussi pour l’ebook en 2012.

Quel est le potentiel de chaque technologie ?

L’encre électronique couleur peut être proposée sur toute taille d’écran, et joue d’ailleurs la carte des écrans 9,7 pouces, une taille intéressante pour de nouveaux usages(ex: BD numérique) et pour se différencier de la concurrence. Mais cette taille à un coût, peut-être trop important à l’heure où le consommateur veut des prix très bas. Et la limitation actuelle à 4096 couleurs est un vrai handicap.

L’écran Mirasol est plus performant sur la couleur que l’encre électronique, et permet aussi des usages plus variés grâce à un rafraîchissement beaucoup plus rapide, même si on n’est pas encore au niveau des écrans LCD. Mais sa taille pour l’instant limitée à 5,7 pouces en limite en partie les usages pour l’instant. Un écran plus grand coûterait peut-être trop cher à construire.

Il reste donc une place intéressante à prendre pour Liquavista, dont la technologie est capable de proposer des résolutions impressionnantes, de jouer la carte de la flexibilité, de proposer plus de couleurs que Mirasol, et qui semble ne pas rencontrer les mêmes limites en termes de taille d’écran. Et avec Samsung derrière, on peut être certain qu’on verrait rapidement l’écran partout.

Restent les écrans LCD qui devraient rester confortablement installés dans leur place de leader, avec les tablettes. Les applications de lecture donnent en effet au consommateur la possibilité de transformer leur tablette en eReader, surtout avec les écrans 7 pouces.

Mais si les eReaders noir et blanc actuels pourraient trouver une place en baissant encore les prix, voire en les proposant gratuitement contre un abonnement comme vient de le faire Barnes & Noble avec son Nook Touch, la transition vers la couleur ne sera pas simple pour les grands acteurs comme Amazon, Barnes & Noble, Kobo, Sony…qui devront trouver l’équilibre entre la couleur et un surcoût qu’il faut éviter à tout prix.

6 réponses à to “Ebooks : la grande bataille de la couleur est lancée”

  • [...] L’encre électronique couleur de E-Ink semble la mieux placée avec Mirasol (qui vient d’ailleurs de racheter un de ses concurrents), puisque les deux technologies sont déjà disponibles, et que les écrans Mirasol étaient déjà en test chez les fabricants à la fin de l’année 2011. Mais il y a toujours bien sûr la possibilité de voir arriver un écran Liquavista. [...]

  • [...] C’est à ce jour l’outil le plus complet à ma connaissance dans ce domaine, et il sera intéressant de voir s’il est mis à jour régulièrement. Impossible par exemple de trouver pour l’instant le tout nouveau JetBook Color d’Ectaco. [...]

  • numberxiii:

    Bonjour

    Quid de l’autonomie avec l’arrivée de la couleur ?
    Car c’est un des points forts de mon ereader.
    J’imagine que l’impact est faible pour l’encre électronique couleur.

  • JC:

    Vous avez oublié – dans cet excellent article – de parler de la technologie développée par FUJITSU.

    • J’ai parlé à plusieurs reprise du Flepia dans ce blog (ici par exemple), mais la technologie, bien qu’en place, ne semble pas encore prête à la commercialisation de masse.
      Elle semble même avoir le potentiel pour faire mieux que Triton, mais il faudra pour cela qu’elle soit vraiment commercialisée au niveau international.

NOUVEAU : NEWSLETTER

Entrez votre adresse email

SUR FACEBOOK
calendrier
janvier 2012
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031