Paperus est un concept très prometteur repéré hier par le site Actualitté, qui lui a consacré un intéressant article. L’idée est très simple mais aussi très séduisante, car elle pourrait enfin réconcilier ceux qui aiment le papier avec le numérique, en proposant une solution mixte.

Un livre papier + sa version numérique offerte

L’idée fait son chemin un peu partout, mais Paperus compte bien en faire une réalité rapidement, et serait en discussion avec les éditeurs. Ceux-ci se seraient déjà montrés enthousiastes.

Le concept : proposer aux utilisateurs qui ont acheté un livre de l’identifier sur leur ordinateur ou un appareil mobile (smartphone, tablette ou lecteur d’ebooks) et de télécharger aussitôt la version numérique sur l’appareil de leur choix. Il sera aussi possible d’accéder ensuite à un ensemble de services et de fonctionnalités sociales depuis un site web dédié.

Dans ce modèle, plus besoin de choisir son camp entre numérique et papier, et plus besoin d’acheter deux versions pour avoir accès au livre papier et à sa version numérique (ce que personne ne fait ou presque de toute manière).

Bon point : Paperus veut proposer les copies numériques en version ePub et sans DRM, permettant ainsi de lire sans limitations sur la plupart des appareils disponibles. Une ouverture qu’il faudra maintenant « vendre » aux éditeurs…

Des constats simples et du bon sens

Pour arriver à ce concept, Paperus s’est appuyé sur plusieurs constats, comme le fait que de nombreux dispositifs permettent la lecture numérique,  que l’offre de livre numérique ne répond pas aux besoins de tous les types d’utilisateurs, que la valeur perçue d’un ebook est très faible par rapport à celle d’un livre papier, que les utilisateurs son attachés au produit physique et à son confort, mais aussi que la mobilité et autres avantages de la lecture numérique sont très appréciés.

Enfin, ils sont partis d’un autre point important : le fait qu’il n’est pas concevable d’envisager de vendre à  la fois la version numérique et la version papier à une même personne.

Plus qu’un simple duo papier-numérique

Paperus sait que les éditeurs pourraient voir dans cette solution une très bonne manière de fidéliser des clients potentiels. Obtenir sans surcoût la version numérique est en effet un levier qui pourrait rencontrer un accueil excellent.

Mais Paperus veut proposer plus, en intégrant des fonctionnalités sociales. Ainsi, un site dédié est prévu qui permettra de prêter ses livres, d’échanger dans des groupes de lecture, et même avec les auteurs, une tendance qui a le vent en poupe en ce moment.

Un modèle économique rassurant pour les éditeurs ?

Le concept côté Paperus est vraiment attractif, et il faudra maintenant que les éditeurs jouent le jeu. Il sera théoriquement possible avec cette approche de séduire une population encore fortement attachée au papier, et où les acheteurs de livres au format numérique sont encore très minoritaires, mais aussi ceux, nombreux, qui aimeraient pouvoir avoir la version papier lorsqu’ils achètent un livre numérique.

Mais pour cela, il faudra que le monde de l’édition soit capable de modifier ses habitudes, car il faudra accepter l’idée d’offrir des copies numériques, sans protection ou encore le prêt des ebooks…

Paperus semble plutôt bien parti, et annonce de très bons contacts avec les éditeurs qui seraient dans la même optique, celle de mettre à disposition la copie digitale pour les acheteurs de la version papier.

Paperus devrait dévoiler ses outils et projets pour le Salon du Livre de Paris qui aura lieu entre le 16 et le 19 mars prochain.

Sources et images : Blog Paperus et Paperus, via Actualitté

 

5 réponses à to “Paperus : l’ebook offert pour l’achat de la version papier”

  • Redfish:

    Ca commence à bouger… excellent !
    ;)

  • DigitalCoder:

    C’est un peu comme avec les Dvd maintenant avec un code on peut avoir la version numerique pour smartphone / tablette / desktop.

    • C’est assez proche en effet. Nous avons néanmoins du traverser des épreuves plus complexes : pour un DVD bien souvent il s’agit d’un code imprimé sur un flyer qui est glissé dans la boite, et la boite est scellée… Ici nous n’avons pas ces solutions possibles….

      Rendez-vous au salon du livre pour notre solution :)

  • Comme pour les ordinateurs:

    Bonne idée? La revente des livres papier va flamber: en effet, il sera possible de garder l’ebook d’origine tout en donnant une copie à l’acquéreur du livre papier d’occasion. Celui-ci pourra recommencer l’opération… Quant à ceux qui ne veulent acquérir QUE l’ebook?

    • Porteur du projet, je connais bien le sujet ;)
      Paperus propose aux éditeurs de mettre en place la vente d’un livre hybride. Voilà pour le principe de base. Après, j’avoue que nous n’avons pas encore dévoilé tous les détails du produit, juste ce qui concerne nos valeurs : pas de DRM, des standards à tous les étages…
      Pour la question sur le marché de l’occasion, nous avons des solutions : la plus simple étant une décote très importante de ce livre en seconde main, mais sur le long terme, ce ne sera pas la plus employée. Toutes les infos seront poussées en temps utiles.
      Pour la vente de l’eBook seul, ce sera toujours possible (si l’éditeur le souhaite) avec toujours un gap important entre prix physique et prix numérique. Nous ne proposons qu’une nouvelle solution, qui s’ajoute à l’éventail des offres existantes.

NOUVEAU : NEWSLETTER

Entrez votre adresse email

SUR FACEBOOK
calendrier
février 2012
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829