Kindle 3G « pub » à 139 $ : amazon reste dans la course.

50 $ de moins pour la version sponsorisée

Alors que le Kindle version publicité est toujours le Best-seller chez Amazon, que la version 3G sponsorisée est apparue il y a peu de temps à 164 $, une nouvelle baisse de prix a donc lieu, amenant le Kindle 3 version 3G à 139 $, soit à peine plus que la version Wi-fi. Des prix bas, en attendant les nouveautés…

Un sponsoring de AT&T, qui fournit la 3G permet de faire encore baisser le prix de 25 $. On ne sait pas encore ce qui a été proposé en échange de ce sponsoring, mais on peut imaginer que la publicité sera aussi en partie proposée désormais par le géant des télécommunications.

Voilà qui permet à Amazon de se replacer dans la course, depuis peu dominée par les nouveaux readers tactiles de la concurrence, comme chez Nook, Kobo, et avec un nouvel arrivant : le Iriver Story HD, connecté à Google ebooks. Bien sûr, cette baisse de prix est là pour faire patienter en attendant les nouveaux appareils en préparation sur lesquels les rumeurs se multiplient.

Dans les dernières rumeurs qui circulent, en plus d’une tablette on pourrait ainsi voir arriver deux version du Kindle : une avec un clavier et une sans clavier.

Si tout cela se confirme, on pourrait voir le Kindle avec clavier passer sous la barre des 100 $, surtout si la publicité y est proposée là aussi. Mais toutes ces infos sont à prendre avec la plus grande prudence…

Boogie Board : l’ardoise numérique à 45 € en vente flash

La version 10,5 pouces, sur Qoqa.fr à 45 €  au lieu de 79 €…

L’appareil n’est pas à proprement parler en rapport direct avec les ebooks, ni vraiment utile en soi, mais fait un peu penser à la NoteSlate dont j’ai déjà parlé ici. L’offre du jour de Qoqa concerne cette ardoise numérique, dans son grand format. La nouvelle version de la Boogie Board, en format 10.5 est en effet proposée au prix de 45 € + 5 € de livraison au lieu de 79 €.

Que faire avec une Boogie Board ?

Vous allez pouvoir vous en servir comme d’une bonne vieille ardoise, mais cette fois-ci en version numérique. Pas grand chose à attendre de plus, elle est uniquement faite pour cela, et ne lira donc pas les ebooks. Vous écrivez, et le message, dessin, croquis, etc…reste inscrit jusqu’à ce que vous l’effaciez, simplement en appuyant sur le bouton dédié.

La vidéo ci-dessous vous donnera une idée un peu plus détaillée de ce dont on parle…Plus d’infos sur Qoqa.fr où l’offre est valable pendant encore 2 jours…

Google Ebooks arrive sur les smartphones android…

Mais seulement aux Etats-Unis…

Google vient de sortir la version 3 de son Android market pour smartphone. Mais alors que sont annoncés vidéos en streaming et consultation d’ebooks (Google ebooks bien entendu), ces deux fonctionnalités ne seront pas présentes chez nous pour l’instant, ces options étant réservées aux Etats-Unis.

En attendant que Google ebooks arrive, et soit ainsi disponible sous tout type de supports (dont certains readers à encre électronique, comme le iRiver Story HD qui sera bientôt proposé pour 139,99 $ aux Etats-Unis), il faut donc se contenter d’apercevoir une vidéo du nouveau market.

Dans l’android Market 3, il sera en effet possible d’accéder à des applications, à des jeux, mais aussi à des livres et des films, comme cela était déjà évoqué depuis l’hiver dernier.

Les deux dernières catégories seront donc pour l’instant au moins indisponibles en dehors des Etats-Unis.

Cette approche de Google permet de mettre en avant leur offre d’ebooks comme personne, puisqu’au lieu de simplement proposer les différents ebooks des différents acteurs, on pourra aller directement dans la section livres.

Mais pour l’instant, pas de Google Ebooks en France, et donc bien sûr pas de possibilité de profiter de la fonctionnalité.

Les ebooks Google se font en effet attendre et aucune information ne filtre concernant une éventuelle date de lancement en Europe. Impossible de dire donc si Google préférera annoncer officiellement la date de lancement à l’avance, ou si ce sera une annonce surprise. Sortie cet été, à la rentrée…? Personne ne le sait.

Si vous utilisez l’Android Market, rassurez-vous : la nouvelle interface sera elle bien disponible, d’ici quelques semaines, pour peu que votre smartphone ou tablette prenne au moins en charge la version 2.2 d’Android.

iRiver Story HD : 139,99 $, avec accès aux ebooks Google

Un cocktail à fort potentiel…

Il y a à peine quelques jours, je revenais sur le nouveau lecteur d’iRiver, et surtout sur son écran, et j’étais étonné qu’on ne parle pas plus de cet appareil prometteur. Avec un prix de 139,99 $, et un partenariat qui permet d’accéder à tous les ebooks de Google Ebooks, voici une offre qui devrait trouver son public…

iriver HD

Le iRiver HD en quelques mots

Voici un appareil hors normes. Avec un look qui fait immédiatement penser au Kindle d’Amazon, mais surtout un écran à encre électronique 6 pouces fabriqué par LG.

Il permet une définition de 1024 x 768 pixels (XVGA) contre 800 x 600 pour le Kindle 3, soit 63% de plus, le iRiver Story HD fait mieux que le Kindle 3, sur ce point au moins.

Côté processeur, c’est un Freescale i.MX508,plus puissant que le Freescale i. MX353 du Kindle 3 (800 Mhz contre 532 Mhz pour le Kindle 3) qui équipe l’appareil. Le clavier est un clavier QWERTY.

Il a donc de quoi se positionner sur un marché pourtant encombré. Mais il faudra pour cela un peu de recul et attendre quelques tests de sites spécialisés pour voir si l’appareil est vraiment performant.

Le prix de 139,99 $ : un nouvel acteur dans cette gamme de prix

 

Peu d’observateurs devaient s’attendre à ce prix là. Alors qu’il y a quelques jours, un test avait pu être réalisé par une personne qui annonçait avoir pu l’acheter pour 220 $, le nouveau prix annoncé surprend, agréablement…

Les produits iRiver ont toujours été intéressants, mais dans des gammes de prix à mon avis un peu élevées par rapport au reste du marché. Voici donc un appareil particulièrement intéressant.

Ses concepteurs doivent par contre regretter d’avoir fait le choix du clavier, et d’être pris à contre-pied par les nouveaux readers des marques dominantes qui arrivent tous avec des interfaces tactiles.

Si le nouveau Kindle arrive avec un écran tactile, le iRiver  HD pourrait ainsi se retrouver un peu seul avec son clavier.

Le prix reste néanmoins très attractif, et il est vrai que sur la qualité d’écran, il y a un vrai plus. Mais il y a aussi cette connexion directe à Google Ebooks, et la possibilité de consulter dans le « cloud » sans limite de stockage, du moment qu’on a accès à une connexion Wifi, ce qui est le cas pour beaucoup d’utilisateurs aujourd’hui, mais est une des limites de cette offre.

Google Ebooks, ça apporte quoi concrètement ?

C’est d’abord un plus et pas un remplacement, puisque bien évidemment, le reader est capable de lire les formats traditionnels, à savoir ePub et PDF, et qu’il serait même plutôt efficace dans la consultation des PDF, un point positif assez rare dans le domaine.

L’accès aux ebooks de Google est donc tout simplement un plus,  puisque le catalogue payant est important, mais que le catalogue gratuit est aussi très important.

Avec Google Ebooks, c’est un immense catalogue qui devient disponible. Pour l’instant, Google n’a pas encore ouvert son service en France, mais cela ne saurait tarder.

Si l’appareil de iRiver est bien commercialisé chez nous, avec l’offre Google Ebooks correspondante, cela pourrait donc donner accès à un immense catalogue, et l’argument du catalogue en grande partie gratuit et directement consultable pourrait trouver son public.

Reste à voir ce que donnera la consultation en ligne en termes d’expérience sur le reader qui utilise un écran à encre électronique.

En tout cas, Google comme iRiver ont mis en place un partenariat intéressant pour eux, iRiver offrant ainsi une belle valeur ajoutée et un joli buzz à son appareil, et Google mettant ainsi le pied un peu plus dans les appareils. On se rappellera pour info que sur Android 3.0, les ebooks de Google sont automatiquement accessibles.

Après les tablettes, Google semble donc désormais prêt à conquérir les appareils à encre électronique.

On n’attend plus que des dates et des disponibilités pour l’international. Pour les Etats-Unis, premiers servis sans surprise, ce sera donc 139,99 $ dans les magasins Target à partir du 17 Juillet. Les premiers test devraient suivre. En attendant, il faudra se contenter de cette vidéo tournée par Engadget lors du CES 2011.

Source : le blog officiel de Google

L’encre électronique couleur version Fujitsu

D’importants progrès chez un des pionniers de la couleur

L’encre électronique couleur n’en est qu’à ses débuts, ou presque car chez Fujitsu, on avait commercialisé un premier appareil à encre électronique couleur dès….2009 : le Flepia. Après le Flepia Lite sorti en 2010, Fujitsu vient de montrer son dernier module lors de l’ebook expo de Tokyo. Les progrès réalisés sont vraiment convaincants.
A gauche, le nouveau module, à droite le précédent…
.
Alors que l’encre électronique couleur continue de se faire attendre, et que le seul acteur à proposer concrètement un écran couleur est une fois de plus E-Ink, Fujitsu montre l’étendue de son savoir faire dans le domaine. La couleur proposée par Fujitsu est beaucoup plus intéressante que celle proposée par la majorité des concurrents, grâce à un vrai travail sur la luminosité et le contraste.
.
Mieux encore, il est possible de proposer beaucoup plus de couleurs en ralentissant la vitesse de rafraîchissement qui est de 0,7 secondes sur l’écran 8 pouces montré dans la vidéo.
.
Les ingénieurs de Fujitsu seraient d’ailleurs au travail pour continuer à améliorer cet écran et cette technologie plutôt réussie. Reste maintenant à savoir si Fujitsu arrivera à proposer autre chose qu’un prototype, et surtout à un prix réaliste pour le marché des readers.

En tout cas, voici une preuve supplémentaire que les ingénieurs des différentes marques travaillent d’arrache-pied pour nous proposer des écrans adaptés à la lecture, et bien entendu, en couleur…On a pu voir en effet des nouveautés à surveiller, par exemple chez Ricoh, ou des résultats intéressants sur l’écran Aerobee de Bridgestone. Et il y a bien sûr l’écran Triton, primé à maintes reprises et encore récemment au SID 2011, et qui surtout n’est plus au stade du prototype.

Avec les derniers progrès des processeurs, une encre électronique rapide et proposant des couleurs vives n’est peut-être finalement pas si éloigné de nous que je l’imaginais.

La vidéo faite par Diginfo tv

Des publicités non-officielles pour Kobo…

Quelques montages amusants qui sentent bon l’été…

Attention : il ne s’agit pas de vidéos officielles de chez Kobo mais bien d’un sympathique montage « amateur ». Découvertes sur Aldus, ces vidéos ont encore été assez peu vues, et je n’ai pas resisté au plaisir d’en partager une avec vous sur l’actu des ebooks. Voilà en tout cas beau un clin d’oeil au slogan de Kobo « lire partout »…

La version montagnes russes. Les autres vidéos sont ici.

Voir les autres versions sur Aldus

Kobo Touch Edition: un kiosque de démo dans une gare

C’est ce qu’on appelle du marketing de proximité…

Alors qu’on enrage en France quand on voit comment sont vendus les readers (après les avoir présentés éteints, on peut maintenant les découvrir enfermés en vitrine), on voit que chez d’autres acteurs, le sens du marketing est manifestement un peu plus aiguisé, par exemple chez Kobo qui a ouvert un kiosque dans une gare.

Après Barnes & Noble et ses espaces de démonstration, Kobo a manifestement compris aussi l’importance de rencontrer le public et de répondre aux questions des curieux. C’est donc un Kiosque de présentation qui a été mis en place par l’équipe dans la gare « Grand Terminal Central » à Lexington Avenue à New-York.

L’idée est simplement de mettre en place un kiosque autour duquel il est possible de s’asseoir, de découvrir le tout nouveau Kobo Touch Edition, mais aussi de discuter avec une des 4 personnes de l’équipe Kobo présentes sur place et même d’acheterl’appareil.

D’ailleurs, pour inciter à l’achat, l’équipe de Kobo donne pour tout achat d’un reader un bon de 10$ valable sur l’achat de l’ebook de son choix.

Même si c’est intéressant, c’est encore loin de l’offre de Barnes & Noble qui lance une offre exceptionnelle pendant laquelle lors de votre achat d’un Nook Touch et sur présentation de votre ancien reader en caisse, vous recevrez une carte SD de 2 Go avec 315$ d’ebooks préchargés.

Quoi qu’il en soit, voilà un type de présentation intéressante, et il faut espérer qu’une fois en France, Kobo proposera aussi ce genre d’opération de rencontre avec le public. Cela donnera peut-être des idées à ceux qui commercialisent les ebooks aujourd’hui dans notre beau pays, et qui ont manifestement besoin d’un peu d’inspiration…

Via Kobo et GoodEreader

Gamme Sony Reader : attention aux confusions…

PRS-600, même prudence, ou presque…

Le PRS-600 pose le même problème. Vendu un peu au dessous de 200 €, c’est une très mauvaise affaire à mon avis, alors que d’autres appareils proposent désormais mieux et moins cher. Dans cette gamme de prix (mais pas avec le même écran), vous pourrez par exemple vous procurer le Cybook Orizon, qui est passé sous la barre des 200 € depuis le 15 Juin.

Il est par contre présent dans quelques bacs à la Fnac, soldé au prix très intéressant de 99 €. De la même manière, attention à ne pas confondre PRS-600 et 650. C’est d’autant plus facile que le PRS-600 proposait lui aussi une interface tactile. Mais la différence s’arrête là, car l’interface tactile du PRS-600 posait des problèmes de reflets et de contraste.

Ce serait dommage de faire ce genre de confusion au moment de partir en vacances…

Kindle 4 : a quoi ressemblera le prochain reader Amazon ?

Une transition cruciale pour Amazon…

Jusqu’ici, le passage d’une version du Kindle à une nouvelle a toujours été un succès complet. Les 3 premiers modèles ont été couronnés d’un succès total. Mais alors que la concurrence est désormais beaucoup plus féroce, le prochain modèle sera plus que jamais décisif…A quoi pourrait-il ressembler ?

L’évolution des modèles de Kindle, retracée ici.

Un positionnement délicat

L’encre électronique doit jouer de nouvelles cartes face aux tablettes, alors que justement, les rumeurs de sortie de tablettes chez Amazon n’ont jamais été aussi vives. Il faut donc pour Amazon s’attaquer à deux appareils réellement différents, et on peut donc imaginer que la différenciation sera nette : readers d’un côté, tablettes de l’autre.

Mais Amazon doit aussi répondre de manière forte aux nouveaux lecteurs stars du marché, le Nook Touch et le Kobo Touch Edition, deux appareils vendus respectivement 139 et 129 $, et dont le 2nd sera d’ailleurs le concurrent direct du Kindle sur le territoire Français.

Les deux marques (Kindle et Kobo) ont annoncé leur lancement imminent en France, et peuvent à tout moment annoncer leurs offres…

Orientation lecture et nouveautés obligatoires

Pour Amazon, le défi est compliqué : il faut à mon avis proposer un Kindle 4 tactile, plus puissant, innovant, très réussi esthétiquement, tout en étant moins cher que les nouveaux Nook et Kobo.

Voici quelques possibilités que l’on pourrait imaginer :

  • Un Kindle Touch noir et blanc

Une interface tactile pour remplacer le clavier semble une option logique, tant le tactile semble être incontournable pour les utilisateurs.

Pour différencier le Kindle, on pourrait imaginer que ce dernier propose un écran Pearl « amélioré », pour peu que E-Ink ait travaillé sur des optimisations de son écran star et qu’Amazon ait réussi à se le procurer.

Côté vitesse, le Kindle devra au moins faire aussi bien que la nouvelle concurrence, mais on ne sait pas à quel point il est possible d’être plus rapide aujourd’hui.

Pour le navigateur, on peut s’attendre là aussi à un progrès, tout en notant qu’Amazon, s’il lance des tablettes, ne cherchera pas à faire de son Kindle un appareil pour aller sur internet.

Le prix : on peut imaginer que le Kindle 4 soit encore un peu plus sponsorisé par la publicité, et qu’il passe sous la barre des 100 €.

Enfin, reste la surprise, la ou les fonctionnalités auxquelles personne n’a pensé, ou la vraie innovation. On pourrait entre autres intégrer dans cette liste une nouvelle interface utilisateur, de toute manière nécessaire si Kindle passe au tactile, ou même, qui sait, de vraies surprises concernant la prise en charge du format ePub sans DRM. Des fonctionnalités sociales innovantes pourraient aussi voir le jour…

  • Pourquoi pas un Kindle Touch couleur ?

Ce pourrait être LA différence. Alors qu’on ne s’y attend plus, Amazon pourrait décider de frapper un grand coup comme à son habitude, avec l’argument qui ferait toute la différence : un écran à encre électronique couleur.

J’imagine finalement assez mal Amazon se lancer dans une nouvelle technologie de type Liquavista ou Mirasol pour l’instant, alors que les retards semblent s’accumuler pour ces technologies prometteuses. Mais attention, on ne peut pas non plus totalement écarter cette option.

Plus logiquement à mon avis, on pourrait imaginer le lancement d’un Kindle 4 équipé d’un écran Triton, l’écran couleur primé et déjà opérationnel de E-Ink, partenaire d’Amazon depuis le début de l’aventure numérique. Car la couleur dans ce cas serait un plus, mais ne changerait rien à l’expérience  noir et blanc actuelle.

Je pense que dans ce cas, l’écran Triton gagnerait à être proposé aussi sur le Kindle DX et son écran de 9,7 pouces, et ce afin d’en faire un appareil idéal pour la consultation de BD numérique, pour peu que le prix reste abordable.

Un Kindle 4, oui, mais quand ?

C’est l’autre question pour un Kindle 4, compliquée elle aussi. Amazon a t-il intérêt à sortir une nouvelle offre de readers maintenant, ou à attendre que d’éventuelles tablettes soient lancées ? Amazon va t-elle laisser le Kindle 3 tel quel pendant longtemps alors que Nook et Kobo se partagent les nouveaux acheteurs ? Le Kindle 4 est-il déjà prêt ou faudra t-il attendre ?

Plus le temps passera, plus je pencherai pour un Kindle 4 couleur, mais le pronostic est vraiment compliqué. Il y a bien sûr d’autres scénarios possibles. Je pense par contre qu’on ne coupera pas au Kindle 3 à 99 € le temps d’écouler les stocks restants, et que le suspense sera là pour le prix de la version 4.

Une chose est certaine : le moment est important pour Amazon…