Copia renforce son réseau social pour les ebooks

Les lecteurs Copia ont disparu…

A l’origine, Copia proposait une gamme de lecteurs avec une connexion sociale. Il y a peu de temps, Copia avait fait grand bruit avec l’annonce du lecteur Ocean Reader, un appareil à écran LCD (comme pour le Nook color) annoncé à 99 dollars. Il y avait aussi un lecteur e-paper, nommé Tidal, qui avait été présenté. Les deux lecteurs étaient prévus dans diverses déclinaisons.

On s’attendait donc plutôt logiquement à voir le réseau social Copia integré dans les lecteurs, comme une manière de distinguer les lecteurs de la marque du reste de la production. La stratégie a changé, et il n’en sera rien.

Il n’est plus possible aujourd’hui de trouver la moindre trace des appareils.

Copia mise sur applications, boutique en ligne et réseau social

Il n’y a plus désormais ausune référence aux lecteurs de la marque. Maintenant, Copia concentre tous ses efforts sur les applications pour ordinateur, iPad, tablettes tactiles, windows 7 et bientôt android.

Copia lance aussi son « ebook store » socialement connecté. Il sera possible de naviguer comme dans n’importe quel autre magasin en ligne, mais avec des fonctionnalités sociales avancées. Comme pour Twitter ou Facebook, il est possible d’avoir une « timeline » personnelle concernant ses lectures, mais aussi de suivre des utilisateurs et d’être suivi.

Autre point intéressant, la possibilité de classer, et de commenter ses ouvrages en ligne, avec l’organisation de ses collections de lecture; une manière de donner une autre dimension à sa bibliothèque personnelle. Il sera aussi possible de se connecter à des discussions sur les ebooks.

L’avenir pour Copia

Copia a manifestement pris un virage stratégique, et l’entreprise annonce qu’après les ebooks, elle pourrait étendre son réseau vers les magazines, la musique, les vidéos….

Difficile de prédire l’avenir de Copia dans l’environnement ebook si imprévisible en ce moment. D’autres acteurs ne manqueront pas non plus d’arriver. Kobo semble s’intéresser particulièrement à ce sujet aussi. Il sera donc très intéressant de suivre les réactions des groupe comme Amazon (déjà assez impliqué), Google ou encore Apple, qui pourraient voir dans cette démarche une nouvelle approche à surveiller de près…

En tout cas pour l’instant, la plateforme est en Anglais et il faudra attendre que des communautés se créent pour évaluer l’impact de ce nouvel acteur.

Source : Copia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *