Ebooks : les pirates sous surveillance…

Pour le MOTif, l’important est non seulement d’étudier le piratage, mais aussi l’offre légale, afin de proposer des données réellement intéressantes et significatives. Le laboratoire étudiera donc à la fois l’offre légale et illégale, afin de mieux appréhender la diversité de l’offre.

.

Comme le relève Actualitté, le directeur du MOTif a précisé : « Nous ne sommes pas pour nous positionner en faveur ou contre Hadopi , nous cherchons avant tout à observer et donner aux acteurs de l’édition des éléments pour comprendre cet univers ». Un point important.

Les premières données permettent de mieux comprendre le profil-type du pirate: âgé de 29 ans en moyenne, est en général un gros consommateur de livres, et est donc très loin de la caricature de l’adolescent qui pille tout ce qu’il peut. Les livres numériques sont téléchargés, lus, puis effacés, et pas stockés en masse.

Ce qui différencie Elabz de l’étude eBookz, c’est que l’étude est terminée, alors qu’eLabz sera une analyse permanente, mise à jour régulièrement.


Pour en savoir plus : Le MOTif


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *