Ebooks : une loi pour protéger la vie privée des lecteurs

C’est en Californie que ça se passe…

Certains grands acteurs de l’ebook collectent beaucoup de données personnelles vous concernant. Le but ? Mieux connaître les habitudes de lecture pour mieux cibler leurs propositions d’autres livres, en fonction de vos centres d’intérêt. Mais rien n’empêcherait de s’en servir autrement…

A l’ère de la synchronisation des contenus entre différents lecteurs, vous pouvez commencer votre lecture sur une application et la reprendre sur votre appareil à encre électronique, ou depuis une autre application. Pour cela, les données transitent par les serveurs de ceux qui proposent le service. Et nous n’en sommes qu’au début. Avec les fonctionnalités sociales, il est possible de partager ses centres d’intérêts, et même les passages surlignés avec d’autres, ou avec l’ensemble des lecteurs. Les possibilités sont immenses, et les risques aussi.

Par exemple, depuis juin 2010, il est possible sur Kindle de savoir quels sont les passages les plus surlignés des différents ebooks.

C’est une manière de considérer que surligner est une forme de « vote ». Amazon a très vite précisé que ces données étaient collectées de manière anonyme et qu’il était possible de ne pas utiliser cette option.

Mais on peut envisager que ces données soient utilisées pour espionner les personnes, ou encore revendues à des tiers.

Le problème ne concerne d’ailleurs pas en particulier Amazon, mais aussi tous ceux qui utilisent des technologies similaires, ce qui intègre finalement tous les acteurs un tant soit peu importants.

Le problème est d’ailleurs assez pris au sérieux dans l’état de Californie pour qu’un projet de loi , le « Reader Privacy Act of 2011″  soit proposé par l’ ACLU (American Civil Liberties Union) et l’EFF (Electronic Frontier Fondation).

Si je projet est vôté, il faudra une ordonnance du tribunal pour pouvoir accéder à ces données privatives, et ce même pour le gouvernement américain.

Il est vrai qu’aux Etats-Unis, et particulièrement dans des états comme la Californie, la lecture numérique commence à concerner pas mal de monde…

.

Source : EFF via teleread

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *