iRiver Story HD : 139,99 $, avec accès aux ebooks Google

Un cocktail à fort potentiel…

Il y a à peine quelques jours, je revenais sur le nouveau lecteur d’iRiver, et surtout sur son écran, et j’étais étonné qu’on ne parle pas plus de cet appareil prometteur. Avec un prix de 139,99 $, et un partenariat qui permet d’accéder à tous les ebooks de Google Ebooks, voici une offre qui devrait trouver son public…

iriver HD

Le iRiver HD en quelques mots

Voici un appareil hors normes. Avec un look qui fait immédiatement penser au Kindle d’Amazon, mais surtout un écran à encre électronique 6 pouces fabriqué par LG.

Il permet une définition de 1024 x 768 pixels (XVGA) contre 800 x 600 pour le Kindle 3, soit 63% de plus, le iRiver Story HD fait mieux que le Kindle 3, sur ce point au moins.

Côté processeur, c’est un Freescale i.MX508,plus puissant que le Freescale i. MX353 du Kindle 3 (800 Mhz contre 532 Mhz pour le Kindle 3) qui équipe l’appareil. Le clavier est un clavier QWERTY.

Il a donc de quoi se positionner sur un marché pourtant encombré. Mais il faudra pour cela un peu de recul et attendre quelques tests de sites spécialisés pour voir si l’appareil est vraiment performant.

Le prix de 139,99 $ : un nouvel acteur dans cette gamme de prix

 

Peu d’observateurs devaient s’attendre à ce prix là. Alors qu’il y a quelques jours, un test avait pu être réalisé par une personne qui annonçait avoir pu l’acheter pour 220 $, le nouveau prix annoncé surprend, agréablement…

Les produits iRiver ont toujours été intéressants, mais dans des gammes de prix à mon avis un peu élevées par rapport au reste du marché. Voici donc un appareil particulièrement intéressant.

Ses concepteurs doivent par contre regretter d’avoir fait le choix du clavier, et d’être pris à contre-pied par les nouveaux readers des marques dominantes qui arrivent tous avec des interfaces tactiles.

Si le nouveau Kindle arrive avec un écran tactile, le iRiver  HD pourrait ainsi se retrouver un peu seul avec son clavier.

Le prix reste néanmoins très attractif, et il est vrai que sur la qualité d’écran, il y a un vrai plus. Mais il y a aussi cette connexion directe à Google Ebooks, et la possibilité de consulter dans le « cloud » sans limite de stockage, du moment qu’on a accès à une connexion Wifi, ce qui est le cas pour beaucoup d’utilisateurs aujourd’hui, mais est une des limites de cette offre.

Google Ebooks, ça apporte quoi concrètement ?

C’est d’abord un plus et pas un remplacement, puisque bien évidemment, le reader est capable de lire les formats traditionnels, à savoir ePub et PDF, et qu’il serait même plutôt efficace dans la consultation des PDF, un point positif assez rare dans le domaine.

L’accès aux ebooks de Google est donc tout simplement un plus,  puisque le catalogue payant est important, mais que le catalogue gratuit est aussi très important.

Avec Google Ebooks, c’est un immense catalogue qui devient disponible. Pour l’instant, Google n’a pas encore ouvert son service en France, mais cela ne saurait tarder.

Si l’appareil de iRiver est bien commercialisé chez nous, avec l’offre Google Ebooks correspondante, cela pourrait donc donner accès à un immense catalogue, et l’argument du catalogue en grande partie gratuit et directement consultable pourrait trouver son public.

Reste à voir ce que donnera la consultation en ligne en termes d’expérience sur le reader qui utilise un écran à encre électronique.

En tout cas, Google comme iRiver ont mis en place un partenariat intéressant pour eux, iRiver offrant ainsi une belle valeur ajoutée et un joli buzz à son appareil, et Google mettant ainsi le pied un peu plus dans les appareils. On se rappellera pour info que sur Android 3.0, les ebooks de Google sont automatiquement accessibles.

Après les tablettes, Google semble donc désormais prêt à conquérir les appareils à encre électronique.

On n’attend plus que des dates et des disponibilités pour l’international. Pour les Etats-Unis, premiers servis sans surprise, ce sera donc 139,99 $ dans les magasins Target à partir du 17 Juillet. Les premiers test devraient suivre. En attendant, il faudra se contenter de cette vidéo tournée par Engadget lors du CES 2011.

Source : le blog officiel de Google

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *