Kindle n’a plus besoin d’application pour être sur iPad

Le navigateur, c’est la clé pour être tranquille…

Alors que c’est un énorme coup de force que semble effectuer Apple en obligeant les acteurs à aussi proposer le paiement in-app, Amazon ne peut se permettre ni de payer, ni d’oublier l’iPad. Il semble impossible pour quelque distributeur que ce soit de s’acquitter de 30% de commission, et l’achat in-app est valable pour un maximum de 3500 ouvrages.

Avec une perte financière estimée entre 80 à 160 millions de dollars en passant par l’achat in-App (si la limite des 3500 était résolue), on peut imaginer qu’Amazon voudra trouver une nouvelle solution pour vendre ses ebooks pour les utilisateurs de l’iPad et iPhone.

Etre sur l’iPad depuis le navigateur ?

Il y a quelques temps, Amazon a lancé un service dont on a peu parlé en France, et appelé Amazon for the Web, un outil permettant de consulter des extraits d’ebooks directement depuis le navigateur, mais aussi pour des webmasters de permettre la lecture d’extraits directement depuis leur site web.

Mais on sait aussi que cette version Beta était le préalable à un système qui permettra de lire intégralement un ebook depuis le navigateur (annoncé sur le site Amazon). Le système permettra aussi de synchroniser « Kindle pour le web » et les autres solutions, que ce soient des applications ou le Kindle en tant que lecteur.

A l’heure où Apple semble vouloir rester intraitable et récupérer les commissions prévues dans son règlement, Amazon ne semble pas pouvoir contourner les conditions, mais pourrait donc prévoir d’utiliser « Kindle for the web » en remplacement.

C’est en tout cas ce que pense l’auteur du blog Chuckdude, pour qui Amazon pourrait avait déjà envisagé cette hypothèse, et qui a effectué des tests montrant que le système se comporte bien sur iPad, un peu moins sur iPhone. Il suffit d’un navigateur pour y accéder.

Les limites du système

Chris Meadows de Teleread souligne à juste titre que cela ne permettra pas une lecture « offline », un des avantages offerts par les applications, qui n’ont pas besoin d’être connectées à internet en permanence. Il faudra donc une version 3G pour profiter de ce système à volonté.

Google a bien un système en préparation permettant la consultation off-line dans le navigateur, mais ce genre d’outil n’est pas encore totalement opérationnel, et nécessite Google chrome, qu’on ne verra pas de si tôt sur l’iPad à mon avis.

Une solution qui pourrait se généraliser ?

On peut imaginer que les autres acteurs vont chercher aussi dans ce sens. Et dans ce domaine, il faut reconnaître que Google, qui a toujours voulu un accès depuis le navigateur, a un coup d’avance.

C’est peut-être bientôt la fin des applications de lecture telles qu’on les a connues….

.

Source : Chuckdude via geek

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *