Kindlegraph, la dédicace de livre numérique à distance.

Une nouvelle évolution de l’autographe numérique

Alors que cela fait déjà un certain temps que la dédicace d’un livre en version numérique a été rendue possible grâce à de nouvelles technologies, KindleGraph pousse le principe un peu plus loin en permettant de demander un autographe confortablement installé devant son ordinateur…

La dédicace numérique est à la mode

Depuis quelques temps, et grâce notamment au salon du livre où une séance de dédicaces était organisée par Zebook, on a pu découvrir qu’il était possible d’obtenir des dédicaces de son livre numérique préféré.

La technologie proposée par Autography fonctionne de la même manière, ajoutant l’utilisation de l’appareil photo de l’ipad 2 pour prendre un cliché. Ensuite, la dédicace sera faite avec un stylo capacitif sur un iPad relié à un ordinateur. La dédicace est donc enregistrée puis ajoutée à l’ebook.

Barnes & Noble utilise aussi cette fonctionnalité qui permet désormais de se faire dédicacer directement un ouvrage depuis le Nook Color.

KindleGraph : une  nouvelle approche basée sur la solution DocuSign

KindleGraph ajoute la possibilité de gérer cela à distance. Il suffit en effet de s’inscrire en ligne depuis un compte twitter (dommage pour ceux qui n’ont pas de compte twitter), et de demander une dédicace à son auteur préféré. Celui-ci, confortablement installé lui aussi derrière son écran pourra donc taper son texte et ajouter sa signature.

Utilisant l’API de Docusign, système bien connu permettant entre autres d’authentifier les signatures numériques, le service utilise une technologie bien rôdée.

L’auteur se connecte, voit ses demandes d’autographes, puis y répond dans l’espace qui est prévu pour cela.

 

Il ne reste plus qu’à intégrer sa signature et valider.

Le système utilisé étant DocuSign, c’est l’image de la signature, préalablement enregistrée sur DocuSign par l’auteur, qui sera utilisée. Ce n’est donc pas une signature faite sur le moment.

 

Le demandeur reçoit automatiquement son KindleGraph sur son Kindle.

Mais il y a une limite, pas bien grave, mais qui décevra les vrais fans. Afin de simplifier la tâche pour l’auteur, qui n’a pas automatiquement une interface tactile sous la main, la dédicace utilise une police qui fait penser à une écriture manuscrite, mais ce n’est pas celle de l’auteur.

Quant à la signature, le fichier image qui est ajouté, les vrais fans pourront à juste titre être un peu déçus.

Un logiciel qui va évoluer…

Idboox a pu obtenir quelques informations supplémentaires, de l’auteur de ce logiciel, un ancien de chez Amazon. Celui-ci a reconnu qu’il n’avait pas d’autorisation explicite d’Amazon pour utiliser le nom Kindle, mais que le projet serait bientôt rebaptisé. On apprend aussi qu’une 50aine d’auteurs et une centaine d’ouvrages seraient déjà listés, et qu’il sera possible bientôt de s’inscrire pour recevoir du contenu de la part des auteurs. A suivre, donc….

.

Source : Kindlegraph via Teleread

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *