Le Kindle Store Allemand est désormais en ligne

Et propose même 3781 ouvrages en français…

C’est décidément une semaine sous le signe d’Amazon qui a lieu. Jamais Amazon n’avait fait autant d’annonces dans un laps de temps si réduit, avec aujourd’hui l’ouverture du Kindle Store en Allemagne, comme certains indices le laisser deviner il y a quelques jours déjà. Le Kindle est disponible à partir de 139 €.

.

Lecteur sponsorisé par la publicité, lancement d’un service d’impression à la demande, offre d’ebooks à prix cassé en Angleterre, service de prêt dans 11.000 bibliothèques américaines, et donc arrivée du Kindle Store et des appareils Kindle en Allemagne, Amazon n’a jamais fait autant d’annonces importantes en si peu de temps. Un phénomène contrasté par un relatif calme dans le domaine depuis quelques jours.

Aujourd’hui, c’est donc l’ouverture du Kindle Store allemand qui fait l’actu !

Les début de Kindle en Europe

L’arrivée de l’offre de livres numériques en Europe ne date pas d’aujourd’hui, car il y a déjà un magasin en Angleterre. Mais l’arrivée en Allemagne est un tournant autrement plus décisif, car on change désormais de langue.

Il y a quelques jours (le 6 avril dernier pour être précis), le Kindle Store Allemand avait été aperçu furtivement, signe que les webmasters du géant en étaient aux essais en ligne, et que le magasin ne tarderait pas à être disponible en ligne.

On sait aussi que d’autres pays Européens, dont la France, sont concernés à très court terme.

Aujourd’hui, on apprend donc, via le 4ème communiqué de presse en 4 jours, que le Kindle Store allemand vient d’être lancé, mais aussi que la plateforme d’auto-édition Kindle est désormais disponible pour les auteurs et éditeurs Allemands.

Applications de lecture et lecteur Kindle 3

L’ensemble des applications de lecture est bien évidemment de la partie en langue Allemande, et on trouve donc le Kindle et Kindle 3G disponibles pour 139 € et 189 €. On pourra une fois de plus regretter cette éternelle habitude de traduire les $ en € que l’on trouve autant chez Apple qu’Amazon.

Malgré tout, c’est un concurrent de poids avec un des appareils les mieux équipés du marché à un des prix les plus bas, pour peu qu’on accepte d’être ensuite définitivement lié à Amazon pour lire ses ebooks.

Un catalogue pas si important que ce qu’Amazon voudrait nous faire croire.

Le communiqué de presse d’Amazon précise non sans insister que le Kindle Store est le plus grand catalogue d’ebooks en Allemagne. Mais sur les 650.000 titres disponibles, « seuls » 25.000 titres sont en allemand, avec beaucoup de classiques gratuits.

Une fois le contraste (et les presque 5000 ouvrages gratuits) passé, il reste donc à peu près 20.000 titres en Allemand et payants, ce qui n’est pas si mal.

Le site eBouquin, qui a traité le sujet dès ce matin, propose d’ailleurs d’autres chiffres intéressants pour mettre ceux-ci en perspective, comme les 16.000 titres du catalogue ePagine (voir ici).

Un catalogue en Français sur le Kindle Store Allemand

Ce sont pas moins de 3781 ouvrages en langue Française qui sont disponibles, souvent à des prix extrêmement bas. De quoi donner le ton pour Amazon qui compte bien avoir une offre à bas prix à proposer.

La présence d’un catalogue d’ouvrages en Français est d’ailleurs bien en vue, et prouve que le travail en ce sens est bien en cours.

Bien sûr, on peut imaginer qu’il y aura plus d’ouvrages disponibles lors du lancement en France, surtout si Amazon se conforme au contrat de mandat. Mais ce qui frappe dans le catalogue Français visible sur le Kindle Store allemand, ce sont des prix extrêmement bas.

Et ce n’est certainement pas le lancement des plateformes d’auto-édition européennes qui vont freiner ce processus.

La plateforme d’auto-édition allemande est lancée

L’offre d’ebooks risque d’être plus difficile à construire pour Amazon qu’aux Etats-Unis. L’Europe, France en tête, est très prudente et méfiante vis à vis d’un acteur aux pratiques peu appréciées.

Amazon sera donc certainement tenté de contourner les éditeurs, et le lancement de la plateforme d’auto-édition en même temps que le Kindle Store me semble accréditer cette hypothèse.

Amazon compte donc bien appeler les auteurs et petits éditeurs à passer par sa plateforme, et ce, ne nous y trompons-pas, dans le but de construire le catalogue à bas prix sur lequel repose le plus gros de la stratégie de l’acteur.

Une arrivée qui fait débat !

Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’arrivée du Kindle Store en Europe ne laisse pas indifférent. Très agressif commercialement, proposant un univers fermé au consommateur, Amazon est un acteur qui fait extrêmement peur à la chaîne du livre, à juste titre. Il a d’ailleurs été un des accélérateurs de la volonté politique du prix unique du livre numérique.

Il n’y a qu’à voir la quinzaine promotionnelle lancée en Angleterre pour comprendre à quel point l’inquiétude des acteurs de la chaîne du livre est légitime, mais aussi comme l’engouement des utilisateurs l’est tout autant.

Avec un appareil qui est un des meilleurs du marché, une infrastructure d’applications performantes, une des meilleures expériences utilisateur, un catalogue énorme (pas encore ici) et cette capacité inégalée à faire baisser les prix, il faut avouer qu’Amazon a de quoi séduire les consommateurs.

En tout cas, Amazon est cette fois-ci en Allemagne, à nos portes, et il faudra désormais compter avec…

.

Source : Communiqués de presse Amazon
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *