Lecteurs d’ebooks : SFR et Orange veulent leur part du gateau !

Après les projets en cours de Amazon dans le domaine des ebooks, avec leur lecteur et leur catalogue amazon, FNAC essaie de prendre tout le monde de cours avec son partenariat avec le lecteur SONY. Mais d’autres acteurs du marché testent actuellement le lancement de lecteurs d’ebooks : ce sont les opérateurs téléphoniques.

Pour l’instant il semble que ce soient surtout SFR et Orange qui soient sur le coup, et rien ne laisse transparaître un projet de ce style chez Bouygues.

J’expliquai dans un récent post que la FNAC risquait de rencontrer des freins liés au catalogue restant cher (long pout amortir le reader à 300 €), et à la présence de DRM. Alors quelle sera la stratégie des opérateurs de téléphonie ?

L’offre ebook chez orange :

Le principe : un très bon lecteur (irex), de plus avec connexion 3G et wifi pour télécharger facilement de nouveaux contenus, et plutôt orienté vers un concept de kiosque à journeaux mobile, tout en proposant aussi de la lecture. Les partenariats avec des journeaux comme « le monde », « l’équipe », « le parisien », « télérama » et « les échos » semble une bonne idée à la fois pour proposer un contenu qui intéresse enfin les lecteurs, mais aussi pour la presse qui subit une crise des lecteurs (au profit d’internet en partie).

Concernant la DRM, il semble qu’orange choisisse une option plutôt ouverte, ce qui est le contraire dans ce cas de chez SFR….

L’offre ebook chez SFR :

C’est un peu le même principe, avec des partenaires orientés information kiosque à journeaux, mais des partenariats passés avec certaines maisons d’édition, dont la désormais célèbre M21, spécialisée dans le numérique, pourraient permettre une offre différente et (à voir) plus attractive.

Concernant le lecteur,  l’e-Book SFR est dérivé du modèle de l’excellent GeR2 de Ganaxa, et relooké dans le style SFR.

Petit – : pas de lecteur de cartes. Alors, pourra t’on rajouter du contenu « non SFR » ? On peut penser que le logiciel le permettra (le contraire serait quand même un comble) , mais il faudra alors passer par un ordinateur.

Attention, il y aura de la DRM chez SFR. N’y en aura t’il aucune chez orange ? Rien n’est moins sûr, mais la politique semble néanmoins différente. Et malgré une DRM annoncée non contraignante, et même si on comprend le besoin de rassurer les éditeurs, ça risque de ne pas plaire du tout aux utilisateurs….

Alors, quel modèle commercial pour les ebooks sera choisi par les opérateurs ?

Il semblerait logique qu’ils proposent un forfait, ce modèle étant efficace et bien rôdé. En proposant peut-être des contenus différents (journaux, information, contenus propriétaires), et le lecteur lecteur avec un prix d’achat baissé par la souscription d’un forfait (comme pour les téléphones), le tout couplé avec un forfait data à prix correct, l’offre pourrait être un succès.

Dans ce cas, avec un lecteur qui resterait ouvert à l’intégration de formats répandus (PDF, txt, mobipocket,etc…..), les utilisateurs pourraient ensuite choisir d’aller chercher d’autres contenus.

Le modèle des téléphones appliqués aux lecteurs d’ebooks est peut-être le bon : seul le temps nous le dira….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *