Les Français toujours très attachés au livre papier

Des chiffres éloquents…

Une étude de Harris Interactive sur le rapport des Français au papier vient d’être publiée, et comporte une partie sur le livre numérique. Les quelques chiffres communiqués par l’institut sont particulièrement intéressants. Ils démontrent certes l’attachement au papier, mais montrent aussi que les plus jeunes sont aussi ceux qui préfèrent le papier pour la lecture.

L’enquête a été réalisée en ligne les 17 et 18 mai 2011 auprès de 1001 individus représentatifs, et de plus de 18 ans. On y apprend que 93% trouvent plus agréable et confortable de lire papier, et que 77% pensent qu’ils préféreront toujours lire un livre papier dans 10 ans.

 

Quelques points intéressants que l’on peut relever :

  • Les femmes sont plus attachées au livre papier que les hommes

6% des hommes préfèrent aujourd’hui le livre numérique, contre 2% des femmes. A 10 ans, les mêmes tendances sont observables, puisque 23% d’hommes pensent qu’ils préféreront le numérique, contre 18% des femmes.

  • Les plus jeunes sont moins ouverts au numérique que les plus âgés.

Ce constat pour le moins étonnant montre que les plus jeunes (18-24 ans) sont aussi les plus traditionalistes. Ils sont 98% à trouver que le papier est plus agréable et confortable à utiliser que le numérique, et 93% à penser qu’il en sera de même dans 10 ans. Les chiffres montrent que plus l’âge avance, plus le numérique est pris au sérieux, et qu’il y a aussi de plus en plus d’indécis sur le sujet (la sagesse de l’âge ?).

  • La sensibilité politique a une influence.

Les personnes ayant plutôt une sensibilité de gauche préfèrent de manière écrasante le papier pour 99% d’entre eux, « Les verts / Europe écologie » étant les plus ouverts au numérique avec 2% de personnes qui préfèrent le numérique.

Les personnes plus orientées à droite politiquement sont beaucoup orientées vers le numérique, avec de 4 à 7 % des sondés qui préfèrent le numérique. Mais la palme de la préférence du livre numérique revient au centre, les personnes proches du MoDem totalisant 9% de personnes qui préfèrent la lecture en numérique.

10 ans après, droite et modem se retrouvent autour de 30% qui estiment que leur préférence ira au numérique, alors que du côté de la gauche, on est entre 14 et 18%.

  • Catégories socio-professionnelles et localisation géographique ont peu d’impact.

On aurait pu imaginer que les socio-professionnelles plus aisées étaient les plus ouvertes à cette approche numérique, ou encore que les habitants de l’île de France se sentiraient plus concernés qu’en Province.

On retrouve ces tendances, mais de manière infime, preuve que ces aspects n’ont pas tant d’influence qu’on ne pourrait le penser.

.

Pas seulement le livre papier…

L’étude ne portait pas uniquement sur le numérique, mais sur le rapport des Français à l’écrit et au papier. Je vous recommande donc la lecture du document en entier. Vous pouvez le lire ci-dessous (mode plein écran si vous voulez), ou télécharger directement le fichier PDF.

Vous trouverez aussi des explications complémentaires très intéressantes dans l’article consacré à cette étude, sur le site de Harris Interactive.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *