L’histoire du Kindle d’Amazon…

Jeff Bezos a eu la vision du Kindle très tôt…

Le Kindle est le lecteur d’ebooks le plus vendu au monde. Le site Best eReaders a eu la bonne idée de revenir sur l’historique de l’appareil. Si l’idée est bien venue de Jeff Bezos lui-même, la mise en place du projet a été rendue possible par de nombreuses innovations entre 1970 et 2000. Depuis, le Kindle a connu 3 versions, couronnées de succès…

Comment est né le Kindle ?

Une idée simple, rendue possible par la création de l’ebook, de l’encre électronique et des premiers readers…

Jeff Bezos, le PDG d’Amazon a fait le lien entre son intérêt personnel et professionnel concernant les livres et le fait que le livre était le dernier bastion à ne pas être passé au numérique. Le point de départ est parti de ce constat et d’une conviction personnelle forte.

Mais le projet Kindle n’a été possible que parce que d’autres acteurs avaient rendu le concept réalisable :

Il y a d’abord l’invention de l’ebook, en tant que fichier numérisé. Le 1er fichier a été produit par Michael Hart, dans le cadre du projet Gutenberg. C’était une numérisation de la déclaration d’indépendance.

Il aura ensuite fallu l’invention des lecteurs à encre électronique. L’encre électronique a été étudiée dès les années 70 par Xerox, et l’entreprise E-Ink sera fondée en 1997, qui marquera le tournant pour les lecteurs.

.

Le premier appareil équipé d’un de ces écrans sera le Sony Reader en 2006, suivi rapidement par les concurrents, dont le Kindle.

Mais revenons aux lecteurs d’ebooks : c’est en 1993 que le premier appareil verra le jour. Il s’appelait Digital Book V.1. Il sera suivi d’autres modèles, comme le Rocket eBook ou le Softbook, qui ne marcheront pas, à cause d’un prix élevé et d’une offre de contenu presque inexistante.

Le Kindle : un succès total depuis le premier jour…

La permière version

Elle est disponible à la vente pour la première fois le 19 novembre 2007, et est proposée au prix de 399 $.

Le succès sera total dès le lancement, puisque le stock entier sera écoulé en moins de 5 heures, et qu’il faudra ensuite attendre avril 2008 pour qu’il ne soit plus en rupture de stock.

Le succès sera assuré dès le départ par quelques éléments que d’autres ne proposent pas :

  • la 3G gratuite,
  • un appareil plus rapide,
  • la possibilité d’accéder au Kindle store directement depuis l’appareil,
  • un catalogue important.

La seconde version

Design plus moderne et arrondi, amélioré à tous les niveaux, le 2nd Kindle sera commercialisée à partir du 23 février 2009.

Une version disponible à l’international sera disponible à partir d’octobre 2009.

Le kindle DX (le grand modèle) sera lui commercialisé à partir de mai 2009 aux Etats-Unis. Cette version, moins connue, positionne le Kindle DX sur un usage plus professionnel, et en fait un outil idéal pour consulter des documents de type PDF.

Son écran de 9,7 pouces est en effet idéal pour cet usage. Le Kindle DX n’aura d’ailleurs pas le même succès que la version 6 pouces, avec un prix moins attractif.

La guerre des prix qui aura lieu à partir de la mi-juin 2010 fera passer le Kindle 2 de 259 $ à 189 $. C’est le début d’une incroyable accélération des ventes pour le Kindle.

La troisième version

Le 28 Juillet 2010, un nouveau Kindle apparaît, encore plus fin, aux dimensions réduites, plus léger, plus rapide, et désormais équipé du tout nouvel écran Pearl, que ce soit sur le Kindle ou sur le Kindle DX.

Le point fort du lecteur ne sera pas seulement ses performances, mais aussi son prix. La version Wi-fi (comprenez sans 3G) du nouvel appareil sera proposée à 139 $, alors que la version 3G sera elle proposée à 189 $.

.

A partir de ce moment, les ventes du Kindle 3 ont explosé, avec 8 millions de ventes en 2010 selon certaines estimations. Et les prévisions sont de l’ordre de 11 millions pour 2011.

Pour tout savoir sur le Kindle 3, c’est ici.

Et pour la version 4 ?

A quoi aura-t-on droit : android, tablette, encre électronique couleur, écran Mirasol, plusieurs appareils….? La couleur sera t-elle la prochaine étape et sous quelle forme ?

Les paris sont ouverts !

.

Source : Best eReaders

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *