L’iPad 1 à 389 euros est-il une bonne affaire ?

En tant que tablette, c’est certain, mais en tant qu’appareil de lecture numérique ?

Bonne nouvelle pour ceux qui voulaient acheter le nouvel iPad: il sera au même prix que le 1er. Autre bonne nouvelle, la version 1 sera disponible à partir de 389 euros dans sa version de base, et ce au moins jusqu’au lancement de l’iPad 2 (25 mars). Dommage pour ceux qui viennent d’acheter la version 1…(MAJ le 4 mars)

Mise à jour 4 mars : pour les personnes qui ont acheté l’iPad en version 1 dans les derniers 15 jours, Apple a décidé de faire un geste et propose un remboursement de 100 euros. Il faudra prouver que l’achat a été effectué après le 16 Février pour bénéficier du remboursement (via iGeneration).

L’iPad comme lecteur d’ebooks

Je ne referai pas le débat encre électronique contre LCD pour la lecture d’ebooks. Chacun est libre d’aimer ce qu’il veut, de choisir ce qu’il veut, et chaque solution a ses inconvénients et ses avantages, sans réel gagnant désigné.

L’iPad est-il un bon appareil pour lire des ebooks, en tant que tablette ? La réponse est oui. L’écran est un des meilleurs pour la lecture (comparé aux autres tablettes). Pour ceux séduits par iBooks, qu’il s’agisse des applications ou du catalogue, il n’est disponible que sur cette tablette.

L’iPad est reconnu comme étant le meilleur appareil du marché, pour l’instant au moins, et propose un écosystème d’applications unique. Et aucune tablette ne propose encore autant d’applications de lecture.

Tous les acteurs sont sur iPad (pour l’instant), non seulement pour les ebooks, mais aussi pour la lecture numérique en général (journaux, magazines).

Alors, vendu à 389 euros dans sa version la moins chère, l’iPad pourrait séduire plus d’un utilisateur qui a hésité à 499 euros.

Image : Fnac

Mais on va s’arrêter là pour les points positifs…

L’iPad va t-il rester intéressant pour lire des ebooks ?

Si comme on peut l’imaginer, Amazon, Barnes & Noble, Kobo, mais aussi des distributeurs comme la Fnac et bien d’autres décident de ne plus proposer leurs ebooks sur l’iPad, ce dernier ne risque t’il pas d’être moins intéressant en tant que lecteur d’ebooks ?

Pour ceux qui ne sont pas au courant, Apple a redéfini ses conditions et les développeurs d’applications devront donc désormais proposer le paiement à même l’application pour pouvoir aussi proposer le paiement hors application. Cela ruine le système de contournement des commissions (30% pour Apple) mis en place par la plupart des distributeurs qui sont aujourd’hui sur l’iPad.

Or on sait que la grande majorité des possesseurs d’iPad lisent des ebooks (70% selon cette étude). Ceux déjà équipés de la machine se tourneront donc vers iBooks s’ils n’ont plus le choix.

Certes, on n’en est pas encore là. Amazon pourrait choisir de mettre en avant sa version Web, ainsi que Google, et ainsi proposer des ebooks en ligne directement accessibles depuis le navigateur de l’iPad.

Il faudra voir aussi si l’application Fnacbook disparaît ou reste. Plusieurs signaux indiquent en effet que les ventes augmentent fortement sur la plateforme Française. La disparition de FnacBook sur iPad, ainsi que d’autres nombreux distributeurs passant par des applications enlèverait un choix intéressant, car c’est une offre en Français.

L’avenir est très flou dans ce domaine : les éditeurs Français se tourneront-ils alors plus massivement vers iBooks ? Apple va t-il faire d’iBooks le nouveau catalogue de référence ou simplement rendre son iPad moins attrayant pour la lecture d’ebooks ?

Pas de réponse pour l’instant…

Mais pour répondre à la question de départ, l’iPad 1 est une très bonne affaire à ce prix. Et si votre objectif est d’utiliser l’iPad pour lire des ebooks, des journaux ou des magazines, la version 2 ne vous apportera rien de mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *