La publicité pour l’iPad en Français…sans iBooks !

Pas d’allusion aux ebooks dans la version Française….
Elle était sortie il n’y a pas bien longtemps aux Etats-Unis, cette publicité, et je l’avais déjà relayée. Désormais en version Française, on ne devrait pas tarder à l’apercevoir….mais elle a été adaptée, et il n’y a plus aucune mention aux ebooks. C’est vrai que ce n’était pas gagné, encore récemment….


Voici la première version en Anglais, pour ceux qui voudraient comparer….

Au cas où cette vidéo disparaîtrait de youtube, voici le lien plus officiel sur le site Apple
Merci à Compétence Mac pour avoir déniché l’info.


Asus Eee-Pad: du solide face à l’iPad !

2 modèles pour tenir tête à la machine Apple ?
2 tablettes sous windows 7, dont la fluidité et la puissance impressionnent. Alors que la concurrence se prépare, le modèle 10 pouces semble être le 1er concurrent à se positionner en rival direct avec l’iPad. Et le modèle 12 pouces est tout aussi intéressant….


Image : Masaru Kamikura

L’Eee Pad 12 pouces

Le modèle EP121 embarquera un processeur Core 2 Duo basse consommation du constructeur Intel, ainsi que l’OS Windows 7.

Avec 2Go de RAM, 32Go ou 64Go de SSD, un port USB, un lecteur de cartes, une webcam, et une sortie HDMI, c’est une belle configuration avec 10 heures d’autonomie.

Et n’oublions pas la station d’accueil qui transforme littéralement la tablette en ordinateur portable (voir vidéo).

Cette station d’accueil avec clavier fait de la tablette un outil complètement différent de l’iPad, utilisable comme un ordinateur portable. C’est d’ailleurs windows 7 familial qui est integré.

On est tout de suite impressionné par la vitesse d’affichage et la fluidité, qui rappelle celle de l’iPad. Cette version pourrait d’ailleurs se situer dans la même gamme de prix que l’iPad.


L’Eee Pad 10 pouces

Le modèle EP101TC embarquera une puce NVIDIA tegra T20, et un processeur ARM. Côté système d’exploitation, ce sera ici une version mobile de Windows 7, appelée Windows Embedded Compact 7, qui sera de la partie.

Comptez 512 Mo de mémoire DDR2, et un disque dur de 16, 32 ou 64 Go. Il pesera presque exactement le poids de l’iPad, soit 675g, pour une épaisseur de 12,2 mm.

Côté connectique, tout est là, tout semble identique au 1er modèle.

Une interface spécifique a été développée pour cette tablette, comme on peut le voir dans la vidéo, et elle est plutôt réussie.

Les rumeurs parlent d’un prix de 400$ pour un produit qui serait disponible début 2011.

Image : Engadget

En ce qui concerne les ebooks :

Lors de la vidéo, on voit aussi une démonstration de lecture d’ebooks, mais trop courte, et assez peu convaincante. On dirait simplement des pages PDF, accessibles une par une. Mais un autre produit d’Asus, le Eee Tablet, qui vient de sortir, et lui est beaucoup plus orienté sur la lecture des ebooks.

Des partenariats pour proposer des contenus à lire sont certainement à l’étude. Cela pourrait donc aussi profiter aux tablettes de la marque. Il faut ajouter à cela le fait que l’utilisation de Windows pourrait ouvrir certaines possibilités. On peut en effet imaginer que toutes les applications de lecture (sauf iBooks) seront adaptées à Windows, comme c’est déjà le cas par exemple pour Kindle.

Ainsi, malgré l’absence d’un véritable système d’applications de type App Store (L’asus Store comptera quand même 2000 applications au lancement), rien ne prouve qu’il ne sera pas plus simple de lire des ebooks sur une tablette sous windows que par exemple avec une tablette sous Androïd.

Le début de la vidéo montre l’Eee Pad 12 pouces sur sa station d’accueil, puis on voit la version 10 pouces en action.

kindle en magasin à partir de lundi aux Etats-unis.

Amazon réagit et propose enfin ses Kindle en magasin. Et en France, ça sera pour quand ?
Après une petite phase test ces dernières semaines, ce sont désormais pas moins de 1470 magasins target qui proposeront dès ce lundi 6 juin le Kindle dans leur magasin, aux Etats-unis. Ces magasins, plutôt spécialisés dans le Hard-discount, proposeront le Kindle 2 à 259 $.

Une idée simple, qu’on aimerait désormais voir déclinée en France dans nos magasins préférés. Parceque l’iPad, lui, sera bel et bien là.

Le lancement de la tablette Adam est repoussé…

La tablette a trouvé de nouveaux investisseurs, qui veulent un lancement pour Thanksgiving !
Tout le monde attend cette tablette incroyable, la première officiellement à avoir annoncé qu’elle utiliserait l’écran Pixel Qi. De nombreuses fois repoussée pour des raisons diverses, on apprend qu’elle pourrait n’être présentée qu’à l’automne. Avec de bonnes nouvelles….


De nouveaux investisseurs, mais aussi une nouvelle date de lancement !

D’après ce que l’on apprend sur le site Best tablet review, le Adam aurait trouvé de nouveaux investisseurs et partenaires qui vont apporter leur argent, leur expérience, mais aussi…leurs exigences.

Et selon eux, c’est une mauvaise idée de lancer la tablette en Juillet, malgré les demandes apparemment insistantes des créateurs de la tablette, qui se disent enfin prêt. Récemment, c’était l’attente de la dernière version de Flash, que la tablette prend en charge, qui avait retardé le lancement.

Désormais, il faudra donc attendre fin novembre 2010 pour voir débarquer la tablette. Ce qui veut sûrement dire plus tard par chez nous, et donc e priori pas avant noël….A moins qu’ils aient justement le temps de s’organiser pour un lancement mondial….A suivre….

Source : Besttabletreview

L’écran Mirasol présenté au D8 All Things Digital

Des micro-technologies (mems) pour révolutionner la lecture sur écran !
Lors de l’événement annuel organisé par le Wall Street Journal et présenté entre autres par Walt Mossberg, AllThings digital D8, les présentations se succèdent. Et Mirasol, dont je parle souvent ici, fait une démonstration très convaincante d’une technologie couleur qui équipera les lecteurs de demain.


Une technologie unique et très au point.

Je parle souvent de Mirasol, car c’est de mon point de vue la technologie la plus impressionnante avec celle de Liquavista pour concurrencer l’encre électronique sur le confort, et l’écran LCD sur la couleur et la réactivité. Ici, ce sont les MEMS (Microelectromechanical systems) qui sont utilisés : des micro-technologies, dernière étape avant les nano-technologies qui révolutionneront sûrement encore plus nos écrans demain.

La technologie développée par Qualcomm s’appuie en effet sur des ‘micro-miroirs’ de 10 à 100 microns qui, pour simplifer, vont générer une couleur en changeant de distance (profondeur). En appliquant un courant électrique à un ‘miroir’, on l’active, ce qui génère la couleur voulue, le tout sans aucun rétro-éclairage. Et le tout consomme 10 x moins qu’un écran LCD en utilisation intensive (pas de rétroéclairage), et jusqu’à 100 x moins en utilisation lecture (lorsque les ‘miroirs’ ne bougent pas). Avec la possibilité de lire parfaitement en extérieur, c’est un appareil impressionnant.

Que nous dit-on lors de cette conférence ?

  • Que le système fonctionne  à partir de micro-miroirs.
  • Que ce qu’on voit à l’écran est une démo (la même que dans toutes les vidéos Mirasol).
  • Que les possibilités offertes sont supérieures à celles de l’encre l’électronique.
  • Que l’autonomie est de 10 à 100 x supérieure à un écran LCD.
  • Que des recherches sont en cours pour les smartphones et même une montre.
  • Qu’un écran tactile capacitif sera ajouté, ainsi qu’un éclairage, et un accéléromètre.

Ajoutons (ce n’est pas dit ici) que Mirasol a par ailleurs annoncé qu’il équiperait un appareil avant la fin de cette année. Cette annonce a d’ailleurs lancé la rumeur d’un partenariat avec Kindle.

Une démo en plein air qui impressionne….

La Suisse lance l’ebook à la demande

La Bibliothèque Nationale Suisse lance son service baptisé EOD « eBooks on demand ».
Quand la bibliothèque nationale Suisse propose une version numérisée d’un ouvrage téléchargeable, en PDF, directement chez soi, on se dit que le numérique peut vraiment permettre de belles choses. Mais tout cela n’est malheureusement pas gratuit…..


Un service unique, mais pas donné !

Pour consulter une version numérique PDF, il vous en coûtera 30 centimes la page plus un fixe de 15 francs (Suisses, bien sûr).

Pour cela, il faudra que le livre fasse partie de la liste. Et oui, à la demande ne veut pas dire que vous commandez une numérisation. Plus de 100.000 seraient ainsi déjà disponibles.

J’ai sorti la calculette…au taux actuel, cela fait quand même le livre de 100 pages à 32 euros, et pour 300 pages, il faudra donc compter 75 €. Un service plutôt à reserver aux chercheurs ou au petits ouvrages.

On comprend donc mieux le conflit d’intérêts que nos bibliothèques rencontrent concernant Google, qui en échange de la numérisation gratuite des ouvrages veut une exclusivité commerciale.

En effet, dans le système instauré par Google, la numérisation est gratuite en échange d’une exclusivité commerciale valable pendant de nombreuses années (on parle de 25 ans pour le contrat avec la bibliothèque de Lyon)….

Une exclusivité commerciale qui ne serait sûrement pas compatible avec les ebooks à la demande…

Kno: le digne successeur du courrier ?

Le concept de Microsoft Courrier n’est pas totalement mort…
Lorsqu’un créateur de site de location de livres universitaires lance une tablette à destination des étudiants, on voit que le sujet est maîtrisé. Le Kno ressemble sur beaucoup de points au Microsoft Courrier qui a été abandonné. Mais il lui faudra d’autres atouts pour séduire…


Tour rapide du propriétaire…

La tablette Kno est dotée d’un double écran tactile de 14.1 pouces , et capacitif, s’il vous plaît.

Equipé du dernier processeur Tegra, la machine fonctionnera sous Linux, et proposera 16Go de stockage.

Etonnant, on parle d’une batterie pour chaque écran, et d’une autonomie de 8 heures.

Ses points forts résident dans une interface ingénieuse et résolument moderne, et qui rappelle ce qu’on pouvait voir dans les vidéos du Microsoft Courrier.

Là où les choses se compliquent, c’est que la bête pèse 2,5 kgs et coûtera pas moins de 1000$. Et si tout cela se justifie, ce sera quand même le double d’un appareil comme le entourage edge, qui vise le même public, mais propose un écran LCD, et un écran e-paper. A l’ère de la mobilité, de tels engins sont vraiment des extra-terrestres dans le paysage.

Sur la vidéo de gauche ci-dessous, on peut voir à quel point les fonctionnalités désirées sont proches de celles qui faisaient le succès de Courrier. Il ne faut pas oublier que ce genre de vidéos présente l’appareil qui fonctionne dans le meilleur des mondes, et ne représente pas son fonctionnement réel. Sur la vidéo de droite, on peut voir la première présentation du produit, en présence de Walt Mossberg du Wall-Street Journal, rien que ça…

.

Bridgestone: un écran e-paper couleur de 13 pouces

Décidément, il s’en passe des choses au Computex 2010
L’encre électronique couleur est un vrai défi technologique et répond à une vraie attente du public. A l’occasion du Computex, Delta Electronics montre de nouveau son écran Bridgestone de 13 pouces, déjà aperçu lors du CES 2010. Mais pour la couleur, ce n’est pas encore ça !


Une démonstration technologique

Faire de l’encre électronique couleur est très compliqué. Il faut réussir à appliquer des filtres couleurs qui transforment la moindre nuance de noir et de gris en une couleur précise. Et en plus, la lumière se perd un peu en route, et on a donc un résultat plutôt délavé.

Fujitsu a montré récemment ses capacités avec un nouvel appareil que j’ai personnellement trouvé plus convaincant que celui-ci, en montrant un meilleur contraste, des couleurs beaucoup plus vives, et un rafraîchissement très rapide.

Mais Bridgestone arrive quand même à proposer un écran de 13 pouces de seulement 700 grammes, la couleur, la prise de notes via un stylet, et un rafraîchissement plus rapide que les autres lecteurs grâce à une technologie maison.

Mais pour les couleurs, ce n’est pas encore ça…

Ce lecteur vise officiellement un public professionnel et la lecture de magazines, mais il sera à mon avis bien difficile de lutter à armes égales avec des technologies comme celles de Liquavista ou Mirasol (Qualcomm), ou Pixel Qi.

La vitesse de rafraîchissement de l’encre électronique ne permettra pas une prise en charge satisfaisante de la vidéo avant des années, alors que la concurrence le fait déjà.

Et s’il n’est pas exclu qu’avec le temps, l’encre électronique propose vitesse et couleurs, d’ici là, les technologies concurrentes auront encore pris de l’avance. Ce genre d’appareil aura donc selon moi bien du mal à trouver sa place.

A moins que les prix soient très bas, mais ça, je n’y crois pas non plus.

Toshiba présente un écran flexible intelligent

Une petite révolution dont on n’a pas fini de parler….
On attendait la flexibilité sur les écrans pour replier son journal numérique, gagner de la place en l’enroulant, ou le rendre plus solide…Toshiba a eu une autre idée, et elle est géniale : utiliser cette flexibilité pour contrôler des actions ou modifier les contenus. Démonstration en vidéo….


Une démonstration impressionnante sur Google earth…

Et que peut-on désormais imaginer pour la lecture avec de tels écrans ? Zoom avant ou arrière, changement, mémorisation, retour à certaines pages d’une simple torsion….et les possibilités sont aussi vastes que les mouvements différents. La flexibilité pourrait-elle remplacer le tactile demain ? Peut-être pas, mais la compléter, c’est certain.