Articles avec le tag ‘Liquavista’

MAJ le 24 juin à 17 h05 / Bientôt, on pourra tous lire numérique dehors !
Après Pixel Qi, et Qualcomm qui avaient présenté leurs écrans 3Qi et Mirasol en plein soleil, c’est au tour de Liquavista de montrer son écran en extérieur. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que du côté de la couleur, c’est très convainquant….

Lire la suite
Liquavista veut aussi proposer un seul écran pour 2 types d’affichages !
L’entreprise Liquavista vient d’annoncer qu’elle pourra bientôt proposer un écran utilisant le même principe que l’écran Pixel Qi, un écran révolutionnaire. Cette technologie pourrait rapidement équiper beaucoup de nos ordinateurs et lecteurs d’ebooks.

Lire la suite
Une plateforme de production de lecteurs d’ebook nouvelle génération pour mi-2011.
Freescale, le n°1 des composants pour les lecteurs d’ebooks s’associe avec Liquavista, qui propose une nouvelle technologie pour permettre une « encre électronique » couleur. Objectif: produire ensemble des lecteurs de nouvelle génération….

Lire la suite

Au moins en ce qui concerne la lecture….

La couleur est le grand changement attendu par le grand public pour passer à l’ebook. Si l’iPad a fini par convaincre grâce à l’ergonomie d’iBooks, un écran qui permettrait de lire en toutes conditions d’ensoleillement, en consommant très peu, et qui ne fatiguerait pas du tout le yeux serait idéal. C’est ce que propose l’écran Mirasol, avec en plus lui aussi les fameuses « pages tournantes ».

Selon certaines rumeurs, le prochain Kindle pourrait même en être équipé.

L’enjeu: la couleur….et la vidéo !

Certes, les utilisateurs voudraient avoir une machine plutôt orientée lecture, mais qui, tant qu’à faire, permet aussi de faire un peu de consultation de multimédia.

Et Mirasol, développé par Qualcomm, réussit ce tour de force grâce à une technologie innovante et révolutionnaire. Au lieu de proposer une évolution de l’encre électronique, Mirasol propose un résultat similaire en termes d’autonomie et de confort, sans les inconvénients en termes de rafraîchissement.

Les applications pour ce type d’écrans pourraient aller bien au delà de la lecture d’ebooks. Imaginez ce genre d’écran sur un ordinateur, utilisable en extérieur, avec un confort visuel total et une autonomie des batteries multipliée….

…mais toujours en noir et blanc !

La technologie de l’encre électronique a été mise à mal par l’arrivée de l’iPad. L’encre électronique, pourtant une véritable révolution technologique, apparaît par contraste bien tristounette, très lente, et finalement assez chère.

Les fabricants d’écrans à encre électronique doivent donc réagir et c’est ce que fait E-ink avec cette amélioration de la technologie existante.

Solution temporaire ou réponse à la concurrence ?

E-ink propose ici une encre électronique noir et blanc améliorée, beaucoup plus contrastée, et avec un taux de rafraîchissement optimisé. On peut d’ailleurs voir dans la première vidéo en bas de page qu’une petite animation, tout à fait convaincante en termes de vitesse, est executée sans problème. On encore loin du dernier film en HD, mais quand même.

..

Noir et blanc contre couleur…

Si vous vous intéressez de près au sujet, vous avez déjà sûrement vu les écrans couleur proposés par Mirasol ou Liquavista.

Leurs prototypes gèrent couleur et vidéo, et proposent eux aussi un système sans rétro-éclairage, avec une autonomie similaire, mais pas basé sur la même technologie.

.

Si ce type d’écrans noir est blanc n’est qu’un patch temporaire en attendant la couleur, alors c’est un joli coup puisque E-ink pourrait alors prendre de belles parts de marché en attendant que la couleur soit au point.

Si par contre cette technologie est la meilleure réponse à ce jour aux technologies couleur qui arrivent, alors c’est plus inquiétant.

Les limites de l’encre électronique bientôt atteintes ?

Et si tout simplement la technologie d’encre électronique développée jusqu’ici arrivait à ses limites techniques ? On se demande par exemple comment une page pourra se rafraîchir « instantanément » avec le système actuel. Le système à « capsules » de l’encre électronique est en effet « lent » par nature.

Mais la petite animation dans la vidéo montre que des progrès sont possibles, et peut-être que E-Ink a plus d’un tour dans son sac.

Les autres technologies, utilisées par Liquavista et Mirasol reposent quant à elles sur d’autres solutions que l’encre électronique stricto-sensu, et c’est ce qui leur permet de s’affranchir des limites.

Et certes, la couleur ne sert pas à grand chose pour la lecture, mais les consommateurs veulent des appareils polyvalents, et la couleur, à ce titre, est absolument nécessaire.

L’encre électronique de demain ?

Le progrès par rapport aux anciens modèles est réel. Le contraste et le rafraîchissement ont été améliorés. On est donc bien face à ce qui se fait de mieux aujourd’hui en termes d’encre électronique.

Mais si l’encre électronique à micro-capsules ne peut pas à terme gérer la couleur et la vidéo, ou moins bien que les technologies concurrentes, alors les choses pourraient sérieusement se compliquer à moyen terme.

En tout cas, en attendant, voici le genre d’écran qui équipera peut-être les prochains Kindle, Nook ou encore Alex…..

.

.

Pour ce qui est de la flexibilité, de la solidité et de la finesse des pages vu sur la seconde vidéo, de tels prototypes couleur existent déjà depuis un certain temps, mais il est vrai coûtent encore cher à produire.

.

Après l’iPad, les lecteurs d’ebooks préparent la riposte !
Le phénomène tablette est là, et les lecteurs d’ebooks se retrouvent dans une situation délicate, avec le risque de perdre tout ce qu’ils préparent depuis des années.

La solution ? Faire évoluer rapidement leurs lecteurs vers la couleur pour réussir à récupérer des parts de marché, et ne pas disparaître….

Kindle : un virage déjà bien amorcé…

Kindle a déjà commencé à s’adapter à cette nouvelle donne qu’est la tablette, et que sont aussi les smartphones en tant que lecteurs d’ebooks, en proposant des applications pour les différents appareils.

Ainsi, les ebooks Kindle pourront être achetés et lus depuis les appareils concurrents.

Pourtant, Kindle doit opérer un virage important et rapide pour réussir à se repositionner avec son lecteur.

Certes, le Kindle n’est pas en réelle difficulté pour l’instant, et reste le leader des appareils vendus.

Mais la concurrence prend des parts de marché (voir Nook ci-dessous) et l’iPad va faire mal.

Un Kindle 3 en préparation ?

Depuis que Mirasol a annoncé que sa technologie serait intégrée à un lecteur en 2nde moitié de l’année 2010, les suppositions vont bon train sur un partenariat possible avec Kindle.

Et si on imagine assez bien Sony, Kindle ou même Nook tenter le coup de la couleur, on peut facilement imaginer que tout le monde a des plans pour sortir la couleur.

La question est finalement la suivante : la couleur sera t’elle pour la prochaine version, ou encore celle d’après ?

Il serait en effet étonnant de lancer un nouvel appareil en noir et blanc, mais les géants du secteur sont-ils réellement prêts ?


Nook: mise à jour, Nook lite et Nook 2

Nook, le lecteur de chez Barnes & Noble présenté ici en vidéo, sort une mise à jour dans quelques jours qui permettra d’avoir accès à un navigateur. Tout dans l’écran LCD, mix LCD-epaper ?

Selon le site ireaderreview, Nook préparerait aussi une version Lite, avec le nouveau navigateur, la suppression de la 3G au profit du wifi, et une baisse du prix à 199 $.

On est donc aussi dans une tendance à la baisse des prix que je signalais il y a peu dans ce billet.

Mais on parle aussi d’une version 2 en préparation sur laquelle on ne sait rien si ce n’est un nom de code « project encore ». Bien évidement un Nook 2 intégrant de nouveau la 3G, mais aussi la couleur, est dans les esprits.

Et les autres ?

On imagine mal Sony ou Booken rester les bras croisés devant l’arrivée de la couleur, et ne pas choisir d’en faire autant. Mais ce n’est peut-être pas si simple qu’il n’y paraît, et la couleur ne sera pas reservée aux principaux grands noms dans le domaine. De nouvelles marques ont certainement du attendre l’arrivée de la couleur pour démarrer sur le marché de l’ebook. La concurrence pourrait donc être rude, très rude.
En tout cas, l’encre électronique en version noir et blanc pourrait subir une véritable dévaluation dans l’esprit des gens, et le prix des appareils pourrait baisser très rapidement. Et même si Kobo a dégaîné en 1er sur la guerre des prix, avec Nook lite à 199 $, ou des Sony reader et Kindle qui pourraient « brader » leurs lecteurs à 149 $ (pour commencer), la baisse des prix pourrait être rapide.

Si d’aventure la couleur était chère au lancement, cela pourrait accélérer cet effet et constituer une véritable opportunité pour les lecteurs noir et blanc, par effet de contraste.

En tout cas, on ne va pas s’ennuyer dans les mois qui viennent…..

NOUVEAU : NEWSLETTER

Entrez votre adresse email

SUR FACEBOOK
calendrier
avril 2014
L Ma Me J V S D
« mar    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930