Kobo, Kindle, Nook : vers une nouvelle guerre des prix ?

La barre des 100 euros sera t’elle atteinte chez les grands acteurs du domaine ?

2010 a été l’année de la baisse des prix, avec un véritable feuilleton de baisses des prix en cascade pour arriver finalement au Kindle 3 à 139 dollars. En 2011, la barre psychologique des 100 dollars pourrait être le nouvel enjeu pour beaucoup d’acteurs. Des signes venus de chez Kobo laissent penser que ce serait possible…

Une histoire qui se répète ?

L’an dernier, Kobo avait lancé la baisse des prix, en proposant son 1er modèle, le Kobo eReader qui n’avait pas de connectivité sans fil, sous la barre des 150 dollars. A ce moment, c’était vraiment un prix très éloigné de la concurrence.

Par la suite, Barnes et Noble avait baissé le prix de son Nook de 259 à 199 dollars, en profitant de la sortie de son Nook Wi-Fi (sans 3G) pour proposer la version « light » à 149 dollars.

Amazon avait emboîté le pas aussitôt avec un Kindle 2 qui est passé de 259 à 189 dollars. Vous pouvez retrouver toute la chronologie dans ce billet que j’ai écrit pour mon autre blog, « Ebook ready ».

Finalement, Kindle mettra la barre encore plus haut en sortant son Kindle 3 Wi-fi, équipé d’un écran plus performant, à 139 dollars, devenant par la même la référence désormais incontestée dans le domaine du rapport qualité / prix. Le Kindle 3 avec 3G est lui proposé à 189 dollars.

Kobo relance t’il la guerre des prix ?

Il y a quelques semaines, le Kobo eReader est passé sous la barre des 100 dollars, juste à temps pour noël. Oui, mais il s’agissait de la version 1, sans Wi-fi.

Maintenant que la production du Kobo 1er modèle est arrêtée, la nouvelle du Kobo Wi-Fi à 99 dollars pour une durée limitée, et en tant qu’offre spéciale pour les membres arrive à point (source : teleread). Cela ne signifie pas que Kobo veut relancer la guerre des prix à coup sûr, mais qu’il y a besoin d’incitations financières pour vendre. Or, ce qui est vrai pour Kobo doit l’être pour d’autres…

On devrait donc se diriger inéluctablement vers un prix inférieur à 100 dollars, dès cette année.

Les autres baisseront-ils aussi ?

Kindle n’a pas besoin de baisser pour être compétitif, Kobo n’étant pas l’ adversaire le plus dangereux pour ses ventes. C’est donc Nook qui sera ou pas le déclencheur à mon avis, car l’appareil est en position de challenger, au moins sur la version à encre électronique. La version avec écran LCD, et appelé « Nook Color », est quant à elle un véritable succès, et vient d’ailleurs de gagner le prix du public au CES 2011.

Mais Kindle a encore une marge de manoeuvre intéressante, et pourrait par exemple passer son modèle Wi-Fi à 99 dollars, et le modèle 3G à 149 dollars. C’est en tout cas le scénario que j’imagine, mais qui à mon avis ne sera mis en place qu’en cas de nécessité. La position d’Amazon est pour l’instant assez confortable pour ne rien changer.

D’autres acteurs pourraient aussi jouer la carte de l’agressivité, mais pour l’instant, personne n’est vraiment pressé de baisser les prix, en tout cas chez les grands du secteur. C’est peut-être l’arrivée d’appareils équipés d’écrans Mirasol qui précipiteront la nécessité de baisser les prix des appareils à encre électronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *