iBooks va t’il tout changer ?

iBooks est désormais sur l’appStore, les présentations vidéo s’enchaînent, la presse s’enthousiasme pour l’iPad de manière générale, et l’engouement se précise.

Pourquoi un tel engouement ?

Rappelez-vous l’époque où Apple a réussi à rendre le MP3 si populaire avec iPod. Apple n’avait inventé ni le MP3, ni même la qualité, mais avec l’iPod, il avait rendu l’écoute de ses MP3 simple, facile et « so sexy ».

iBooks pourrait avoir le même effet, décuplé. Cela fait des années qu’on parle d’ebooks, mais que le marché ne décolle pas. Et loin de signifier que les consommateurs n’en veulent pas, cela signifie en fait que ce qui est proposé ne déclenche pas l’enthousiasme….jusqu’ici.

Demandez autour de vous…

La plupart des personnes que je connais jurait qu’on ne les prendrait jamais à lire un ebook. La quasi totalité a changé d’avis à la première diffusion de vidéos montrant iBooks. C’est comme si tout le monde était soudainement hypnotisé.

Oubliée la fatigue visuelle, oubliés les prix, oublié le papier, on me demande quand et où on pourra l’essayer, et ce à 20 ans comme à 60.

Voilà pourquoi je crois qu’iBooks va tout balayer.

Un enthousiasme exagéré ?

Oui et non. Je lis des ebooks depuis des années, et j’en commente l’évolution depuis plus de 2 ans. Mon enthousiasme est en fait proportionnel a 10 ans d’instatisfaction systématique lorsque j’essayais les nouvelles solutions de lecture.

  • J’ai été totalement déçu par l’encre électronique. Bluffé 30 secondes, puis déçu dès la seconde page.
  • J’ai été déçu par les ebooks en flash que l’on trouve en ligne (illisibles et anti-ergonomiques),
  • J’ai été déçu par toutes les applications dédiées (Microsoft reader, mobipocket et leurs amis…)
  • J’ai été déçu aussi (mais moins étonnamment) par les résultats sur smartphones…

Alors quand je dis qu’ iBooks pourrait tout changer, ce n’est pas par un enthousiasme systématique et exagéré à toute sortie d’une nouvelle solution.

D’ailleurs, comme par hasard, l’application de Kindle pour tablette me séduit aussi, alors que la lecture avec l’application Kindle pour PC me laisse indifférent.

Et ne vous y trompez pas : je signe demain pour la même application sur n’importe quelle autre tablette plus ouverte que l’iPad (comme la wepad, par exemple). C’est bien iBooks qui m’a séduit, pas l’iPad.

La fin des lecteurs d’ebooks à encre électronique ?

Ou le début d’une révolution….car l’encre électronique est une révolution. C’est l’ergonomie et l’expérience utilisateur qui est totalement nulle. Certes, on a le confort visuel, mais à quel prix…

Mais l’encre électronique va évoluer, et pourra peut-être proposer beaucoup mieux qu’iBooks un jour.

Mais pour l’instant, c’est manifestement Apple qui a remporté la première bataille.

Allez, on se la revoit, cette vidéo ?
.

Laisser un commentaire