Microsoft attaque le Nook pour violation de brevets…

Au pays des procédures…

Le Nook sort à peine d’un long épisode juridique pour plagiat, réglé à l’amiable, que déjà il est de nouveau la cible des juristes. Et cette fois-ci, ce sont les deux appareils commercialisés par Barnes & Noble qui sont concernés par une plainte de Microsoft pour violation de brevet.

Les avocats sont en forme en ce moment. Après Apple qui s’attaque au nom du tout nouvel Appstore d’Amazon (on se demande bien pourquoi ?), voici que le Nook est attaqué pour violation de brevets.

De quoi s’agit-il exactement ? C’est complexe à souhait, puisque c’est en fait la plateforme Android, utilisée par Barnes & Noble pour le Nook, qui violerait les brevets de Microsoft. Microsoft s’attaque ainsi à de nombreuses marques qui lancent des smartphones, tablettes et appareils sous Android, sans s’attaquer à Google lui-même. Ainsi, HTC aurait signé un accord de licence pour pouvoir éviter des poursuites.

Selon le site ITespresso, Microsoft ne se contente pas de viser Barnes & Noble. Il s’attaque aussi aux sous-traitants qui ont fabriqué l’appareil, dont le tristement célèbre Foxconn.

Mais Microsoft tient à préserver son image. Le site technaute relaye cette déclaration :

«En portant plainte nous protégeons nos investissements au nom de nos clients, de nos partenaires et de nos actionnaires», a fait valoir le directeur juridique adjoint de Microsoft, Horacio Gutierrez, sur le blog du groupe.

Horacio Gutierrez ouvre d’ailleurs une porte de sortie, en expliquant que les licences d’utilisation sont la meilleure solution, une façon adroite de proposer un règlement à l’amiable, et donc d’empocher de gros sous.

Bref, c’est un nouveau coup dur pour Barnes & Noble, qui va devoir au mieux repartir dans une longue procédure judiciaire, ou payer une nouvelle licence d’utilisation, après celle déjà concédée à Spring Design.

Laisser un commentaire