« Adam » peut-il défier l’iPad avec son écran révolutionnaire PixelQi ?

Une affirmation exagérée ? Pas si sûr….

Présenté au CES 2010, la tablette « Adam » de Notion Ink est passée presque inaperçue, tant l’attente de la tablette Apple était forte. Pourtant, elle intègre bien ce qui manque à l’iPad : un écran pixelQi, une technologie unique permettant de passer d’un écran LCD à un écran e-paper !

Mais maintenant que l’iPad est sorti, quelques points pourraient positionner Notion Ink comme une alternative intéressante au lecteur d’Apple…il faut d’ailleurs remarquer que c’est le seul appareil aussi bien équipé, ce qui peut laisser penser qu’une stratégie est en place.

Quels sont ses points forts ?

Le prix : la tablette de Notion Ink pourrait être proposée autour de 320 $

Alors que l’iPad écrase à priori toutes les politiques de tarifs des concurrents, la tablette de Notion Ink pourrait se situer exactement dans la même fourchette de prix que celle d’Apple, voire peut-être même un peu moins cher puisque le prix annoncé pourrait être de 325 $. Dans ce cas, ce serait un prix capable d’enthousiasmer les foules si la qualité suivait. Et justement….

Le design : est-il possible de tenir tête à Apple sur ce point ?

.

2 options : soit Notion Ink a présenté un prototype au design définitif au CES de Las Vegas (image de droite), et dans ce cas, Apple gardera l’avantage, soit le concept présenté à gauche est l’objectif final. Un point qui aura son importance.

.

La puissance : Notion Ink n’a pas à rougir, loin de là !

Apple frappe très fort avec son iPad et son énorme processeur 1Ghz. Mais la tablette de Notion Ink n’est pas en reste puisqu’elle utiliserait le processeur tegra 2, de nvidia, apparemment très puissant lui aussi et très attendu sur les tablettes haut de gamme. Ce processeur permet en effet de regarder des vidéos en HD 1080p avec un rendu parfait. Un « détail » qui laisse penser que Notion Ink n’a pas l’intention d’être un acteur parmi les autres et n’a rien laissé au hasard.

.

Voici une démo de la puce sur une autre tablette. Cela permet de se faire une idée de la fluidité…

.

L’ouverture : pas difficile de faire mieux qu’Apple.

Alors que l’iPad est manifestement fermé, et ne supportera que des applications préalablement autorisées par Apple (ce qui fait aussi sa force via l’appstore), la tablette de Notion Ink embarquera un système d’exploitation androïd. Si bien sûr celui-ci sera naturellement orienté Google et permettra d’accéder à l’androïd Market (le concurrent de l’AppStore d’Apple), on peut penser que le système sera néanmoins plus ouvert que celui d’Apple.

Une stratégie dans ce sens pourrait s’avérer payante en surfant sur la vague de critiques faites à l’iPad sur ce point.

L’écran e-paper + LCD : Adam 1 / Apple 0

C’est sur ce point que Notion Ink pourrait gagner la bataille, avec un superbe écran de PixelQI de 10 pouces, qui était très attendu sur l’iPad, et en aurait fait l’arme absolue. Cet écran révolutionnaire qui permet de passer de l’équivalent du LCD à un écran e-paper, ce qui serait la solution idéale. Apple n’intègre pas cet écran, Notion ink doit jubiler de le proposer.

L’autonomie record de l’iPad pourrait alors être mise à mal par l’écran pixelQI (en mode lecture d’ebooks, bien sûr). Mais là aussi, le Notion Ink se défend bien, avec un écran LCD qui permettrait de visionner 8 heures en HD. C’est quasiment l’équivalent de ce qu’annonce Apple. Il faudra comparer le rendu en vidéo ou dans des applications où la couleur est importante pour confirmer cet avantage.

Ci-dessous, une démo du passage de la couleur (LCD) au e-paper…..

.

La connectivité et les fonctions : avantage à Notion Ink

En recoupant l’information de plusieurs sites, il semble qu’il y aurait GPS, 3G, bluetooth, wifi, accéléromètre, caméra 3mégapixels, prise HDMI, et carte SD. Des points forts face à Apple, reste à savoir ce qui sera ou pas en option, et dans ce cas à quel tarif. Mais il est certain qu’un tout en un sans options à ajouter serait un point fort, très fort même.

Des questions en suspens : prise en charge du flash, USB, prix de la 3G….

Les critiques concernant l’ipad sont assez virulentes concernant la non prise en charge du format flash, l’absence de connexion directe en USB, et la connectivité 3g en option, dans une moindre mesure. Alors si d’aventure, Adam proposait tout cela, ce pourrait là aussi être un avantage indéniable.

.

Quelques doutes subsistent quand même sur la fluidité tactile, et sur l’écran « e-paper ».

Dans cette vidéo prise au CES, difficile de dire si les Spots faussent la visibilité de l’écran e-paper ou si ce dernier souffre de reflets gênants. Un point qui aura son importance en temps voulu…

Et si vous regardez la vidéo en entier vous verrez que la fluidité n’est pas au niveau de celle offerte par l’iPad. Alors, est-ce le prototype ou les capacités tactiles de l’écran sont-elles moyennes comparées à l’iPad qui sur ce plan excelle ? Là encore, ce sera un point décisif !

.

.

En conclusion :

Au risque de surprendre, je ne vois pas dans cet appareil un iPad Killer. Je ne vois d’ailleurs personne en mesure de proposer un iPad Killer. L’énorme machine marketing d’Apple a réussi à associer les produits Apple avec le luxe, le design, la simplicité….et en plus cette fois-ci, un prix abordable.

L’ iPad sera sûrement à la tablette ce que l’iPhone est au smartphone, et ce que l’iPod est au lecteur de MP3. La réputation d’Apple auprès du grand public n’est plus à faire. Apple est associé au haut de gamme, à la qualité, à des produits d’un niveau bien supérieur à ceux de la concurrence. Et c’est cette image de qualité et une énorme communauté d’utilisateurs qui rendra Apple difficile à détrôner.

Mais « Adam » arrivera peut-être, si il tient toutes ses promesses, à récupérer une partie des consommateurs qui ne veut pas d’une tablette aussi fermée….Un joli coup à jouer, en somme.

Laisser un commentaire