Amazon s’apprête-t-il à faire le choix du format ePub ?

Changement radical, demi-changement ou fausse rumeur ?

Certaines informations en provenance du site Good Ereader, font état d’un possible passage d’Amazon au format ePub. Selon le site, des éditeurs auraient confirmé qu’il est possible désormais d’envoyer les fichiers au format ePub. Est-ce pertinent pour Amazon ? Et dans quel but ?

Dans la situation actuelle, le format .mobi, utilisé par Amazon, permet au géant internet de proposer une expérience à peu près similaire à celle de l’ePub (format qui se redimensionne en fonction de la taille de l’écran), tout en étant un format propriétaire qui garantit à Amazon que les utilisateurs d’un appareil achèteront les fichiers chez eux.

L’avantage de la « fidélité forcée » du consommateur pèse pour l’instant plus dans la balance que les inconvénients, à savoir une proportion d’utilisateurs qui refusent de rentrer dans un écosystème fermé.

Mais si l’information proposée par Good Ereader se vérifie, qu’est-ce que cela va changer ?

Première option : rendre les ebooks Kindle lisibles « partout ».

Dans ce scénario, Amazon passe au format ePub et autorise donc ses clients à lire les ebooks Kindle sur d’autres appareils. Cela permettrait à Amazon de recruter de nouveaux consommateurs, équipés d’appareils différents.

Le Kindle serait dans ce cas un élément parmi d’autres pour fidéliser à l’achat sur le Kindle Store. C’est déjà ce qui a été mis en place avec les applications, et qui se dessine encore plus avec l’approche « dans les nuages ». Cette approche permettra peut-être bientôt de lire les ebooks depuis n’importe quel navigateur, donc depuis n’importe quel appareil.

Pour le consommateur, il serait donc possible d’accéder au catalogue Kindle depuis un appareil différent, une option qui pourrait séduire beaucoup d’utilisateurs.

Autre avantage : il serait aussi possible de lire des ebooks d’autres catalogues directement sur le Kindle, ce qui pour une fois aurait beaucoup plus d’intérêt en Europe qu’aux Etats-Unis, car le catalogue des différents pays Européens est à construire, et que le Kindle a donc peu de choses à proposer actuellement.

Deuxième option : rendre les ebooks au format ePub lisibles sur le Kindle.

Amazon pourrait simplement proposer de passer au format ePub, mais en gardant les DRM propriétaires, ces protections qui interdisent de lire les ebooks Kindle sur un appareil ou une application qui n’est pas de la marque. C’est donc une option moins intéressante.

Il serait par contre possible là aussi de lire des ebooks venus d’autres catalogues (au format ePub).

Cette demi-ouverture ne me semblerait pas vraiment cohérente, malgré l’intérêt pour Amazon de garder ses consommateurs « captifs ». Après tout, les applications Kindle permettent déjà de lire sur d’autres appareils, et Amazon en a fait une des clés de son succès actuel.

Une ouverture aussi pour des raisons techniques ?

Jeff Bezos avait déjà exprimé que le format .mobi était tout à fait performant, et qu’il n’y avait donc pas de raison d’en changer. L’arrivée de la version 3 du format ePub a-t-elle remis en question cette vision ?

La question se pose, car même si Amazon est tout à fait capable d’améliorer son format .mobi, issu du format créé par mobipocket et racheté il y a quelques années, Amazon pourrait aussi se simplifier la vie en passant au format ePub, que ce soit au niveau des évolutions du format (désormais intégrant le multimédia), ou au niveau des procédures de conversion.

Il devient peut-être difficile de suivre l’évolution de ce format, ainsi que de se situer en dehors de la norme qui est en train de s’imposer pour l’ebook.

Quoi qu’il en soit, l’ouverture au format ePub, pour peu qu’elle soit une réelle ouverture pourrait permettre à Amazon d’opérer une opération de séduction auprès de certains consommateurs, et de compenser un catalogue un peu léger, par exemple pour le lancement Européen qui est en cours.

Un Kindle capable de lire des fichiers ePub deviendrait par exemple beaucoup plus intéressant en France. Il ne reste plus qu’à attendre des confirmations et de voir ce qui sera proposé dans ce cas.

Source : Good Ereader

Laisser un commentaire