Amazon toujours n°1 mondial de l’ebook, de loin…

Avec l’arrivée de l’iPad en Janvier dernier, et du reste de la concurrence depuis, on voyait mal il y a 6 mois comment Amazon aurait pu rester en position aussi dominante. C’était sans compter sur la détermination de Jeff Bezos. Selon une étude Américaine, Amazon détiendrait toujours 76% du marché.


Pour les auteurs de cette analyse, les parts de marché pourraient se réduire à 51% pour Amazon d’ici 2015. Mais comme tout ceci ne peut pas tenir compte de la stratégie d’Amazon et des adaptations, la prédiction a une valeur limitée….Et de toute manière, avec un marché qui va connaître une croissance exponentielle d’ici là, 51% ne serait pas un échec, mais un succès, au moins en termes de revenus pour Amazon. Alors qu’on annonçait 90% du marché en Janvier dernier, le réel intérêt de ces chiffres est donc ailleurs, dans le fait qu’ils démontrent qu’Amazon reste largement en tête.

Alors comment Amazon a t’il pu garder une telle position ?

Un lecteur plus séduisant, plus efficace et beaucoup moins cher


En réponse à l’iPad, le Kindle est passé en version 3, et de 259 dollars à 139 dollars (en version wifi), tout en s’allégeant, en s’affinant, et en adoptant un écran pearl proposant 2x plus de contraste, et de nombreuses améliorations.

Le lecteur d’Amazon est donc plus compétitif et séduisant que jamais. Et à part quelques concurrents solides, cela a mis à distance les dizaines de marques qui proposent des lecteurs moins performants, et (beaucoup) plus chers.

Des applications partout


Les tablettes arrivent ? Pas de soucis pour Amazon qui a décliné son catalogue sur tous les écrans et appareils possibles grâce aux applications (pour smartphones et pour tablettes). Amazon a même réussi à transformer l’iPad en un générateur de ventes non négligeable, au lieu d’en subir passivement la concurrence.

Amazon est d’ailleurs bien présent, et a déjà annoncé qu’il proposera une application pour la tablette Blackberry.

Un catalogue inégalé…

Plus de 700.000 ouvrages à télécharger, sans compter les ouvrages libres de droit. Avec un effort très important ces dernières semaines, Amazon creuse encore l’écart avec ses concurrents. Si vous voulez du choix, c’est pas Amazon qu’il faut passer. Et pour les prix, Amazon passe tous les comparatifs en tête, en étant presque systématiquement le moins cher.

Bien sûr, cette affirmation n’est pas valable en France puisque le catalogue est vide, pour l’instant en tout cas.

Publicité, séduction des auteurs, nouveaux formats….

Amazon ne s’arrête pas là : avec Kindle for the web, un nouveau système ‘publicitaire’ permettant de lire le premier chapitre d’un de ses ebooks depuis n’importe quel site internet, et de payer une commission à ceux qui proposeront ces extraits, on devrait voir des ebooks Amazon partout.

Il y a aussi la stratégie d’Amazon pour convaincre de plus en plus d’auteurs de passer directement par eux grâce à sa plateforme d’édition; une solution idéale pour continuer la baisse des prix.

Et le dernier atout d’Amazon pour cela, c’est Kindle Single, un nouveau format d’ebook, plus court, qui cherche à séduire les auteurs en herbe qui pourraient écrire des ouvrages courts. Il y a là un énorme réservoir d’auteurs qui ne passeront pas par une maison d’édition, et un nouveau type d’ebook qui pourrait vite apparaître, plus court, mais aussi moins cher.

Bref, on le voit, Amazon est loin, très loin d’avoir perdu la guerre des ebooks.

.

Laisser un commentaire