L’ebook à la Française, vu de l’étranger…

Lorsqu’il s’agit d’ebooks, il est parfois compliqué de comprendre les enjeux qui régissent le débat. Prix unique du livre, TVA à 5,5 %, coût de production, peur du piratage, DRM, pourcentage reversé aux auteurs, numérisation, droits d’auteurs, formats, plateforme unique……..

De quoi attraper une bonne migraine, et rester dans la confusion la plus totale.

Mais vu de l’étranger, les choses paraissent parfois beaucoup plus simples, et nous bien compliqués, surtout lorsqu’il s’agit de structurer une offre cohérente et unifiée.

Qu’observe t’on de l’étranger concernant l’offre Française:

  • Que chaque éditeur essaie d’avoir ou a déjà sa propre plateforme.
  • Que le problème est devenu politique et que l’état Français veut une plateforme unique.
  • Qu’un groupe de 5 grandes librairies (donc Fnac et Virgin) voulait la plateforme unique.
  • Qu’une plateforme unique coûterait 3 à 5 x moins cher que d’en créer une pour chacun.
  • Qu’une plateforme unique permettrait d’être mieux armé face aux géants d’internet.
  • Mais que les éditeurs Français voudraient un prix unique, comme pour le livre papier.
  • Et que les éditeurs veulent absolument garder le contrôle de la possession des fichiers.
  • Et enfin que dans les faits, les éditeurs n’arrivent pas à se mettre d’accord du tout.

Et de l’étranger, on s’étonne, alors que beaucoup d’autres pays arrivent à créer des solutions centralisées ou hybrides, que cela semble si compliqué, et on semble se demander ce qu’on attend pour créer cette plateforme unique…

En tout cas, espérons que cette apparente inconscience du danger venu des énormes machines commerciales Américaines ne va pas condamner à moyen terme l’offre Française à une véritable crise. Il est peut-être en effet temps de s’unir.

Pour en savoir plus (en Anglais) : le site de Publishingperspectives

Laisser un commentaire