Asus Eee tablet : bien plus qu’un lecteur d’ebooks


Un point rapide des spécifications :

  • OS linux
  • Ecran 8 pouces LCD monochrome
  • Résolution 2450 dpi
  • Connectivité wifi et 3G
  • Mémoire interne 2 Go
  • Emplacement micro-SD
  • Prise USB
  • Navigateur internet
  • 64 niveaux de gris
  • Webcam 2 Mégapixels
  • Enregistreur audio

Le LCD monochrome : une alternative (?)

L’écran du Asus Eee tablet ne fonctionne pas à partir d’encre électronique. C’est un point essentiel.

La technologie LCD monochrome, peu utilisée, permet de proposer une expérience de lecture en noir et blanc proche de l’encre électronique, sans rétro-éclairage et donc sans fatigue oculaire.

Cette technologie permet aussi de ne pas en subir les ses inconvénients, à savoir lenteur et impossibilité de gérer certaines technologies d’animation.

Pourtant, si l’écran gagne en rapidité (vous le verrez dans la vidéo), je trouve l’affichage très sombre par rapport aux derniers écrans à encre électronique.

Côté autonomie, on retombe dans les limites du LCD avec néanmoins un score de 10 heures. Etonnant pour un écran sans rétro-éclairage.


Un écran tactile très précis et réactif

C’est peut-être la vraie originalité de l’appareil. Non seulement il permet de prendre des notes, mais il le fait bien. La photo de l’appareil montre d’ailleurs un dessin réalisé au stylet (en théorie au moins), preuve qu’Asus veut communiquer sur ce point.

Pour cela, pas de secret : l’écran utilise la technologie des tablettes Wacom, la référence dans le domaine, et propose une résolution de 2450 dpi.

On peut vraiment prendre des notes, et écrire de manière précise. La vidéo le montre : l’écriture est très réactive. Pourtant, j’ai toujours du mal à m’imaginer prendre des notes sur ce type d’appareil.

Quelques fonctions supplémentaires.

Bien pensées, certaines fonctions sont complémentaires avec l’utilisation de l’appareil dans un cadre de ‘mémorisation des informations’. L’Eee Tablet qui permet de lire des documents, de se connecter à internet, de prendre des notes, mais pas seulement :

La webcam 2 mégapixels et la possibilité de faire des enregistrements audio vient en effet naturellement compléter la prise de notes.

L’appareil permet ainsi de mémoriser des notes, images, vidéos, sons….toute la panoplie.

Comme en plus, il sera possible de se connecter à internet et d’y naviguer en wifi ou 3G, les possibilités d’échange et de diffusion seront augmentées.

Quel avenir pour l’Eee tab ?

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le positionnement est original, différent. Cela ressemble à une expérience de laboratoire, avec un mélange de technologies et d’usages. Et comme toute expérience, il faut attendre de voir quels résultats cela donnera sur un marché en pleine mutation et très concurrentiel.

C’est au niveau des usages que l’Eee-tab ou note pourra se distinguer, en ciblant semble t’il une clientèle étudiante. Reste que malgré les dernières informations parlant d’un prix non plus de 599 $ mais de 300 $, l’appareil reste un peu cher à l’heure où les lecteurs d’ebooks s’approchent des 100 $. La communication sera donc essentielle.

Quoi qu’il en soit, la machine, peut-être alors rebaptisée Eee-Note devrait sortir courant octobre.

.

La vidéo ci-dessous montre bien la prise de notes…


Images : Habrahabr (en russe)




Facebook

あなたが「いいね!」しました。Facebookに登録して、友達の「いいね!」を見てみましょう。




Laisser un commentaire