Encre électronique et LCD sous l’oeil du microscope


Montage effectué à partir des images du site bit-101

La fatigue visuelle du LCD illustrée…

Dans les différents niveaux de Zoom, on notera que l’encre électronique et l’encre d’un livre ont un rendu très proche. Ce n’est pas le cas pour l’iPad et son écran LCD.

Bien sûr, on ne lit pas au microscope, mais cela montre pourquoi la fatigue générée par les écrans LCD est supérieure à la lecture sur e-paper : le blanc sur LCD est produit par la lumière, ce qui représente la plus grande partie d’une page constituée de texte.

Des différences aussi entre les résultats sur papier

L’encre papier d’un journal, d’un livre et d’un magazine ne donnent pas la même chose une fois grossis, comme on peut le voir sur les autres photos de l’auteur. On voit ainsi que l’encre sur magazine est plus précise et contrastée que celle du livre, alors que c’est le contraire pour le journal.

Les qualités de papier et d’encre apportent elles aussi des différences, et l’encre électronique permettra sûrement un jour de donner le rendu des meilleurs papiers sur écran. Et peut-être même de proposer des réglages différents selon le type de lecture proposée.

Laisser un commentaire