Pourquoi l’ebook d’Asus pourrait conquérir le marché.

Comme je vous l’avais déjà dit dans les précédents billets des derniers jours, Asus vient de lancer un lecteur d’ebooks qui pourrait faire très mal à la concurrence puisqu’il s’agit d’un lecteur qui dispose de 4 atouts sérieux :

1-Le lecteur d’Asus comporte 2 pages, comme un vrai livre

C’est depuis longtemps un enjeu qu’avait étudié entre autres une équipe HP, en se disant que les gens seraient plus prêts à passer au numérique si le livre électronique reprenaît quelques élements ergonomiques du livre, dont le fait qu’un livre comporte toujours une page à gauche et une à droite. C’est désormais fait avec ce lecteur très innovant.

Dans sa version premium, le second emplacement de lecture pourrait ainsi permettre d’afficher en mêm temps qu’une page de lecture une page internet, ou un clavier virtuel, ce dernier permettant alors de transformer le lecteur en netbook.

2-Le lecteur d’Asus propose la couleur

Alors que l’encre électronique rencontre un certain succès auprès des fans de lecture, il semble que l’argument de la fatigue visuelle de la lecture sur ordinateur n’ait pas du tout convaincu la plupart des lecteurs.

En effet, beaucoup de lecteurs n’envisagent pas de longues lectures d’ebooks mais des lectures courtes. Et dans ce cas, la couleur est plus importante que l’encre électronique.

3-Le lecteur d’Asus propose des fonctions innovantes

Alors que les lecteurs d’ebooks ne savent rien faire d’autre ou presque ( afficher des photos en noir et blanc, lire des fichiers audio), le lecteur Asus pourra grâce à son possible ordinateur integré, à ses hauts-parleurs, son micro, sa webcam et l’intégration de skype, l’accès à internet, à ses photos en couleur….proposer bien plus que ses concurrents actuels, en tout cas dans sa version premium. Le tout avec un écran tactile.

4-Le lecteur d’Asus casse les prix

Avec un modèle de départ aux alentours de 115 €, et de toute manière au dessous de 150 € pour de telles fonctions, on voit mal comment ce lecteur pourrait ne pas rencontrer un énorme succès….

Florent Taillandier,

www.ebookvision.fr

Laisser un commentaire