Aluratek libre pro : le LCD « e-paper »

Vous connaissiez le e-paper, avec sa faible consommation et son rafraîchissement lent, le LCD qui propose la couleur mais fatiguerait les yeux ?

Voici le « e-paper LCD », une nouvelle technologie de LCD monochrome sans rétroéclairage , qui ne fatigue pas les yeux, et qui propose plus de 24 heures d’autonomie en usage continu.

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

Aluratek a fait un pari intéressant : proposer le même confort que le e-paper, en réussissant à proposer un LCD monochrome sans rétroéclairage.

L’énorme avantage est que le rafraîchissement n’est plus un problème, contrairement aux lecteurs e-paper qui ont besoin d’un temps entre chaque page.

On peut ainsi passer 4 ou 5 pages à la recherche de telle ou telle information, alors qu’il faudrait attendre entre chaque page avec un lecteur utilisant la technologie d’encre électronique.

.

Cette vidéo vous le montrera bien mieux…

.

L’autre avantage est son prix, puisque ce lecteur est disponible à partir de 150 $ en cherchant bien. Une bonne alternative donc aux readers plus chers que sont les Kindle, Nook, etc…mais attention, à ce prix vous aurez un lecteur de 5 pouces.

.

Bien sûr, pour la France, il faudra compter les frais supplémentaires, comme pour les autres lecteurs venus de l’étranger.

Je passe sur les spécifications, puisque Aluratek propose à peu près comme tout le monde en termes de formats pris en charge, de mémoire, et de fonctions supplémentaires.

Mais à ce prix pas de sans fil (3G ni Wifi).

Côté autonomie, on est dans un bon milieu acceptable entre les autonomies record des lecteurs utilisant l’encre électronique, et celle de quelques heures des écrans LCD, puisqu’avec cet appareil, vous pourrez lire pendant 24 heures d’affilée.

Un bon point !

Au final,

Voici une alternative intéressante aux lecteurs plus chers, et qui en plus règle un des problèmes propres à l’encre électronique : le rafraichissement des pages. Et si ce lecteur n’est pas le plus « sexy » qu’on aie vu, il pourrait rencontrer un vrai succès auprès d’un public peu sensible au côté « geek » de la chose…

Laisser un commentaire