Après Apple et Amazon, Google acceptera t’il aussi les conditions des éditeurs ?


Google prêt à négocier avec les éditeurs grâce au travail préalable d’Apple….

Apple, en arrivant sur le marché de l’ebook a accepté les conditions appelées « modèle d’agence » des éditeurs, leur permettant de fixer le prix des ebooks.

Les éditeurs ont ainsi retrouvé le contrôle sur les prix, et décidé de renégocier leurs contrats avec Amazon qui n’aura mis que deux jours pour s’avouer vaincu par les éditeurs.

J’ai rédigé un billet spécifiquement sur ce sujet ici.

Au moment où Google prépare son arrivée sur le marché, les éditeurs sont donc galvanisés et en position de force pour négocier.

Chez Google, l’acceptation des conditions des éditeurs est donc facilitée par cette situation inédite. Les éditeurs viennent donc d’obtenir des changements dans les conditions d’impression et de copier-coller qui étaient autorisés lors de la consultation des ouvrages en ligne sur Google books.

Les éditeurs demandent aussi l’application des conditions de répartition à hauteur de 70% à l’éditeur, et 30 % à l’éditeur, conditions acceptées à ce jour par Apple et Amazon, contre 63% pour Google.

Fait intéressant : Google ne semble pas fermé à ces nouvelles conditions. A quelques semaines ou mois au plus d’une grande offensive prévisible, et où Google cherchera à ravir l’ebook à Apple et Amazon, il est peu probable que Google se prive de partenariats avec les éditeurs majeurs des Etats-unis.

Source: Gizmodo

Laisser un commentaire