Amazon, Apple, Google : les stratégies pour 2011

Google et Amazon en guerre sur les prix, Apple en solo sur l’ebook augmenté ?

En cette fin d’année 2010, et alors que Google Ebooks vient juste d’être lancé, difficile de prévoir qui fera quoi. Il y a pourtant des indices, des signes plus ou moins forts, et des logiques qui se recoupent. Petit exercice de prospective : voici les stratégies que les 3 géants « pourraient » suivre en 2011…


Google : un énorme catalogue, des prix attractifs (et la publicité ?)

En ce qui concerne le catalogue, Google va écraser la concurrence grâce à un immense reservoir, préparé depuis des années : ses ouvrages numérisés. Mais en plus, avec un programme ambitieux de distribution, Google veut se positionner comme l’acteur incontournable pour distribuer les ouvrages. Son moteur de recherche, sa puissance en tant que distributeur sur internet semblent en tout cas avoir déjà convaincu beaucoup d’éditeurs.

Mais il semble aussi que les prix seront bas. Le site Ebooknewser a par exemple relevé que sur l’ouvrage « The Girl Who Kicked The Hornet’s Nest », de Stieg Larsson , Amazon n’est plus le seul acteur à proposer l’ebook à 9,99 $, mais que Google lui a emboîté le pas. Difficile d’extrapoler une stratégie complète à partir d’un ouvrage, mais quand même.

Dernier point et pas des moindres : la publicité. On sait que certains acteurs comme Wovio préparent la publicité dans les ebooks. Et il est impensable que Google n’y ait pas pensé. Comme je le notais dans ce récent billet, la transposition du règlement de Google Livres permettrait aux éditeurs de partager les revenus de publicités contextuelles placées en bas des pages numérisées.

Amazon : des exclusivités,  des prix et un lecteur star

Amazon a une stratégie un peu différente,  avec toujours les prix les plus aggressifs du marché (à moins que Google cherche à se positionner systématiquement au même prix).

Mais en plus, Amazon pourrait renforcer la stratégie des partenariats exclusifs, qui lui permettent de proposer des ouvrages qui ne sont pas proposés ailleurs. Si le sujet vous intéresse, le site Idboox vient d’en parler plus en détail ici.

Enfin et je serais tenté de dire surtout, Amazon peut toujours compter sur son lecteur pour attirer de plus en plus de monde vers son catalogue. Le Kindle 3, l’appareil qui propose le meilleur rapport qualité-prix du marché, est en effet l’arme secrète qui permet de convertir un maximum de lecteurs au catalogue propriétaire Amazon.

Un nouveau lecteur ? Pas cette année, à mon avis.

Je parierais aussi cette année sur une contre-attaque d’Amazon sur les prix, et pour réussir à sortir du cadre du modèle d’agence, Amazon ayant toujours considéré que les prix sont la clé pour réussir à convertir un maximum de lecteurs au numérique.

Apple : des ebooks augmentés ?

Apple est dans une stratégie différente, puisqu’il peut s’appuyer sur la technologie de pointe de sa tablette, l’iPad. Le catalogue, dès le début inférieur à celui d’Amazon, n’arrive pas à rattrapper son concurrent, ni même à suivre le rythme de développement de celui-ci. Et face à Google, il semblerait qu’Apple ait choisi de jouer à fond une autre carte : celle des ebooks augmentés (voir ici).

Apple vient en effet d’annoncer que désormais, un ouvrage numérique homothétique ne pourrait plus prétendre au statut de nouveauté, pourtant essentiel pour se distinguer des autres. Pire encore, les ouvrages qui ne sont ni « augmentés », ni exclusivement numériques seront désormais rangés dans la catégorie « autres ». Il est vrai qu’Apple a intérêt à jouer la carte des ebooks augmentés, contrairement à ses concurrents qui n’ont pas les appareils adaptés à cet usage.

A l’instant où j’écris ce billet, j’apprends qu’ Apple intègre aujourd’hui même plus d’une centaine de nouveaux titres : des livres pour enfants, des livres de photos, et des livres de cuisine, les premiers d’une série d’ebooks intégrant des images en couleur.

Cela semble donc confirmer ce changement de direction, une direction dans laquelle Apple a un énorme avantage sur ses concurrents.

En conclusion…

Guerre des prix entre Google et Amazon, arrivée de la publicité autour des ebooks, surprises chez Amazon, virage vers les ebooks augmentés chez Apple, voilà selon moi les grandes tendances pour 2011 chez ces 3 acteurs. Mais il faudra compter aussi avec Barnes & Noble, désormais capable de se battre sur le catalogue avec un excellent lecteur e-paper qui est presque au prix du Kindle 3, et avec un Nook Color récent qui peut se battre avec Apple sur le plan des ebooks augmentés.

Tout cela sera de toute manière passionnant à suivre, et l’année 2011 devrait être riche en rebondissements….en espérant qu’en France, on accélère un peu et qu’on ne reste pas empêtré dans les mêmes vieux débats, en attendant la TVA à 5,5% en 2012.

Laisser un commentaire