L’avenir du livre numérique est-il dans la gratuité ?

Le monde du livre s’apprête à passer en force face aux consommateurs qui demandent une forte baisse des prix sous la forme d’une loi qui donnera aux éditeurs tout pouvoir pour fixer les prix. La pression sur ces éditeurs, par des entreprises comme Amazon, Google, ou encore Apple, nécessaire pour obtenir cette baisse des prix, ne pourra pas s’exercer si cette loi passe.

Le message est reçu 5 sur 5 par les internautes. Le monde de la musique en a fait les frais, celui du cinéma aussi, et maintenant, c’est au tour de celui du livre de tenter d’ignorer les demandes de l’utilisateur.

Un très bon terreau pour les alternatives qui se préparent…

24symbols : le pari ‘difficile’ du livre numérique gratuit.

Certes, le livre numérique gratuit existe, lorsqu’il touche à une catégorie particulière : les ouvrages libres de droit, des classiques dont les droits d’auteur sont expirés. Ce sont les ouvrages les plus téléchargés d’ailleurs.

Mais les consommateurs veulent aussi des livres plus récents….


Pour 24symbols, une entreprise espagnole, pas la peine de réinventer la roue : il suffit de reprendre exactement le modèle que Spotify ou deezer appliquent à la musique. Dans ce modèle, on n’achète pas l’ebook, mais on ne le possède pas non plus : on le consulte en ligne gratuitement, sur de multiples appareils, ou hors ligne avec un abonnement payant.

Pour le consommateur, le modèle est bien sûr séduisant…

Mais ce projet a selon moi de trop grands défis à relever pour une ‘petite’ entreprise. Elle est d’ailleurs en recherche de financements, et il faudra que le projet initial soit très bien pensé, que les financements et la stratégie soient à la hauteur pour avoir une petite chance de constituer un catalogue.

Mais….si c’était Google (ou un autre) ?

Un simple scénario : Imaginez que Google lance un espace gratuit où les auteurs pourraient proposer de manière temporaire (ou pas) un ebook pour le rendre disponible gratuitement.

Le service serait très facile à ajouter au catalogue Google livres, et plairait instantanément.

Imaginons maintenant que Google propose de partager les revenus publicitaires liés à la consultation de l’ouvrage en ligne, et que finalement, l’auteur gagne plus qu’avant, lorsqu’il le vendait ? Que se passerait-il ensuite ?

Après tout, Deezer et Spotify on réussi à rendre l’écoute gratuite, tout en créant des revenus supplémentaires pour les créateurs, sans être aussi puissants que Google au départ…

Et pensez simplement au temps passé à lire un ebook par rapport au temps passé sur une page internet, et vous comprendrez que le potentiel commercial peut être énorme. Difficile d’imaginer qu’ils n’y ont pas pensé, chez Google comme chez les autres…

La gratuité : le cauchemar des maisons d’édition…

Pour se mettre à l’abri de ce genre de scénario, l’édition a demandé l’intervention des politiques pour protéger la culture et les revenus des auteurs, et compte s’appuyer sur une batterie de lois et de règles pour que les scénarios de prix bas ou de gratuité ne puissent pas se produire. Si pour les politiques, les motivations de préservation de la culture peuvent expliquer une telle idée, pour les grandes maisons d’édition, le but est bien sûr de préserver leurs intérêts.

Mais cela ne servira qu’à rendre invendables leurs ouvrages, pendant que le livre numérique mutera vers d’autres formes afin de s’adapter à cette demande. Le consommateur veut payer moins cher, et si ce ne sont pas les éditeurs qui s’adaptent, alors d’autres le feront.

Un casse-tête sans solution pour le modèle économique de l’édition traditionnelle…inadaptée à l’offre numérique.

Nous sommes simplement dans une phase de mutation liée à la numérisation des contenus, comme l’ont connu récemment musique et cinéma…Deezer ou Spotify ont réussi la gratuité pour la musique (et Google arrive avec Google music), Hulu a aussi réussi ce pari pour le cinéma et les séries (mais ne peut diffuser en France).

La télévision, on l’oublie souvent, est la première à avoir fait le pari du gratuit, et le succès a été tel qu’elle est rapidement entrée dans tous les foyers.

La question est maintenant de savoir qui proposera une offre de livres numériques gratuits. 24symbols s’est annoncé le premier, et d’autres ne tarderont sûrement pas…

.

Laisser un commentaire