Un début d’année 2011 extraordinaire pour l’ebook…

Les deux premiers mois de l’année ont été riches en évènements majeurs…

Prix unique, conflits entre Apple et éditeurs d’applications de lecture, ventes record, faillites des grands libraires aux Etats-Unis, arrivée de nouvelles technologies, boom des tablettes, et stratégies des géants de l’internet….les ebooks sont bien là, bien plus vite que certains ne le croyaient. Et ce n’est qu’un début…

Un prix unique du livre numérique qui fait grincer des dents.

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il fait débat, ce prix unique du livre numérique.

Il devait protéger nos acteurs Français contre les géants Etrangers, et l’effet pourrait être inverse, et pénaliser nos distributeurs nationaux. Amazon, établi au Luxembourg, pourrait typiquement en profiter, et préparerait concrètement son arrivée en France.

Suite début mars…

Les applications ebooks en difficulté après le « serrage de vis » d’Apple

Apple a décidé d’arrêter d’être permissif avec les éditeurs d’applications de lecture, ses concurrents principaux en tête.

Il faudra donc désormais proposer le paiement à même l’application pour pouvoir aussi proposer le paiement hors application. Apple, en tant que distributeur veut bien sûr sa commission sur les ventes (comme le ferait n’importe quel acteur).

Mais dans ces conditions, ce n’est plus rentable pour les distributeurs, pour qui cela revient à donner leur commission à Apple. Des distributeurs qui passent pas un distributeur, ça fait un intermédiaire de trop…

Apple ayant l’air inflexible sur le sujet, chacun cherche donc une solution de remplacement. Amazon pourrait faire le pari du cloud, avec une lecture depuis le navigateur, qui ne nécessite pas d’application.

Les grandes librairies mondiales en difficulté

Borders était en situation de faillite. C’est maintenant confirmé, et 1/3 voire plus de ses magasins vont donc tout simplement fermer. C’est un énorme choc, mais aussi la preuve de l’impact de l’ebook, que l’on a tendance à sous-estimer chez nous, en France.

En effet, selon les analystes, c’est le virage trop tardif concernant le numérique qui a mis Borders dans cette situation.

Plusieurs autres groupes sont en difficulté. Même Barnes & Noble, qui accumule pourtant les bons résultats, a choisi d’être prudent et de ne pas reverser les derniers dividendes aux actionnaires, entraînant une chute de ses actions.

Boom des tablettes, résistance de l’encre électronique, et nouveaux écrans…

Le boom des écrans bénéficie en premier à la consultation d’internet et des emails, et ensuite à la lecture. Les ebooks sont donc portés par l’arrivée en masse de ces nouveaux écrans…

Des tablettes dignes de ce nom arrivent enfin sur le marché, en plus de l’iPad : Motorola, HTC, Toshiba, Samsung, LG, HP et des dizaines d’autres préparent la commercialisation de leurs appareils. Et d’autres annonces ne devraient pas tarder.

Et avec Google, les ebooks ont la part belle puisqu’ils sont directement intégrés dans l’OS.

L’encre électronique a montré des résultats extraordinaires, preuve qu’elle n’est pas encore enterrée par les tablettes. Les prévisions pour cette année sont même très positives, avec l’arrivée de nouvelles performances en termes de vitesse, de définition, et de couleur.

De nouvelles technologies arrivent aussi sur le marché. L’encre électronique couleur sera en effet concurrencée par l’apparition des premiers écrans Mirasol (montré au CES 2011) et Liquavista (racheté par Samsung) , et alors que les premières machines équipées d’écrans Pixel Qi sont lancées. On va enfin pouvoir lire confortablement, et même en extérieur, sans pour autant se priver de la couleur.

Les géants étrangers du secteur peaufinent leur arrivée en Europe.

Plusieurs acteurs commencent à mettre en place des équipes pour l’Europe, qui est clairement devenu un des enjeux stratégiques de ces acteurs.

Google accélère, et on vient de voir apparaître cette semaine les ebooks dans l’Android market version US. Les « Google ebooks«  seront accessibles directement à tous ceux qui accèdent à l’android market.

Autant dire que les ventes d’ebooks vont exploser rapidement.

Amazon prépare aussi son offensive Européenne, peut être cette année même, et est en train d’embaucher dans plusieurs pays, dont la France.

Apple, avec son resserrement des conditions, a certainement quelque chose en tête concernant iBooks. Je ne serais pas surpris qu’il y ait des informations importantes dans les temps qui viennent.

Des chiffres très positifs un peu partout

A chaque fois que des chiffres tombent, ce sont non seulement des records, mais en plus ils sont tous au dessus des meilleures prévisions : ventes d’ebooks, de lecteurs, taux d’équipement, etc…tout est de l’ordre du record.

Bien sûr, cela, c’est à l’échelle mondiale. En France, tout cela est beaucoup plus modeste. Il est vrai qu’en ayant peur de prendre des risques (la peur du livre numérique de la part des acteurs), c’est plus difficile. Si on ne peut plus rêver de conduire le train ebooks, espérons au moins que l’on saura ne pas le laisser pas passer sans réagir.

De nouveaux usages en préparation

Prêt d’ebooks, réseaux sociaux autour des ebooks ou ebooks enrichis enchaînent les nouveautés et annonces. Le prêt d’ebooks connait un boom grâce aux plateformes spécialisées, qui permettent de mettre en relation les personnes qui cherchent à emprunter ou à prêter  les livres numériques disponibles au prêt, une possibilité offerte désormais par Barnes & Noble et Amazon.

Copia s’apprête à être intégré à plusieurs appareils et tablettes et propose une expérience sociale autour des ebooks observée avec attention par tous les grands acteurs. La lecture sociale sera une des grandes tendances en 2011, assurément.

Quant aux ebooks enrichis, les annonces tombent maintenant presque chaque jour, avec de nouveaux acteurs très dynamiques.

A quoi peut-on s’attendre dans les mois qui viennent ?

Tous ces mouvement n’en sont qu’à leurs débuts, et on aura sûrement d’autres annonces début Mars au CeBIT 2011 de Hanovre, qui pourrait voir des annonces d’acteurs importants dans le domaine, pour enchaîner avec le CES 2011 en Janvier et le World Mobile Congress 2011 en Février, qui ont montré un important recul des lecteurs à encre électronique, et le boom des tablettes.

En tout cas, on ne va pas s’ennuyer en 2011.

Laisser un commentaire