Bientôt un remplaçant des écrans SiPix sur les readers ?

AUO vient d’obtenir une licence pour une nouvelle technologie e-paper

Les écrans SiPix ont fort à faire pour suivre le rythme des évolutions technologiques imposé par son grand concurrent : E-Ink. Pour ne pas se laisser distancer, SiPix doit donc réagir. Quelques essais vidéo montrent qu’il est encore possible de progresser avec la technologie actuelle, mais il y a peut-être un remplaçant…

Les limites de la technologie SiPix

AU Optronics est l’entreprise qui commercialise l’écran SiPix qui équipe des readers tels que le FnacBook, les readers de Asus (A-900), le Cybook Orizon, et bien d’autres.

La technologie est légèrement différente de celle d’E-Ink, puisque E-Ink utilise des micro-particules blanches ou noires qui vont monter ou descendre à la surface de l’écran pour proposer du noir du blanc ou du gris, alors que l’écran Sipix propose le noir comme couleur par défaut, les micro-particules blanches venant « cacher » le liquide noir contenu dans les micro-capsules.

Le problème est que le résultat de cette approche est un fond beaucoup plus gris que sur l’écran E-Ink. Le contraste est donc moins présent, même si le confort de lecture reste tout à fait correct. J’avais pu constater de nouveau la différence récemment lors d’un test de matériel Icarus, qui proposait des modèles avec les deux écrans.

Le problème, c’est que si la technologie E-Ink Vizplex (l’ancienne version) proposait un résultat plus agréable à l’oeil, avec l’arrivée et maintenant la multiplication des écrans E-Ink Pearl, le fossé s’est énormément creusé.

Et l’argument qui avait choisir l’écran SiPix à un certain nombre de fabricant de readers, la possibilité de proposer un écran tactile, n’en est maintenant plus vraiment un, puisque la solution Infrarouge de Sony a été reprise désormais par Nook et Kobo qui proposent des appareils avec écran Pearl, plus rapides, et avec une réactivité tactile incomparable.

Il faut donc rebondir…

AU Optronics va t-il commercialiser une autre technologie e-Paper ?

C’est ce que semble indiquer l’achat de deux licences par AUO auprès de l’entreprise CopyTele pour deux technologies, une nouvelle technologie e-Paper et une technologie couleur appelée LVND™ (Low Voltage Nano Display).

Intéressant à noter aussi : le terme e-paper, utilisé de manière générique par de nombreuses personnes (moi le premier) est en réalité un terme déposé par CopyTele.

AUO payera donc 10 millions de dollars payés pour les deux licences, qui donnent le droit à AUO de « sous-licencier » la technologie à d’autres acteurs. AUO payera aussi des royalties à CopyTele pour la vente d’écrans utilisant cette technologie.

L’écran e-Paper ® proposera une technologie d’affichage électrophorétique qui utilise des particules combinées à un type de structure de pixels unique pour créer une image. Cette nouvelle technologie sera applicable entre autres aux livres électroniques.

Pour l’écran LVND™, on sait qu’il utilise un système permettant une très faible consommation, utilisant des nano-technologies pour proposer de la couleur, des angles de vues très larges, tout en étant intégrable sur différentes tailles d’écran. De là à penser que quelque chose  serait en préparation en termes de mobilité et couleur, il n’y a qu’un pas. Mais AUO ne s’occupant pas que d’écrans de lecture, il faut éviter d’en tirer des conclusions trop hâtives.

Quoi qu’il en soit, la nouvelle a semblé assez importante du point de vue des marchés pour que l’action CopyTele prenne 60% le lendemain de l’annonce de ce partenariat.

La vitesse pour SiPix, en attendant…

L’écran SiPix n’est pas réputé pour la rapidité de son affichage, mais les ingénieurs d’IRX innovations, anciens de chez Irex qui a été liquidé l’année dernière, ont réussi à leur tour à faire lire une vidéo sur un écran à encre électronique, pour la première fois utilisant la technologie SiPix.

Même si pour lire des vidéos, on repassera, l’écran SiPix pourrait évoluer un peu en proposant des vitesses incomparables avec celles précédentes. Mais la vitesse n’est pas suffisante à elle seule. Alors que l’écran Pearl lui-même devrait être rapidement concurrencé par des écrans proposant des résolutions de plus en plus hautes et un contraste en constante amélioration, on voit mal comment l’écran SiPix tel qu’on le connaît aujourd’hui pourrait continuer à séduire les fabricants de readers.

Reste maintenant à savoir si AUO va remplacer la technologie SiPix par celle de CopyTele, ou si l’entreprise compte, ne serait-ce que temporairement, proposer les deux technologies.

Source : CopyTele et E-Ink info

Laisser un commentaire