Guerre des ebooks (2/7): Les catalogues

La semaine dernière, nous vous avions parlé de la guerre des ebooks qui fait rage entre Amazon, Sony, Barnes&Nobles. Il faudrait bien sûr intégrer à cette guerre Google et sa numérisation massive des livres du monde entier, et les firmes Plastic Logic et irex, dont Barnes & Nobles proposera bientôt les lecteurs dans ses magasins.

Cette semaine, place à la 2 ème partie du dossier : parlons des catalogues en présence.

Pour le Kindle et donc Amazon:

kindledx1Il est basé sur le Catalogue Amazon en version numérique. La spécificité du Kindle est d’ailleurs qu’il appartient à Amazon.

L’objectif d’Amazon a été de prendre le virage numérique avant les autres. C’est pour cela qu’Amazon tient à ce que Kindle ne lise que les ebooks issus de son catalogue. L’intérêt d’Amazon est en effet dans le catalogue plus que dans le lecteur.

Avez plus ou moins 325000 ebooks dans le kindle store, il y a un choix conséquent, et qui va croissant. Mais la taille du catalogue n’est pas le seul point à prendre en compte, car l’important est d’avoir un choix suffisant. Et dans le cas français, rien ne permet de dire qui demain aura l’offre la plus large.

Côté format, il y a un réel problème pour Amazon : c’est un format propriétaire qui a été choisi, le.awz, afin de s’assurer que c’est bien dans le Kindle store que les gens iront faire leurs achats. Du pain béni pour ses adversaires qui comptent bien l’attaquer de front sur ce point en faisant de l’epub le format « mp3″ de l’ebook. Amazon ne suivra probablement pas sur ce terrain.

Enfin, niveau prix, comme le montre en détails cet article très intéressant sur eBouquin, les marges de manoeuvres d’Amazon sont réduites, et les prix pourraient augmenter, afin de permettre une baisse du prix du lecteur, seul produit sur lequel Amazon réalise de réels bénéfices.

Le prix de 9,99 $ est en réalité trop faible pour des bénéfices, et que beaucoup de gens téléchargent seulement les ebooks gratuits. Seulement, c’est le meilleur prix, comme le montre ce tableau : Les petits prix chez Amazon

Bonne surprise pour la france, Amazon a déjà une offre d’ebooks en français (à peu près 3000 ouvrages). Moins bien, le lecteur n’est pas encore disponible en france. Mais ce serait pour la fin de l’année 2009.

Pour les readers de Sony:

SONYREADERSSony gagne de l’argent sur les lecteurs. Il lui faut donc des partenariats intéressants pour réussir dans sa stratégie. Son alliance avec Google books est bien sûr un point fort, avec l’accès à plus de 500.000 ouvrages tombés dans le domaine public. Mais il y a d’autres partenariats importants qui ont été passés. Cette stratégie de multiples partenariats est la meilleure pour Sony.

L’offre est celle de la fnac pour la france. Les 5000 ebooks proposés ne sont qu’un début, car si on va sur la section livre numériques sur le site, on voit qu’on peut désormais télécharger 20.000 pdf .

Pour les Etats-unis, c’est l’ebook store de sony qui fait référence. Et là, pas de bonne surprise comme pour Amazon : on ne trouvera qu’une dizaine d’ebooks en français.

Pour ce qui est des prix, on voit tout de suite que malgré des effets d’annonce, l’offre est chère, et les ebooks à 1,99 € ne sont pas bien nombreux. De manière générale, les ouvrages sont presque aussi chers que pour les livres papier. En réalité, cela restera le cas en France tant que les éditeurs protégeront l’édition papier. Une loi, celle du prix unique du livre, protège le livre, mais freine fortement l’ebook.

Pour les readers irex et Plastic Logic:

irex-digital-reader-1000-01_00FA000000208171Ces 2 fabricants ont passé des partenariats avec la chaîne de livres Barnes & Nobles. Il faut d’abord s’imaginer qu’aux états-unis, Barnes & Nobles est un peu comme notre FNAC. Et irex comme Plastic Logic vont donc bénéficier de l’énorme catalogue Barnes & Nobles sur leurs lecteurs.

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’avec un catalogue de plus de 700.000 titres, un magasin en ligne très réussi, mais l’atout d’une véritable présence physique, Barnes & Nobles, associé à Plastic Logic et Irex a de quoi perturber les 2 géants Amazon et Sony.

plastic_logicAvec une ouverture à de multiples supports de lecture, des extraits gratuits, et une boutique en ligne très réussie, Barnes & Nobles a été mon coup de coeur catalogue…..sauf que je n’ai pas réussi à trouver des ebooks en français. Ainsi, la question est posée : quelle stratégie va choisir Barnes & Nobles ? Rester sur une offre exclusivement anglophone, ou, une fois encore, passer des partenariats ?

Avec des tarifs qui s’aligneront à priori sur ceux d’Amazon, mais par contre une portabilité des ebooks sur blackberry, pc, mac, et de nombreux autres supports à priori grâce au format epub., Barnes & Nobles pourrait bien faire mal à l’offre Amazon.

Mais en ce qui concerne la france, si seul Sony et son partenariat avec la Fnac ont quelque chose à proposer, il faudra surveiller l’offre Kindle pour fin 2009 ou début 2010 en france. En effet, le catalogue Kindle peut déjà rivaliser avec l’offre FNAC alors que le lecteur n’est pas encore disponible en france. Alors une fois des partenariats passés, Kindle pourrait bien avoir un beau catalogue à offrir en france. Mais n’en doutons pas : Sony doit avoir de quoi répliquer, surtout s’il garde son partenariat avec la Fnac.

Prochain article : 3/7 : La guerre des ebooks : DRM et formats


Laisser un commentaire