Google Ebooks : le plus grand catalogue au monde !

Alors qu’Amazon proposait jusqu’ici le plus grand catalogue disponible avec 350.000 ouvrages, l’arrivée de Google Ebooks et de ses 3 millions d’ebooks met tout de suite les choses au clair quant aux ambitions de Google, et aux moyens déployés…


Ouvrages issus de l’édition contre ouvrages libres de droit

Avec 350.000 ouvrages chez Amazon, le marchand revendiquait jusqu’ici le plus grand catalogue du marché, les autres ne proposant de meilleurs chiffres que lorsqu’ils intégraient les ebooks libres de droits proposés par…Google !

Maintenant que Google arrive avec 3 millions d’ouvrages, quelle est donc la part d’ouvrages issus de l’édition actuelle ? On parle de quelques centaines de milliers, un chiffre très flou. Mais quand on sait que les 3 principaux éditeurs parmi les 4000 qui ont déjà signé avec Google Editions proposent déjà 200.000 ebooks, il est plus que probable que même en dehors des ouvrages libres de droit, le catalogue de Google soit déjà plus imposant que celui d’Amazon.

Un immense réservoir d’ouvrages à numériser

Les 3 millions d’ouvrages proposés sont en partie des ouvrages numérisés et libres de droit, donc gratuits. Mais cela n’est rien si on considère l’immense réservoir à disposition de Google, qui a déjà numérisé 15 millions d’ouvrages et continue à un rythme effréné.

En parallèle, le récent partenariat avec Hachette concernant les livres non réédités montre qu’il y a aussi un énorme réservoir à exploiter pour Google dans cette catégorie de livres pas assez rentables pour être réédités en version papier.

Ces très nombreuses oeuvres toujours sous droit deviennent de nouveau rentables en version numérique, et lorsque le coût de la numérisation est pris en charge par Google, qui échange la numérisation contre le droit d’exploiter une des copies.

Si Google arrive à signer le même type de partenariat avec de nombreux autres éditeurs, alors le catalogue pourrait encore énormément augmenter, tout en donnant encore plus d’intérêt à son catalogue, qui permettrait alors d’accéder à des ouvrages inaccessibles en version papier.

Google veut rassembler le maximum d’acteurs autour de sa plateforme.

Google compte bien devenir un acteur central dans le domaine des ebooks avec une philosophie différente de celle de ses concurrents, et en créant un véritable réseau de distribution.

Non content de proposer aux utilisateurs de lire leurs ebooks sur n’importe quel appareil, Google propose aussi aux éditeurs de s’occuper de la mise au format ePub de leurs ouvrages (à partir des fichiers PDF), et à des partenaires (dont plusieurs centaines de libraires pour l’instant) de distribuer les ebooks. Google a donc manifestement mieux intégré les acteurs de la chaîne du livre dans son projet que ses concurrents.

Toute cette infrastructure, et ce système très simple, couplé à la puissance du moteur de recherche de livres de Google devrait permettre à la marque d’être dans une position confortable. Google ne devrait pas avoir trop de mal à convaincre les éditeurs de faire appel à eux pour distribuer leurs livres numériques. En France, l’entreprise est en pleine opération de séduction après des brouilles importantes avec les éditeurs Français pour des raisons de conflit juridiques sur les droits d’auteurs.

On voit donc mal comment les concurrents, avec des systèmes fermés et propriétaires, et sans les capacités de numérisation de Google, pourraient connaître la même croissance en termes de catalogue que celle que Google se prépare à connaître…

Pour en savoir plus sur Google Ebooks, vous pouvez aussi consulter notre dossier spécial.

Laisser un commentaire