Pourquoi il ne faut pas sous-estimer l’iPad et ses « iBooks » : 1ère partie

Idée reçue n°1: « L’iPad ne rentrera pas vraiment en concurrence avec le Kindle ! »


On pourrait en effet penser que le Kindle d’Amazon s’adresse à ceux qui aiment la « vraie lecture » et que l’iPad concernera un autre public. Mais le raisonnement d’Apple est tout autre, et s’appuie sur un constat simple : la majorité d’entre nous ne lit pas au point d’être prêt à investir dans un lecteur dédié. Et ceux qui aiment vraiment la lecture restent le plus souvent très attachés au livre.

J. Sullivan/AFP

Steve Job a donc dit très tôt qu’il ne croyait pas que le grand public voudrait un lecteur dédié. Et pour l’instant, les résultats des ventes de ces lecteurs, et l’attente de sa tablette lui donnent raison.

Autre preuve, indirecte celle-ci : l’attitude récente d’Amazon, qui a modifié sa stratégie en profondeur depuis quelques temps.

Amazon a ainsi choisi ces dernières semaines de lancer son Kindle Store pour intégrer des applications, de (beaucoup) mieux rémunérer les auteurs, et de diversifier ses supports de lecture (kindle pour PC, Mac, iphone, blackberry…).

Alors si Amazon bouge autant, c’est que la menace est réelle.

image : Apple

Un point aussi que certains auront noté, lors de la Keynote : Steve Job a « remercié » Amazon d’avoir amené l’ebook jusqu’ici, et n’a pas caché son ambition de s’occuper de la suite. Pas une preuve, bien sûr, mais on imagine mal Steve Job ne pas avoir pesé chacun de ses mots.

Certains pensent qu’Apple ne fait pas des ebooks une de ses priorités, vu que la présentation des ebooks n’a pas été un des premiers points abordés lors de la présentation.

Mais l’annonce de l’ibook Store trahit complètement l’ambition d’Apple, qui aurait pu intégrer cette offre à iTunes ou à l’AppStore, mais ne l’a pas fait !

On voit donc mal comment l’ebook serait moins important pour Apple que la vidéo, les jeux, les appplications bureautiques, ou les réseaux sociaux, quand on voit que toutes ces options seront proposées dans l’iTunes ou l’Appstore, à l’exception des ebooks qui auront leur propre boutique.

2ème partie très bientôt….

Laisser un commentaire