Que vaut l’application Kindle sur androïd ?

Présentation de l’application Kindle lors du Google I/O à San Francisco
Alors qu’elle sortira cet été, l’application Kindle sur androïd fait déjà beaucoup parler d’elle. Androïd, avec un énorme parc de smartphones utilisant son système d’exploitation, et bientôt des tablettes pas dizaines, est en effet un ‘partenaire’ non négligeable….


L’application Kindle pour androïd est là. Le Google I/O a en effet été l’occasion de montrer la nouvelle application. Rien de révolutionnaire, mais un positionnement important pour Amazon, qui renforce ainsi ses positions sur un système qui devient incontournable.

Première impression positive…

On voit ici que l’interface est plutôt sympathique et soignée. La fluidité est au rendez-vous, mais bien sûr, la démo est faite sur un bon appareil.

Le défilement des pages est montré, et là, rien de nouveau par rapport aux autres applications pour Smartphone.

On peut bien sûr passer en mode paysage, ce qui est vite nécessaire sur des écrans de taille modeste. Le choix de plusieurs tailles de polices vient d’ailleurs compenser la petite taille des écrans.

.

.

…mais peut mieux faire !

On peut voir ici l’application planter plusieurs fois dans cette vidéo, mais tout cela sera bien sûr corrigé au lancement.

On aperçoit ici le réglage de luminosité. Pour avoir essayé de lire sur d’autres applications androïd, je trouve cette fonction intégrée plus que pratique.

Ce qui m’a plus intéressé dans cette démo est la mise en pages, un point important et souvent oublié. Et sur ce point, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on est loin d’une lecture aérée.

Petite parenthèse sur la mise en pages

La mise en pages sur les smartphones est un problème peu soulevé, qui pourtant constitue une gêne plus importante pour moi à l’usage que la luminosité de l’écran (surtout qu’ici, on peut la régler).

Cette suite de mots sans fin, sans espaces ou avec trop peu d’espaces est certes explicable sur cette taille d’écran, mais écourte vraiment mes lectures. Bien sûr, il est difficile de combiner une présentation réussie, des écrans de taille variable,et des polices elles -aussi personnalisables et de taille variable.

Pourtant, je parierais que la concurrence a bien l’intention d’innover sur ce point.

Je pense en effet qu’iBooks pour iPhone (et oui, encore !) proposera une expérience de lecture beaucoup plus réussie, et plus aérée, que ce qui a été proposé à ce jour, comme c’est le cas pour iBooks sur iPad. Google me semble le mieux positionné pour préparer aussi une expérience améliorée de lecture avec l’arrivée de Google éditions (en tout cas, il vaudrait mieux). Mais cela pourrait tout à fait venir d’autres acteurs….

Une nouvelle génération d’applications de lecture, proposant une expérience visuelle différente, est je pense imminente, et  nécessaire pour proposer une expérience utilisateur digne de ce nom. Mais qui dégainera le premier ?

Bilan des opérations…

Amazon ne réinvente pas la roue avec cette application, et c’est bien dommage.

En effet, avec le marché androïd qui intègrera bientôt la majorité des smartphones et des tablettes fabriqués, une application de lecture révolutionnaire aurait été bienvenue et aurait permis à Amazon de reprendre la main face à Apple. Cela prouve donc que c’est aujourd’hui trop difficile à mettre en place, ou qu’ Amazon ne dévoile pas toutes ses cartes pour l’instant.

Quoi qu’il en soit, la version androïd de Kindle est une prise de position importante dans l’écosystème androïd. Comme pour les autres applications Kindle, elle est synchronisable, via la technologie Whispersync, avec d’autres terminaux. Ainsi, vous pouvez lire vos ebooks Kindle sur votre PC ou Mac ou votre Kindle, puis continuer à le lire sur votre iphone ou maintenant votre téléphone sous androïd.

Reste qu’il faudra une version 1.6 minimum d’androïd sur votre smartphone pour l’utiliser.

Laisser un commentaire