Quel matériel pour les ebooks: LCD ou e-paper ?


J’ai volontairement choisi de ne pas limiter la notion d’écrans LCD aux tablettes, même si c’est l’orientation principale. Les netbooks, smarphones, PC ou mac portables ou fixes, ou même de nouveaux types d’appareils, sortes de mini-tablettes spécialisées dans les ebooks sont tous dans la catégorie ‘écrans LCD’.


Confort de lecture (E-paper > écrans LCD)

Sur ce point, les choses sont très claires : pour l’instant, rien ne vaut l’écran e-paper en agrément de lecture.

Si vous voulez avoir l’impression que vous lisez une feuille de papier, c’est la seule technologie (pour l’instant) à proposer cela. Si vos yeux fatiguent devant un ordinateur, là encore, le lecteur e-paper est idéal, car il n’y a pas de rétro-éclairage.

Si vous voulez lire un maximum de livres numériques, ou si vous cherchez un appareil exclusivement dédié à la lecture, les lecteurs e-paper seront le meilleur choix.

Image / Lenz Grimmer Licence CC

.


Catalogue le plus vaste (Ecrans LCD > e-paper)

Si vous voulez avoir le maximum de choix, place au LCD, et donc aux applications. Que vous ayez une tablette sous Windows, sous Androïd ou un iPad, la possibilité de télécharger des applications, et la volonté des grands acteurs de développer des applications vous permettra d’accéder au maximum de catalogues sur un seul et même appareil. Idem pour les ordinateurs, que cela concerne Mac ou PC.L’arrivée de Google dans le jeu cet été pourrait rééquilibrer les choses, et permettre l’accès de ses ebooks à toute machine équipée d’un navigateur internet, fonction qui se développe maintenant sur les lecteurs d’ebooks e-paper aussi.

Attention cependant aux chiffres impressionnants des différents catalogues. Le plus important est de voir l’offre exacte proposée en Français. Sur ce point, l’iPad, en agrégeant la majorité des catalogues propose pour l’instant la bibliothèque la plus vaste.


Fonctionnalités et options. (Ecrans LCD > e-paper)

La fonction lecture des tablettes ou des applications pour PC ou MAC est souvent très réussie, mieux même que sur les écrans e-paper, pourtant dédiés à la lecture.

Facile : les logiciels n’ont pas les limites rencontrées par l’encre électronique.Résultat : l’expérience de lecture peut-être plus riche, agréable, et enrichie que l’expérience sur écran e-paper. Kindle vient d’ailleurs de mettre à jour son application pour iPhone et iPad. Il sera désormais possible d’accéder à des contenus audio et vidéo sur certains ouvrages.

Et ce n’est que le début apparemment.Les possibilités offertes par le tactile et internet ouvrent des perspectives nouvelles.


Lecture en extérieur ou en déplacement. (E-paper > écrans LCD)

Si votre but est de lire dans votre hamac, votre chaise longue, à la plage….l’écran e-paper est la seule option viable.

Quels que soient les arguments des écrans LCD et leurs progrès, en extérieur, pour l’instant, ce sont des miroirs. Inutile d’espérer lire là dessus si vous êtes dehors.

Si vous lisez de longues heures éloigné d’une source de courant, c’est encore l’e-paper qui gagne, avec jusqu’à plusieurs semaines d’autonomie contre quelques heures pour le LCD….même s’il est de plus en plus rare de partir plus d’une semaine loin d’une prise de courant.


BD numériques et ebooks « nouvelle génération ». (Ecrans LCD > e-paper)

Lire des bandes dessinées est possible sur un écran e-paper, mais il faut avouer que les interfaces des tablettes, couleur et tactiles offrent une expérience beaucoup plus agréable. Voici donc un domaine où, même si on peut tout à fait regarder des BD en noir et blanc, l’écran LCD marque des points !

Dans quelques mois, la possibilité de lire ou pas des ebooks dits « augmentés », c’est à dire intégrant des élements multimédia, et internet, sera un critère de choix important.

Kindle vient de le démontrer en permettant désormais de lire des ebooks « augmentés » sur les applications Kindle pour iPhone et iPad, l’avenir est aussi aux ebooks enrichis d’éléments multimédia.

Image : Ave!Comics

Kindle vise donc désormais deux marchés et deux publics différents : ceux qui veulent lire du texte brut (comme la plupart des livres), et ceux pour qui l’intérêt du livre numérique est de profiter du tactile, de l’audio, de la vidéo et de l’internet. Et sur ce point, les écrans LCD seront gagnants.


Et demain ? L’écran hybride va t’il tout changer ?

Demain, les choses pourraient en effet être complètement transformées par l’arrivée de nouvelles technologies. Les écrans hybrides mixtes, proposant de passer du mode transmissif (comme LCD traditionnel) à réflectif (effet e-paper) permettront de proposer un meilleur compromis entre toutes ces possibilités. Le plus connu dans ce domaine, et peut-être le plus attendu est la tablette Adam de Notion Ink, dont un des modèles embarquera un écran Pixel Qi.

En clair, sur tous les points considérés avant ou presque, ils gagnent ou sont à égalité. Il sera possible d’avoir de l’autonomie, de lire en extérieur, de disposer de la couleur, d’avoir le confort du papier, de lire des vidéos, d’accéder depuis une tablette à internet, aux vidéos, aux catalogues proposés par les applications de lecture.

Exemple de l’écran Liquavista


Alors comment choisir ?

Mon conseil sera de penser à d’abord aller voir au moins une fois un lecteur e-paper en vrai dans un magasin avant de prendre une décision. C’est une expérience étonnante qui ne laisse pas indifférent. Et souvent, on adore ou on déteste.

Après, il faut surtout penser utilisation, et ne pas se laisser influencer par les tendances. Enfin, si j’ai longtemps conseillé d’attendre que les prix baissent pour acheter des lecteurs e-paper, les dernières baisses sont je pense désormais de vrais arguments pour acheter si c’est le type d’appareil qui vous intéresse.

Enfin, si les écrans qui peuvent passer d’un mode à l’autre vous intéressent plus,il vous faudra attendre globalement jusqu’à fin 2010, et ces technologies devraient être commercialisées massivement d’ici la mi-2011.




Facebook

እርስዎ እና ሌሎች 3 ሰዎች ይህን ወዳችሁታል።3 ሰዎች ይህን ወደውታል፡፡ Sign Up to see what your friends like.



Laisser un commentaire