Etats-unis et Angleterre différents face à l’ebook

Des chiffres qui montrent des écarts importants.

On sait à quel point le marché Américain a de l’avance par rapport à l’europe en ce qui concerne les ebooks. Mais on manque souvent de données plus précises. La comparaison qui suit concerne Etats-Unis et Angleterre, donc on peut considérer que les écarts sont plus grands encore entre Etats-Unis et France.

Mise à jour : comme le soulève judicieusement un des lecteurs en commentaire, si vous faites le total pour novembre 2010, on dépasse allègrement les 100% (158% pour être précis), ce qui n’a rien d’extraordinaire si on laisse les sondés donner plusieurs réponses. Sauf que les autres chiffres restent tous au dessous des 100%. Cela laisse planer un doute sur le fait que les mêmes méthodes de calcul ont été utilisées. Les graphiques n’ayant servi qu’à appuyer d’autres constatations, les tendances expliquées ci-dessous restent valables .

La place du Kindle dans le paysage

Elle est très différente évidement d’un pays à l’autre, une différence qui impacte l’ensemble de l’écosystème ebook tant Amazon y est dominant. Ainsi, 45% des utilisateurs américains consultent leurs ebooks majoritairement sur le Kindle contre « seulement » 9% des anglais.

Le chiffre est intéressant, car il montre à quel point les Etats-Unis sont déjà sensibilisés à l’encre électronique à l’ère des tablettes. Dans notre pays, les choses sont bien différentes, comme je le soulignais dans un récent billet. Les tablettes pourraient prendre directement beaucoup plus de place. Mais le Kindle prépare doucement son offensive européenne. Une arrivée rapide, dont on voit déjà quelques signes avant-coureurs, modifierait en profondeur la situation actuelle.

Le blackberry : le smartphone n°1 aux etats-unis pour lire des ebooks

Le blackBerry est plus utilisé aux états-unis en tant que lecteur d’ebooks que l’iPhone, utilisé comme lecteur principal par 10% des utilisateurs américains comme anglais. 16% des ebooks sont lus principalement depuis un blackberry aux Etats-Unis, contre 10% sur iPhone. Cela est lié à la place beaucoup plus importante occupée  par Blackberry sur le marché Nord-Américain par rapport à l’Europe.

Les chiffres concernant l’iPad sont similaires dans les deux pays, autour de 10%. Et c’est exactement pareil pour l’iPhone.

Chez nous, même si on n’a pas les chiffres exacts, en l’absence d’appareils comme le Kindle ou le Nook, ce sont les smartphones et l’iPad qui sont les lecteurs les plus utilisés, en dehors bien sûr des ordinateurs.

Nook : seulement aux etats-unis

Vendu aux états-unis uniquement, le Nook n’est pas le seul dans cette situation, mais il représente à lui seul autant de lecteurs que l’iPhone ou l’iPad. 10% des ebooks sont en effet lus en priorité sur Nook aux Etats-unis, contre 0% en angleterre.

Ce qui est intéressant, c’est de voir ce que fera Barnes & Noble à plus long terme : se contentera t-il du marché américain où y aura t-il une vraie stratégie à destination de l’étranger ?

Car dans ce cas, entre le Nook et le Nook color, sans parler des applications, l’acteur pourrait avoir des ambitions sur notre marché.

Inversion Homme / femme aux états-unis et en angleterre

Aux Etats-unis, ce sont majoritairement les femmes qui lisent des ebooks (66% contre 34%), alors qu’en angleterre, c’est l’inverse avec 60% d’hommes et 40% de femmes.

Différences d’âge plus importantes en angleterre qu’aux Etats-Unis

Les américains sont-ils technophiles à tout âge ? Il semblerait, car la différence entre les moins et plus de 45 ans n’est pas significative (52% des moins de 45 ans et 49 % des plus de 45 ans) alors qu’en angleterre, 72% des lecteurs ont moins de 45 ans, et 28 % seulement sont plus âgés.

Il y a d’autres chiffres qui m’ont semblé moins intéressants, car moins contrastés. Vous pouvez les voir sur les graphiques, ainsi qu’en allant lire l’article en anglais.

Source : Macplus

Laisser un commentaire