Lecture numérique : pourquoi le succès des tablettes et des smartphones était prévisible

Pour les ebooks (et pour ce blog), il y a l’avant et l’après iPad.

Avant, la plupart des gens que je croisais ne savaient pas ce qu’était un ebook, alors que maintenant, ils ont tendance à l’associer à l’iPad. Qui n’a pas vu ces livres numériques avec les pages qui tournent ? Trop peu de publicités, de présence en magasin, ont laissé toute la place à l’iPad.

L’arrivée du FnacBook et la présence croissante des lecteurs e-paper en magasin, bien qu’encore trop timide, devrait contribuer à élargir la définition de ce qu’est l’ebook.

  • Tous les acteurs du livre numérique se sont lancés dans les applications de lecture.

Autre signe avant coureur, la ruée vers ces applications qui permettent de lire sur smartphone, tablette, ordinateur, et de manière générale tout ce qui comporte un écran LCD traditionnel.

Quand on voit qu’Amazon a été un des premiers à proposer son application sur l’iPad, on comprend l’importance de cette approche pour les marques qui vendent des ebooks.

Kobo vient d’ailleurs d’annoncer une mise à jour de son application pour android, application qui permettra de lire les fichiers Epub sans DRM. Et Sony vient aussi d’annoncer ses applications.

  • Les tablettes et les smarphones font de l’ebook un argument de vente important.

Les nouvelles tablettes mettent presque toutes en avant la fonction lecture, que ce soit la Galaxy Tab, qui pré-intégrera Read&Go chez Orange, et possède aussi son Reader Hub, la PlayBook de RIM (Blackberry) ou le smartphone HTC desire HD qui eux pré-intégreront Kobo, la Folio 100 de Toshiba qui pourra accéder à un « Book Place« ….et de manière générale toutes les tablettes. La tablette Adam quant à elle sera la première à emporter un écran capable de passer d’un mode LCD normal à un mode sans rétro-éclairage.

Les smartphones ne sont pas en reste, puisque de plus en plus d’utilisateurs les utilisent. Et les créateurs d’applications ne s’y sont pas trompés.

  • L’arrivée récente de lecteurs d’ebooks LCD en plus des tablettes.

Dernier coup dur pour l’encre électronique, l’arrivée d’appareils hybrides, des sortes de tablettes qui revendiquent une utilisation d’abord centrée sur les ebooks.

On trouve de plus en plus d’appareils, chez Pandigital, Cruz,et même des appareils à 99 euros chez Darty, Fnac ou encore Boulanger, et qui se positionnent comme lecteurs d’ebooks.

Même Nook sort désormais un lecteur LCD, le Nook Color, à côté de leur lecteur e-paper. Tout le monde a été surpris, mais les premiers sites à avoir pu tester l’appareil ont été agréablement surpris, et parfois séduits malgré leurs a prioris.

Pour conclure…

Il est manifestement clair que l’offre comme la demande s’orientent de plus en plus vers des tablettes qui proposeront non seulement de lire des ebooks, mais aussi tout le reste. Smartphones et tablettes hybrides pour la lecture arrivent en masse, et remportent un succès inattendu. Certes, l’écran n’est pas idéal pour lire en extérieur, mais cela pourrait changer rapidement avec l’arrivée de nouveaux écrans qui procurent les mêmes avantages que l’encre électronique sans les limites, et ce courant 2011.

Le positionnement pour les appareils à encre électronique doit selon moi rester le même : pas de gadgets inutiles, des écrans de très haute qualité, une autonomie record, la possibilité d’être utilisé en extérieur, une taille, un poids et un encombrement minimum, et pourquoi pas la couleur, si cela permet d’élargir la lecture aux magazines et à la bande dessinée.

Le prix aura aussi son importance, et je pense même que si les prix baissent fortement, certains choisiront….de ne pas choisir (et d’acheter les deux). On n’en est pas là.

A lire aussi : Mauvais temps pour l’encre électronique

Laisser un commentaire