Les ventes d’ebooks supérieures aux prévisions ?

La maison d’édition Random House, une des grandes maisons d’édition mondiales, a vu les ventes de ses ebooks exploser cette année, au point de tabler sur des chiffres qui peuvent sembler incroyables pour nous, en France. Le marché du numérique se développe manifestement plus vite que prévu.


Pour la maison d’édition qui a refusé de suivre ses collègues dans le modèle d’agence, et qui n’a en plus pas proposé ses ebooks sur l’iPad (un des principaux vecteurs de vente actuellement), les chiffres sont tellement bons (8% de ses revenus actuellement viennent des livres numériques) que la maison d’édition espère que le chiffre dépassera les 10% dès l’année prochaine.

Cela est certainement du en partie à un positionnement sans équivoque pour le numérique depuis le début, et aux répercussions des lancements multiples d’appareils de lecture et à leur démocratisation par la baisse des prix. De manière générale, le grand démarrage de l’ebook au niveau mondial aura certainement aidé.

Et rien ne dit que d’autres maisons d’édition n’ont pas des résultats meilleurs encore.

Bien sûr, ces chiffres ne sont pas le reflet de la situation globale, et concernent les Etats-unis. Nous avons une culture et une politique différente, et en plus Il nous manque les 2 ingrédients principaux en France (une offre de contenu séduisante (en termes de prix aussi) et un vrai choix d’appareils de lecture disponibles en magasin).

Pourtant, ce chiffre reste très intéressant, car il démontre que l’ebook n’est pas si marginal que certains voudraient le faire croire, mais aussi que ceux qui sauront sortir une offre séduisante avant les autres pourraient réussir une belle opération.

On comprend pourquoi certaines maisons d’édition hésitent entre protéger leurs ventes papier et la tentation de se lancer (vraiment) dans l’aventure numérique.

Source : Teleread

.

Laisser un commentaire