récapitulatif de la semaine du 15 au 20 février

Encore une semaine très riche pour les ebooks…



Amazon a encore bien occupé le terrain médiatique cette semaine.

La semaine dernière, je vous rappelle qu’ Amazon avait annoncé qu’il offrirait son célèbre kindle à tous ses abonnés Premium.

Pour résumer, on peut théoriquement obtenir le kindle pour 79 $. Mais bien sûr, une fois de plus, cette offre est réservée aux États-Unis.

Cette semaine aura été assez bonne pour kindle après la grande grogne des éditeurs, puisque certains éditeurs ont choisi de rester aux conditions qu’avait fixées Amazon.

Cela signifie tout simplement que l’ebooks à 9,99 $ n’est pas si mort que ça.

.

.

Enfin, la version attendue par beaucoup d’utilisateurs : l’application kindle pour blackberry, est disponible aux États-Unis, et très bientôt chez nous.

C’est la continuité d’une stratégie de diversification entamée par Kindle, pour être disponible sur les nouveaux supports.

Depuis quelques mois en effet, les versions s’enchaînent : Kindle pour PC, kindle pour iphone, et un kindle pour iPad arrivera bientôt.

.

Mais la grande info chez Amazon cette semaine, de l’ordre de la rumeur insistante, vient s’ajouter à toutes celles qui parlent d’un nouveau lecteur en préparation, qui serait tactile, et gèrerait la vidéo et la couleur.

Et sur ce point, c’est mirasol, avec sa technologie innovante qui l’a propulsée sur le devant de la scène depuis quelques mois, qui vient de sortir une version de marquer des points.

.

Son système est très réussi, notamment pour la lecture d’ebooks. Et les rumeurs convergent pour laisser penser que Mirasol pourrait équiper le prochain kindle.

.

Concernant l’ipad, qui fait toujours autant parler, on a appris qu’Amazon distribuerait la machine de ses concurrents sur son propre site.  On a aussi appris que techniquement parlant,  Orange pourrait être le distributeur exclusif de l’ipad. Une possibilité légale rendue possible par un arrêt de la Cour de Cassation.

On apprend aussi que l’ipad utilisera ses propres DRM , appelées « Fairplay », ce qui finit de consommer la rupture avec Adobe, déjà très fâchés par le refus de Steve Job d’intégrer flash à son lecteur, estimant que c’est une technologie dépassée.

On aura aussi beaucoup parlé cette semaine du fait que le modèle d’agence qui sera utilisé pour les éditeurs comporte des clauses permettant à Apple de vendre certains livres moins chers. On en saura plus dans les semaines qui viennent. Les prix des ebooks feront donc encore beaucoup débat….

.

Le magazine Américain Wired réussit quant à lui un joli coup en présentant la version de leur magazine adaptée à l’ipad, et confirme pour le grand public que les tablettes pourraient être une plus grande révolution pour les magazines et la presse que pour les livres.

Le rendu final est en effet assez impressionnant, comme on peut le voir dans la vidéo de ce billet.

.

Autre info, on apprend qu’après Panefly, c’est au tour des Français Ave!Comics d’annoncer une application de BD numérique sur l’ipad. Il semble que les innovations soient au rendez-vous. La BD numérique est un des secteurs, avec presse et magazines, où la révolution « ebooks » sera la plus ressentie.

Enfin, les éditeurs français seraient en négociation avec Apple pour être sur le catalogue iBooks. Dans ce cas, comme à son habitude, Apple ne laissera rien filtrer pour l’instant. Mais il n’est pas impossible que les choses ne soient pas si simples en France.

.

Du côté des concurrents de l’ipad, ça n’a pas chômé non plus. On a beaucoup parlé cette semaine de l’ ExoPC slate, un concurrent potentiel très bien armé, et qui réussit à créer le buzz sur Internet.

C’est devenu en quelques jours un des challengers favoris des internautes face à l’ipad.

.

Mais le concurrent le plus agressif, et apparemment le mieux équipé face à l’ipad est l’Adam, la tablette de Notion ink. Avec de nouvelles photos, un design vraiment réussi, des vidéos de démonstration très convaincantes, et la déclinaison de la tablette en deux versions, Adam impressionne (voir ce billet).

Avec de véritables moyens, Notion Ink crée même son propre magasin d’applications avec un concours doté d’un million de dollars pour les meilleures applications.

La stratégie d’Adam est claire : proposer une première version similaire (écran LCD) à l’ipad, qui sera vendue (si les prix ne changent pas) 327 $. À côté de cela ils proposeront une autre tablette dotée de l’écran pixel QI au tarif de 800 $;

On aurait bien sûr aimé trouver la tablette avec l’écran Pixel Qi disponible dans les tarifs de l’ipad.

.

Du côté de Google, les choses étaient plus délicates cette semaine. Google doit en effet gérer deux procès concernant les livres en ce moment, le premier étant un appel contre les éditions la Martinière, le second étant actuellement en cours de délibérations aux États-Unis. Et ce second a beaucoup d’importance, puisqu’il va déterminer l’avenir et le mode de fonctionnement de Google livres. Or Google livres est un des piliers de la stratégie de Google éditions.

Sur ce point, si Google semble discret en ce moment, il pourrait occuper beaucoup le terrain en mars, car la stratégie de discrétion Google cache une grande offensive en préparation.

Les concurrents n’ont qu’à bien se tenir.

.

Il y a aussi des offres qui se préparent de la part d’autres acteurs.

.

Ainsi, le site américain Scribd prépare une grande offensive dans l’ebook pour le mois de mars. Cette information a été très peu relayée, mais on devrait en entendre parler rapidement.

.

Pendant ce temps-là en France, les éditeurs discutent pour trouver une offre commune, et on sent sur internet une inquiétude naître quant à la capacité des éditeurs Français à prendre le virage numérique. Il semble qu’ilsont les mêmes difficultés à appréhender cette révolution que les majors de la musique il y a quelques années…

Mais les choses bougent quand même avec la BNF qui met à disposition de 15 000 ebooks pour le grand public, et le site Gallica qui vient de subir un profond relooking.

Alors que le gouvernement veut une vraie initiative pour transformer Gallica en concurrent potentiel de Google books, il faudra plus qu’un relooking pour être un challenger crédible. Mais c’est un bon début…

Laisser un commentaire