Amazon ne perturbe pas que les sites de prêt d’ebooks

D’autres sites ont reçu un courrier d’Amazon

C’est par un commentaire reçu concernant le billet « Le site de prêt d’ebooks Lendle « émet » de nouveau« , que j’ai eu l’info : d’autres sites aussi sont concernés par le « resserrement de vis » d’Amazon vis à vis de son API. Ainsi, le site MoCCAM a du aussi renoncer à proposer ses services.

Une déclaration sur le site MoCCAM

Chers utilisateurs de moccam-en-ligne,

j’ai reçu cette semaine un courrier d’Amazon m’annonçant qu’ils ne souhaitaient plus que les données de leur catalogue soient exploitées via moccam-en-ligne.

J’ai donc le regret de vous annoncer la fin du service moccam-en-ligne, en tout cas tel que vous le connaissiez.

Moccam-en-ligne est utilisé régulièrement par plus de 10.000 bibliothécaires. Chaque mois, 500.000 notices bibliographiques sont téléchargées (sans parler des notices autorités et du monitoring).

Moccam-en-ligne a permis de démocratiser la récupération de notices, particulièrement auprès des petites bibliothèques qui n’avaient pas les moyens d’utiliser Electre.

Lire la suite ici

Voici donc la preuve que ce qui est arrivé au site Lendle aux Etats-Unis n’est pas seulement un fait isolé, mais bien le résultat d’une nouvelle « politique » de la part d’Amazon, ou au moins d’un « nettoyage » des sites utilisant leur API.

C’est d’ailleurs ce qui est exprimé indirectement dans la suite du message :

….lorsqu’ils ont lancé leur politique de WebServices, leur objectif était de disséminer au maximum leurs données afin d’attirer du trafic vers leur site. C’est pour ça qu’ils ont toléré un service comme moccam-en-ligne qui n’avait clairement pas une vocation commerciale.

Aujourd’hui, ils resserrent les boulons. C’est dommage pour les bibliothèques, mais j’ai toujours su que ça risquait d’arriver…

En tout cas, cela montre une fois de plus à ceux qui en doutaient que dépendre uniquement de grands acteurs très puissants et de leur bonne volonté pour exister est dangereux. Les développeurs d’applications pour ebooks sont d’ailleurs aussi en train d’en faire les frais.

.

.

Laisser un commentaire