Technologies et lecture : (2) les écrans LCD.

2nd billet d’une série dediée à la lecture sur écrans. (1)
On a longtemps pensé que personne ne lirait sur écran LCD, et cela a ouvert la voie à des technologies comme le e-paper. La fatigue occulaire est l’argument anti-LCD le plus évident lorsqu’on parle de lecture. Pourtant, Apple a choisi de rester sur le choix LCD pour l’iPad…

L’écran LCD, comment ça marche ?


L’écran LCD est en fait à cristaux liquides (Liquid Cristal Display). Cette technologie qui équipe la plupart des écrans actuels gère très bien la couleur, et bien entendu l’animation.

Il y a 4 types de dalles pour les écrans LCD, que je ne détaillerai pas ici, chacune ayant des points forts et des points faibles.

L’écran LCD a plusieurs limites importantes pour la lecture: un angle de vue réduit, et un système rétro-éclairé.

En effet, il faut être bien en face de l’écran pour y voir quelque chose, et le système rétro-éclairé pose problème. En effet, non seulement il envoie de la lumière en direction des yeux, ce qui fatigue, mais en plus, en extérieur, dès que la luminosité est plus forte que le rétro-éclairage, on ne voit plus l’écran, mais seulement des reflets.

Quel intérêt alors ont les LCD pour la lecture ? Les écrans LCD sont bien maîtrisés aujourd’hui, et on arrive à les fabriquer à petits prix. C’est donc un aspect important. Mais plus que tout, le LCD nous a habitués à pouvoir consulter tous les types de contenus : les images, les vidéos, le texte, le tout avec des couleurs riches, et une instantanéïté à laquelle nous sommes habitués.

Voilà pourquoi il est aujourd’hui encore incontournable. Les fabricants de ce type d’écrans l’ont bien compris, et les recherches ne s’arrêtent pas.

De nouvelles technologies qui améliorent les écrans LCD !

Améliorer l’ange de vue avec l’IPS

L’IPS (In Plane Switching) est un des 4 types de dalles existant pour les écrans LCD. Cette dalle utilise une technologie qui permet d’améliorer de manière très importante l’angle de vue. Plus besoin d’être exactement en face de l’écran pour voir quelque chose

C’est d’ailleurs l’écran utilisé par l’iPad, et on comprend pourquoi. Il est en effet essentiel de pouvoir consulter l’iPad dans des angles un peu approximatifs, voire à plusieurs personnes.

Dans la vidéo ci-contre, on voit que l’angle de vision est vraiment impressionnant par rapport à d’autres types d’appareils.


Améliorer la lisibilité en extérieur

Des technologies existent et évoluent pour améliorer les capacités des écrans LCD en extérieur. La technologie FFS (fringe-field switching) peut être couplée à l’IPS pour améliorer d’une part les angles de vue, d’autre part la lisibilité en extérieur.

On sait même que le prochain iPhone pourrait embarquer un écran LCD proposant l’IPS couplé au FFS, pour justement proposer un appareil bien adapté à la lecture, et à iBooks qui sera décliné en version iPhone.

Le LCD n’est donc pas mort, et il lui reste quelques avantages pour la lecture si on le compare aux écrans e-paper :

  • Présence et richesse des couleurs.
  • Possibilité de lire des vidéos, de regarder des photos, etc…
  • Bonne gestion des technologies nécessitant un rafraîchissement rapide.

Finalement, c’est la possibilité de ne pas utiliser l’appareil uniquement pour la lecture qui permet aux écrans LCD de rester dans la course. Mais tout ça n’est peut-être que temporaire, car de nouvelles technologies arrivent, qui proposent avec un même écran d’activer ou de désactiver le rétro-éclairage, et même de proposer couleur et vidéo. Le meilleur du LCD et de l’encre électronique réuni dans un seul et même écran. Je vous reparlerai de tout ça dans de prochains billets.

Billet n°1 « technologies et lecture » : l’encre électronique

Laisser un commentaire